Vos avis sur les soins à apporter sur ces greffes

greffer.net >> Cerisier

ké20 a écrit le 05/04/2014 14:00 (ref msg # 43686 )
Salut à tous
Bon , pour ma première vraie "campagne" de "vraies" greffes (autres que Ecussonage pour ma part) je peux dire qu'il y a eu énormément de réussite
PG merisiers provenant des bois chez mes beaux-parents

Voila , j'ai plusieurs interrogations par rapport à 4 greffes
http://imagizer.imageshack.us/v2/640x480q90/22/42wb.jpg


La Photo 1 , 2 greffes Pendules , celui de gauche , vous ne voyez peut être pas bien , mais il y a 4 bourgeons dont 2 qui ont très bien débourré , mon idée était de supprimer les 2 qui trainent à débourrer
Bon ou pas bon ?
Celui de droite , pas bol , 2 bourgeons à fleurs , dois-je tailler au ciseau les fleurs pour espérer une pousse ?


http://imagizer.imageshack.us/v2/640x480q90/31/1jl6.jpg
Photo2
Greffe Pendule ou fente simple
Un animal est passé par là et à manger la pousse du haut , cependant j'ai encore beaucoup d'yeux , je dois tous les laisser ?

http://imagizer.imageshack.us/v2/640x480q90/46/7i6i.jpg
Photo 3
un bourgeon à fleur , un à "pousse" , on peut dire une greffe cadillac (arrêtez moi si je me trompe ) , mais je n'ai pas coupé le PG plus haut qui a bien commencé à pousser
Pour le PG , je peux le rabattre ? Et concernant le bourgeon à fleur , je coupe au ciseau la fleur ?

http://imagizer.imageshack.us/v2/640x480q90/594/0jfs.jpg
Photo 4
Il me restait 2 greffons avec seulement 1 oeil pour chacun , plutôt que les jeter et ayant largement assez de PG , j'ai fait une greffe en fente avec les 2 , mais à 15cm du sol, trop pressé je n'ai pas protégé et paf , 2 jours après un oiseau m'a cassé ou mangé les 2.
Cela fait 2 semaines que c'est comme ça , à mon avis les yeux stipulaires ne seront pas au rendez-vous.


Enfin , question globale , le scotch d'électricien devra être enlevé quand ou du moins desserré à partir de combien de temps ? 4 semaines ?
les greffes (photo2-3-4) ont été réalisé le 9 mars et le 16 ou 23 mars pour la photo1)
Merci par avance pour les infos
gil a écrit le 06/04/2014 14:09 (ref msg # 43706 )
photo 1
-à G:laisser les 4 yeux;à voir + tard en taille de formation
-à D:de preference supprimer les fleurs
photo 2:
-il reste encore 4 yeux,laisser faire
-photo 3:
couper la fleur et rabattre le porte-greffe +un peu de mastic sur la plaie
photo 4;plus rien à faire (un miracle)
nb:les mesanges sont friandes de ces bourgeons tendres d'ou l'interet d'avoir des greffons à 3/4 yeux
-je pratique souvent la greffe à sève descendante (septembre),le demarrage rapide et franc au printemps est un +
-on peut aussi proteger le greffon (voile de forçage par ex)
-ligature;à desserer 2mois environ après greffage (un coup de greffoir vertical)
salut et bonne suite
ké20 a écrit le 06/04/2014 19:05 (ref msg # 43711 )
Merci Gil pour les infos !
J'ai coupé les fleurs dans l'après midi avant de lire ton message , et celui de la photo 2 , j'ai laissé 3 yeux ... dommage mais ça devrait quand même faire de la bonne pousse.

Par contre pour les mésanges , j'ignorais qu'elles aimaient les bourgeons tendres , mais on leur donne bien à manger chez nous , peut être que ça limite les pertes alors.

Ok pour les rabattage du PG , mais je n'ai pas de cire .... je vais mettre de l'argile alors ou du scotch ... je ne sais pas encore.

encore merci
Kévin
gil a écrit le 06/04/2014 20:47 (ref msg # 43718 )
pas de cire!alors fait comme moi:du silicone de bricolage,peu importe la marque,la couleur etc....du moment que ça reste un peu souple:c'est comme ça que je finis mes cartouches entamées
salut
ké20 a écrit le 13/04/2014 21:33 (ref msg # 43799 )
j'apporte des nouvelles de mes greffes
Tout semble très bien aller, cependant , sur la photo 2 , je pense avoir trouvé ce qui avait mangé le bourgeon du haut , c'est soit une limace , soit un escargot , car les 3 autres bourgeons ont bien démarré , ils ont subi le même sort ..... (il y avait la bave seche sur le greffon à moins qu'une chenille fasse aussi ça )

Ensuite , sur d'autres greffes , j'ai une petite chenille noire et marron , il semblerait que ça soit celle-ci
Colotois pennaria

http://www.6pattes.fr/uploads/Forum/DSC_5584.JPG


La plus petite que j'ai trouvé , devait faire 5-6mm de long sur 1.5mm de large , et la plus grosse environ 3mm de large pour 2-3cm de long.

Que puisse-je faire pour lutter contre ça sans abîmer la greffe ?

De plus , j'en reviens à cet escargot ou limace , l'un ou l'autre , m'a sacrément bien mangé des feuilles de mon Kiwai Issaï , à part mettre éventuellement de la bière pour les attirer , y-a t'il d'autre moyen "écolo" pour éviter qu'il revienne manger les feuilles ? (la cendre aussi mais j'en ai pas énorme )

Merci par avance
François du Perche a écrit le 14/04/2014 07:22 (ref msg # 43801 )
j'ai le même problème sur des greffes pommier & poirier, certaines sont grignotées au fur et à mesure que les feuilles se développent. Le + simple me semble de faire une barrière mécanique avec du petit grillage plastique avec des mailles fines comme celles des garde-manger autrefois. C'est très léger, souple,imputrescible et ça laisse passer la lumière. Faire une espèce de cornet.
Peut-être un macérat d'ail serait un bon répulsif mais dans l'urgence on a pas le temps de tester (dosage ? innocuité ? efficacité ?)
ké20 a écrit le 14/04/2014 07:49 (ref msg # 43803 )
je pensais mettre dans un premier temps du scotch double face , mais pourquoi pas suivant le prix des bandes de glu ...
floyd a écrit le 14/04/2014 09:11 (ref msg # 43804 )
Contre les chenilles, futurs papillons, avec les précautions d'usage, une pulvérisation à base de bacille de Thuringe, (BT) est efficace.
Uniquement sur chenilles jeunes, bien identifiées comme ravageur.
François du Perche a écrit le 14/04/2014 10:46 (ref msg # 43807 )
pas sur que le BT aura une action assez rapide pour empêcher la chenille de manger les quelques précieux bourgeons, la glu peut elle dissuader les mésanges de picorer, pas sur non plus et si elles se font engluer, elles vont tout casser pour se tirer de ce mauvais pas.
lusitanica2013 a écrit le 14/04/2014 11:04 (ref msg # 43809 )
Même problème pour mes greffes, les nouvelles feuilles tendre et fine se font bouffer par pucerons, fourmies etc, j'ai pulvérisé de l'huile alimentaire de colza dessus, et ça à l'air de fonctionner pas mal.

Sur les greffes les plus attaqués, j'ai mis du fertiligène systemique insecte en bombe aérosol pas très bio mais c'est carrément ultra performant comme produit. J'avais une crainte sur mes feuilles qu'elle grillent mais rien du tout, aucun effet néfaste et efficace.

je vais envisager de m'acheter du savon noir potassique au brico du coin, apparemment c'est très efficace et naturel.
gil a écrit le 14/04/2014 11:45 (ref msg # 43810 )
bonjour,le premier point est d'IDENTIFIER le parasite predateur;,la glue ou autre adhesif peut rendre service
ensuite il faut reagir VITE
--des mollusques (limaces ou escargots):produits specifique à mettre au pied de l'arbre
--insectes ou formes non adultes (chenilles) :insecticide polyvalent à renouveler tous les 8/10 jours
--oiseaux:protection par voile,filet,alu /miroir ou autre effaroucheur
il est navrant de voir son travail meticuleux "bouffé" en quelques temps!!
nb:les pucerons ne mangent pas les bourgeons mais par leurs piqures (rostre)innoculent des virus qui provoquent des deformations des rameaux;les fourmis ne sont là que pour sucer le miellat des pucerons;il en resultera une "mixture"noiràtre appelée fumagine
salut
ké20 a écrit le 14/04/2014 21:05 (ref msg # 43816 )
Ah oui le savon noir !
D'ailleurs , oui je m'en rappelle maintenant que j'avais vu une recette avec du laurier en plus du savon noir.

j'ai trouvé ça
DES INSECTICIDES NATURELS

Le savon noir
En le diluant dans l'eau (30 g de savon liquide pour 1 litre d'eau chaude), il tue les pucerons et les araignées rouges par contact en les asphyxiant.
Si l'attaque est importante ajoutez une cuillère à soupe d'alcool à brûler à cette dilution.

Le tabac
Les pucerons ne supportent pas la nicotine. Pour les éliminer, il faut donc faire macérer le contenu d'un paquet de tabac gris dans 10 litres d'eau douce, pendant au moins 10 jours. Pulvérisez sur les plantes autant de fois que nécessaire.

La cendre, le marc de café et la sciure
Contre les limaces et les escargots, la cendre, le marc de café et la sciure sont très efficaces. Il faut les disposer autour des plantes qui sont attaquées et pensez à renouveler cette opération après chaque grosse pluie.

L'eau de cuisson des pommes de terre
Il faut conserver dans des bouteilles l'eau de cuisson des pommes de terre. Elle possède des propriétés herbicides et convient parfaitement aux allées des jardins.

Jus de feuilles de rhubarbe
Le jus de feuilles de rhubarbe est idéal pour combattre les pucerons et tous les insectes piqueurs ou suceurs.

L'eau et l'ail
Cette solution combat les pucerons, les maladies dues aux champignons à condition de l'utiliser dés sa préparation. Il est conseillé de la vaporiser sur les plantes, début mai, 3 fois et à 3 jours d'intervalle.

Recette à l'ail contre les pucerons
4 gousses d'ail pour 1 litre d'eau
Dans un pot, on recouvre l'ail haché menu d'eau bouillante. On couvre. On laisse reposer 1 heure. Et on utilise la préparation aussitôt.

LUTTER CONTRE LES PETITES BÊTES DU JARDIN

AOUTATS
Les aoûtats vivent dans l’herbe et piquent aussi bien les animaux que l’homme, en se glissant à l’intérieur de nos vêtements serrés et en se nichant sous notre peau. Elles provoquent d’importantes démangeaisons.
La sécheresse les maintient en forme.
On s’en débarrasse donc en arrosant la pelouse régulièrement.

On calme les démangeaisons dues aux piqûres d’insectes en désinfectant la zone irritée puis en appliquant une pommade antihistaminique.
Mais si la réaction vous parait importante, n’hésitez pas à demander conseil au pharmacien où à un médecin.

BLATTES
On s’en débarrasse en utilisant un piège : une bouteille à col étroit dont on aura graissé légèrement l'intérieur du col et dans laquelle on versera un peu de bière éventée ou de pomme de terre crue.
CHARENÇONS

Eliminez-les avec la solution à l'ail.

ESCARGOTS,
On les fait fuir en déposant votre marc de café aux pieds de vos arbustes.
Ou retourner le reste d'un demi pamplemousse (vidé de sa chair) à proximité de la plante infestée et les indésirables viendront s'y grouper. Il n'y a plus qu'a ramasser et s'en débarrasser.
Si vraiment vous êtes ennuyé par ces bestioles humidifiez du son avec de l’alcool à brûler. Versez le dans un sac à plastique, puis par temps pluvieux saupoudrez-le son sur les lieux de passage des limaces ou escargots.

PAPILLONS, LIMACES ET ESCARGOTS
La sauge, le romarin, le thym ou le persil les éloigne. La lavande a également un effet répulsif sur les limaces et les escargots.

PUCERONS
Un jet d'eau sur les plantes fait disparaître les pucerons. S'ils continuent à s'accrocher aux feuilles et aux tiges, passez dessus un linge imbibé de savon noir semi-liquide.
Ou enfoncez, dans le pot, des allumettes, la tête dans la terre. Le soufre contenu dans l'allumette les fera fuir.

PUCERONS NOIRS
Faites macérer un paquet de tabac pendant 24 h. Filtrez-le puis ajoutez à cette composition, 15 DC de vinaigre + 15 DC de savon. Vaporisez la solution sur les plantes
Ou vaporisez de l'eau a laquelle vous aurez ajouté quelques gouttes de produit vaisselle ou une solution composée de feuilles de lierre macérées dans de l'eau pendant quelques jours.
Ou encore vaporisez de l'eau mélangé a de l'huile d'olive. Cette solution écologique nourrit également les plantes.. C'est très efficace et économique !
Les pucerons n’aiment pas non plus le savon de Marseille râpé ni le vinaigre.


ARAIGNÉES ROUGES
Les araignées rouges sont des acariens qui s'agrippent et piquent les feuilles qui deviennent grisâtres et risquent de tomber par fortes chaleurs.
On s’en débarrasse en imbibant le dessous des feuilles de vos plantes avec une mixture composée d’eau, de bouts de cigarettes et d’une cuillérée d'alcool à brûler( 6 bouts de cigarettes pour litre d'eau)

FOURMIS
Les fourmis adorent tout ce qui est sucré. Donc pour éviter des problèmes, il faut donc veiller à bien ranger les aliments sucrés, les confitures, etc.…
Il est également conseillé de combler toute crevasse dans les murs, en-dessous de la porte, etc.…
La méthode la plus radicale mais aussi la plus naturelle consiste à inonder le nid de fourmis d'eau bouillante (opération à répéter quelques jours plus tard).
Moins expéditif, on peut les éloigner à l'aide de gousses d'ail, des rondelles de citron pourries ou de la poudre à lessive.
Si les fourmis suivent un trajet fixe, on peut les détourner avec du poivre blanc, ou du cuivre (des pièces de 50 centimes d'Euros ou un morceau de tuyau devant la marche de la cuisine.
Le marc de café", qu'il s'agisse de fourmis à l'intérieur de la maison ou dans les jardins est également un poison violent pour elles.
floyd a écrit le 14/04/2014 21:49 (ref msg # 43818 )
Halte au feu…

Ce n'est pas sur ce forum qu'il faut donner des recettes incertaines.

Dans la vraie vie je suis aussi formateur en Sarthe, aux techniques de jardinage au naturel, dans le cadre officiel de la "Charte Jardiner au Naturel ça coule de source".
A ce titre je ne cautionnerai pas cette liste de recettes et je mets en garde sur les effets pervers ou sur l'inefficacité de certaines d'entre elles.

Plus généralement, on ne jardine pas "bio" en changeant simplement de molécule et en gardant le vieux réflexe du pulvérisateur qui tue tout.

L'efficacité du BT sur les chenilles aux premiers stades larvaires est réelle, 24 heures suffisent à leur "faire passer le goût du feuillage".
ké20 a écrit le 14/04/2014 21:59 (ref msg # 43819 )
oups .... désolé Floyd
Mais on ne peut pas éditer pour supprimer une partie du message ....

L'histoire du tabac , c'est vrai ça fonctionne , j'avais fait ça pour lutter contre la cochenille , mais pour le coup , le "bio" avec le tabac , ça fait bien marrer au passage...

Désolé , c'est vrai , on s'éloigne du sujet


greffer.net >> Cerisier