Alerte à la pyrale du buis

greffer.net >> Annonces

François du Perche a écrit le 06/05/2014 11:04 (ref msg # 44118 )
Cette invasion, déjà signalée depuis 2010 et qui a fortement endommagé les jardins de Bagatelle (entre autres) l'an dernier, progresse dangereusement dans l'indifférence quasi générale. Quelques pulvérisations de Bacille de Thuringe en viendraient à bout, sans empoisonner les oiseaux qui s'en nourrissent, mais les syndicats exigeraient certainement des primes de risque et d'insalubrité pour tout le personnel (manipuler un bacille, vous vous rendez compte, c'est très dangereux !), on préfère ne rien faire.
L'alerte a déjà été donnée depuis longtemps voir entre autres celle-ci où l'auteur se désole déjà l'an dernier de l'inaction des "responsables" (qui passent plus de temps dans des cocktails mondains et dans les média que dans les jardins dont ils sont censés être "l'oeil du Maître")
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&...
Quelques photo autour du Parc Monceau ce matin (buis rotondifolia, à très grosses feuilles rondes comme son nom l'indique), certains grands buis au centre du Parc sont aussi attaqués, de même que les buis de restaurants environnants.
Quand tout sera crevé, il suffira d'augmenter un peu les impôts des Parisiens pour tout replanter et le problème sera réglé. De gros marchés en millions d'Euros en perspective....





François du Perche a écrit le 06/05/2014 11:10 (ref msg # 44119 )
Heureusement, il y a les oiseaux, pas assujettis aux 35h, qui ne disposent pas de manches de rateaux pour se reposer en songeant à tout le travail à accomplir (qu'on pourrait sans doute reporter à demain, quand on serait plus en forme) mais ils ne sont pas assez nombreux vu l'ampleur du phénomène.

ké20 a écrit le 20/05/2014 22:23 (ref msg # 44263 )
c'est sûr que les oiseaux ne sont pas assez nombreux en ville (comme les merles ou mésanges ) car ils se font tuer par toutes les saloperies de chats errants élevés et relâchés par l'homme , même nourris par des vieilles folles qui s'ennuient .....

En tout cas , oui François tu as raison, les problèmes sur la nature , tout le monde (enfin haut placé ) s'en tape ...
Les ormes ont presque tous disparus , les châtaigniers en prennent aussi la direction , car avec le cynips , le chancre , l'encre ... ils ne sont pas épargnés. Mêmes si on voit beaucoup de repousses , plus ça va , plus elles meurent vite aussi ...
Les marronniers , les platanes de plus en plus aussi ... et les espèces nuisibles comme les Ailante du japon qui poussent et s'étendent à une vitesse folle au détriment d'autres espèces endémiques ...

Oui , certains arbres ont décennies comptées je pense , mais pas grave, on fera venir des arbres "cousins" d'ailleurs qui mettront de nouvelles maladies à d'autres ....
François du Perche a écrit le 21/05/2014 09:28 (ref msg # 44269 )
il n'y a pas de chats errants à Paris, sans doute à cause du grand nombre de restaurants chinois...
J'ai vu hier trois moineaux qui débusquaient et mangeaient les chenilles sur un massif de buis, il y a beaucoup de moineaux à Paris, si on pouvait les prévenir, ils seraient assez nombreux pour faire le travail.
TheChti a écrit le 21/05/2014 09:29 (ref msg # 44270 )
Les photos sont impressionnantes ....
François du Perche a écrit le 13/12/2014 14:26 (ref msg # 46271 )
Suite et (triste) fin de l'histoire.
Ces buis de l'avenue Velasquez qui avaient un peu reverdi cet été ont a nouveau été dépouillés de leurs feuilles et à l'automne étaient complètement à nu.
Ils ont été arrachés récemment et remplacés par des houx (95m de long !)
Mais pas sur le côté droit de l'avenue qui est restée en buis.
voilà où passe l'argent de nos impôts.

floyd a écrit le 13/12/2014 19:16 (ref msg # 46272 )
La pyrale, lépidoptère, auraient pu être combattue à l'aide du bacille de Thuringe.
IL eut fallu que des personnels dûment protégés et munis de pulvérisateurs passassent exterminer les hordes de chenilles.

Bien évidemment l'effet incomplet de la communication de type zéro-phyto, empêche ce genre de mise en œuvre.
Ou alors il faut accompagner la moindre sortie des techniciens, par un plan-com digne d'une campagne municipale.

Sinon c'est bien le houx… ça pique… les gens s'en plaindront.
François du Perche a écrit le 16/12/2014 18:37 (ref msg # 46319 )
En regardant + attentivement, ce n'est peut-être pas du houx (en tout cas pas le houx habituel de nos forêts). La feuille est assez épaisse, ce ne sont pas non plus des Mahonias. Il y a pas mal de plantes qui ont des feuilles comme celles du houx. Deux photos pour identification éventuelle.
Il y avait une symétrie avec l'avenue Van Dyck, de l'autre côté du Parc Monceau, bordée également de deux rangées doubles de buis rotundifolia, cette symétrie est perdue et ils n'ont pas pris la peine de recentrer l'unique rangée replantée.





floyd a écrit le 16/12/2014 21:27 (ref msg # 46321 )
Tant d'espèces de houx…
On ne peut exclure que ce soit Osmanthus heterophyllus.
Bruno a écrit le 18/12/2014 08:13 (ref msg # 46345 )
Il faut mettre des nids un peu partout pour que les mésanges viennent y nicher (avec un trou de 28 mm pour les petites mésanges orienté si possible vers l'est). Elles sont capables d'avaler de grandes quantités de chenilles. La taille du trou a beaucoup plus d'importance que la forme du nid.
François du Perche a écrit le 26/12/2014 22:20 (ref msg # 46447 )
D'autres buis sont atteints, environ 10% de ceux situés côté avenue Hoche, et si rien n'est fait, au printemps, quand les pyrales sortiront de leur abri hivernal, ce sera l'hécatombe et ces alignements seront défigurés. C'est curieux, on ne voit aucun jardinier l'hiver, pourtant ils doivent être payés par la Mairie, mais ils sont sans doute au ski ou en RTT pendant toute cette période. On voit aussi des accumulations de feuilles mortes qu'il serait simple d'éliminer avec un coup de soufflette, ils ont le matériel adéquat pour souffler les feuilles mortes au sol, il suffirait d'incliner un peu leurs machines pour débarrasser ces buis de possibles pourritures générant des maladies cryptogamiques, c'est une règle élémentaire que la plupart des jardins privés respectent. Mais le service public n'est pas régi par ces évidences, ils n'ont de comptes à rendre à personne.
Et quand on regarde de près la qualité des coupes, on dirait qu'ils ont été taillés avec des hachoirs à viande, pas terrible non plus pour éviter les maladies cryptogamiques...





greffer.net >> Annonces