Greffe Pendule "en coulée", greffon horizontal

greffer.net >> Greffage

François du Perche a écrit le 17/03/2014 10:20
Quand on a un PG assez fort (3 cm de diamètre par ex.) et que les greffons sont assez fins (5mm par ex.), il n'est pas possible de faire coïncider les cambium sans mettre le greffon presqu'à l'horizontale.
S'agissant de garnir un porte greffe avec plusieurs greffons, en gardant un tire-sève en haut (donc pas de greffe en haut), en faisant des encoches verticales avec serpette + marteau d'environ 2cm de haut en coupant tangentiellement un peu de bois, c'est à dire en allant un peu plus profond que les couches d'écorce, on a mathématiquement une largeur de cambium très importante et en mettant le greffon (taillé à l'anglaise) presqu'à l'horizontale, on a automatiquement 4 points de contact. La languette est conservée et sert à maintenir le greffon lors de l'enrubannage au parafilm. Si la pointe du greffon dépasse trop, on peut la raccourcir avant de mettre le parafilm.
C'est comme une greffe en coulée, mais on a pas besoin que le porte-greffe soit en sève et c'est très facile d'exécution?
ça reste une greffe Pendule mais avec le greffon mis à l'horizontale.
Sera-t-il d'accord ?
floyd a écrit le 17/03/2014 21:27
D'habitude tu nous fais des photos!
François du Perche a écrit le 17/03/2014 22:20
je n'ai pas vu le temps passer et il faisait presque nuit quand j'ai fini mes greffes dimanche soir.
En y repensant, à partir du moment où le greffon et le porte-greffe se croisent, on aurait intérêt à écorcer sur 5mm de large le greffon taillé à l'anglaise, mais sur la face opposée, on aurait ainsi des points de contact de cambium côté languette, c'est à dire avoir les avantages du double biseau tout en gardant le greffon quasi intact.
Photo plus tard, c'est promis.
floyd a écrit le 17/03/2014 23:08
J'attends les photos, car pas sûr d'avoir tout compris… ops:
François du Perche a écrit le 18/03/2014 11:49
En attendant les photos, voici un petit croquis pour que ce soit + clair.
1) on voit bien qu'en faisant une fente décentrée, la largeur de cambium apparente augmente au fur et à mesure qu'on se rapproche de la tangente, c'est valable aussi pour les greffes en fente, ce n'est certes pas une découverte, mais ça vaut le coup d'être souligné.
2) on peut positionner les futures charpentières, 3 ou 4, à sa guise, en optimisant pour éviter les fourches et les branches au même niveau. Partir à l'horizontale n'est pas gênant, au contraire. On peut laisser un tire sève provisoire en tête.
3) Le trait de cutter au dos du biseau du greffon semble un + car il permet des contacts supplémentaires avec la languette qu'on rabat pour pincer le greffon. Mais si ça marche bien sans, ce n'est peut-être pas la peine car au point de vue esthétique, c'est aussi bien que cette languette disparaisse complètement à terme.

François du Perche a écrit le 31/03/2014 19:07
voici une photo qui illustre cette greffe, il s'agit de greffons de pomme Chantecler sur Transparente de Croncel et sur colonnaire Villandry (lui-même déjà greffé sur Transparente de Croncels), en 15 jours, les bourgeons ont déjà démarré.
En travers, on est 100% sur du contact des cambiums, quels que soient les diamètres respectifs.

Bruno a écrit le 01/04/2014 09:01
En fait si j'ai bien compris c'est une greffe en coulée, mais au lieu de faire une incision en T et de placer le greffon à la verticale, on fait une fente verticale, on soulève un peu l'écorce d'un côté de cette fente et on y enfonce le greffon taillé en biseau qui se retrouve donc à l'horizontal. Est cela ?
François du Perche a écrit le 01/04/2014 09:47
oui, c'est ça, le greffon est taillé à l'anglaise, pas en double biseau, c'est une greffe pendule avec le greffon complètement en travers. Contrairement à la greffe en coulée qui nécessite que le PG soit bien en sève pour soulever l'écorce, on peut faire celle là n'importe quand, c'est le grand avantage de la greffe pendule. Et c'est très facile à réaliser, pour créer de nouvelles charpentières sur un arbre existant par exemple.
floyd a écrit le 01/04/2014 10:18
Photos et dessins; c'est parfait, merci!

Un petit clou de cuivre pour bien fixer le greffon???
François du Perche a écrit le 01/04/2014 10:27
pas la peine, la languette du PG est aussi efficace qu'une pince à linge !
tom a écrit le 02/04/2014 21:35
Mais dans ce cas, pourquoi ne pas tout simplement "gratter" l'écorce jusqu'à obtenir la partie verte du cambium et positionner verticalement ou horizontalement le greffon ? Ainsi, on obtient forcément 4 points de contact, puisque le greffon est en contact avec une surface entièrement verte, et l'on est sûr d'une soudure complète !

Ou bien je dis n'importe quoi ? ( ça m'est venu après une longue réflexion pour comprendre l'endroit du cambium, et la manière dont les greffes se soudent ! )
François du Perche a écrit le 03/04/2014 09:56
si on gratte l'écorce jusqu'au cambium
1) on garde une géométrie ronde et pas plane
2) on dégrade le cambium alors qu'il faut une coupe chirurgicale pour le préserver
3) on se prive de la pince très efficace que constitue la languette, qui permet de se libérer le deux mains pour faire l'enrubannage au parafilm
François du Perche a écrit le 03/04/2014 12:04
et on a déjà parlé de la + grande vigueur des greffons mis à l'horizontale par rapport à ceux mis à la verticale. Voir message de kakou13 du 5 avril 2011.
https://www.greffer.net/discussion/viewt...
ké20 a écrit le 03/04/2014 22:18
j'ai tout pigé sur le dessin sauf le coup "coup du cutter pour faire apparaitre le cambium "
Puisqu'on taille à l'anglaise le greffon, automatiquement , on verra le cambium , l'histoire du cutter ne me parle pas assez.
Après , je débute , c'est peut-être aussi la raison .
François du Perche a écrit le 04/04/2014 09:40
Le coup de cutter (optionnel) c'est de l'autre côté du biseau, sur la face où l'écorce est intacte, pour créer un contact SUPPLEMENTAIRE entre le greffon et la languette. Mais c'est peut-être une fausse bonne idée, en effet si la languette se soude au greffon, elle ne se détachera pas et cela fera peut-être une vilaine boursouflure. Si cette greffe pendule réussit à tous les coups de façon très vigoureuse, il est inutile de vouloir l'"améliorer", mais si ce n'est pas le cas, c'est un petit plus, simple à réaliser.
argos31 a écrit le 04/04/2014 19:31
François Pas sceptique mais très intèréssé de savoir s'il y une bonne reprise :En fait le greffon est à 90 degrés du P G .. Est-ce que les capillaires vont se souder aussi facilement .Si c'est le cas c'est une vraie innovation.Tiens nous au parfum !!!..
François du Perche a écrit le 22/04/2014 20:49
petit essai comparatif il y a huit jours avec la greffe en couronne (4 de chaque, transparente de Croncels sur une palmette verrier Gd Alexandre très endommagée par les pucerons lanigères).



ké20 a écrit le 22/04/2014 21:41
tu as mis plusieurs variétés non ?
La couleurs des bois des greffons est différente.

ça fait quand même un beau diamètre pour la greffe!
ça m'est longtemps à débourrer les greffons de pommier après la greffe ?
J'en ai fait une 20aine , quelques anglaises , pendule et cadillac (en laissant le PG tire sève peut être une erreur) , pour l'instant , aucune n'a débourré alors que les PG greffé et ceux à coté non greffés ont déjà des feuilles ...
François du Perche a écrit le 22/04/2014 22:41
non, tous les greffons sont "transparente de Croncel". Ce qui peut effectivement prêter à confusion, c'est que sur la 1e photo, il y a une tige sur la droite, un peu plus bas, qui est une greffe herbacée de Pomme des moissons faite l'an dernier et que je n'ai pas voulu supprimer tant que celles faites cette année ne sont pas réussies.
François du Perche a écrit le 22/04/2014 23:05
ça met longtemps à débourrer les greffons de pommier après la greffe ?

réponse automatique : "un certain temps" tellement il y a de paramètres.
Voici un exemple de transparente de Croncel sur PG EM7 (pendule) au bout de 3 semaines exactement.



greffer.net >> Greffage