Boutures de vigne janvier 2014

greffer.net >> Multiplication végétative

noone1504 a écrit le 24/05/2014 17:44 (ref msg # 44310 )
Bonjour
J'ai récupéré les résidus de taille d'une vigne" Chasselas doré".
Comme j'avais lu que la vigne se bouturait bien, j'ai eu envie d'essayer .
Elles ont été réalisées en janvier 2014 .L'emplacement choisi est plus ombre que soleil.
Il s'agit d'une jardiniére ou se trouve une croisée d'hortensias .
Selon vous, est ce que ces plants seront vigoureux puisqu'ils ne sont pas greffer??
Et surtout, existe-t-il un moyen de se prévenir du phylloxéra ??
Cet hiver, je compte les repiquer dans des containers en plastiques pour les planter
définitivement hiver 2016.
Merci de vos avis éclairés.
Cordialement





floyd a écrit le 24/05/2014 18:04 (ref msg # 44312 )
Bien des moyens et bien des techniques ont été recherchées et mises en œuvre durant la crise phylloxérique.
… en vain.
La sauvegarde par bouture en pot est un bon préalable avant un greffage sur PG résistant.
Plusieurs 'chasselas' sont toujours inscrits au catalogue, la variété n'est donc pas en perdition.
noone1504 a écrit le 29/05/2014 09:43 (ref msg # 44365 )
Bonjour
Floyd, merci pour ta réponse.
Oui,le phylloxéra est manifestement indestructible .
Si je comprend bien ton propos , j'ai des greffons formidables pour 2015.
Par contre, j'ai été vraiment surpris de la facilité avec laquelle les boutures ont pris et se développent.
De plus , je n'avais apporté aucun soin particulier .
Peut étre l'hiver doux et pluvieux a pu les aider.
Cordialement
floyd a écrit le 29/05/2014 20:29 (ref msg # 44373 )
Avant la crise phylloxérique, le provignage, c'est à dire une forme de marcotte couchée était la méthode pour multiplier et rajeunir les vignobles.
La vigne se bouture facilement… et c'est toujours la méthode actuelle du bouturage+greffage qui permet de produire les milliers de plants.

Abuser de divers insecticides contre le phylloxera serait de toute façon pas très écologiquement correct puisque une alternative (le greffage) existe.
Pour la cicadelle, l'affaire est toute autre.
Bruno a écrit le 03/06/2014 08:13 (ref msg # 44389 )
Ceci dit, il se peut aussi que le phylloxéra ne contamine pas tes boutures s'il n'existe pas aux alentours de vigne contaminée. J'ai fait il y a une dizaine d'années des boutures de raisin « italia» qui se portent à merveille. Il faut dire que je n'ai pas vu de trace de phylloxéra sur aucune de mes vignes. Mais quand on est amateur on peut prendre des risques qu'il ne faut pas prendre quand on est professionnel. J'ai pourtant vu faire cela par un viticulteur corse il y a environ 25 ans, il m'a dit: "j'ai planté des bâtons ce n'est pas cher". J'ai perdu le contact depuis, je ne sais pas ce que ça a donné.
othelmick a écrit le 22/02/2015 20:55 (ref msg # 47195 )
bonsoir,

Oui le marcottage est toujours utilisé dans les vignobles pour pallier au ceps manquants (surtout sur certains cépages très sensibles aux maladies du bois). il est toutefois officiellement interdit dans beaucoup d'appellation pour éviter une recrudescence du phyloxéra dans le vignoble. De plus cette technique a tendance à épuiser le "pied mère" si l'affranchissement n'est pas réalisé au bout de 4 ou 5 ans... Affranchissement qui laisse le jeune pied démunit face au phylloxéra.
Mais le fait de planter des "bâtons"ou "franc de pied" peut-être réalisé sur certains types de sols où le phylloxéra a du mal à se maintenir. Dans les sols sablonneux ou battants ou asphyxiants principalement.
C'est un risque à tenter après tout les ceps voisins sont greffés, donc protégés...


greffer.net >> Multiplication végétative