obtention de porte greffe noyers

greffer.net >> Noyer

fred2949 a écrit le 20/09/2006 15:44
Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum, je suis ravi de l'avoir découvert(merci Tony), j'ai des tas de questions à poser

Une de mes préoccupations actuelles est d'obtenir des porte greffes de noyers. Quelqu'un a t-il déjà expérimenté cela? Quelle serait la méthode à utiliser? Si l'on sème des noix, faut-il laisser la coque ou bien extraire la graine?

Merci

Fred
Tony 53 a écrit le 26/09/2006 13:56
Je suis interessé aussi. Alors pas de réponses ?
sapindo a écrit le 27/09/2006 07:31
Bonjour,

Pour ma part, je n'ai pas encore greffé de noyer.
Mais ce que je peux dire, c'est que le semis est facile.
J'ai qq plants issus d'un arbre produisant des fruits exceptionnellement ronds avec l'espoir que ce caractère se maintiendra dans sa descendance. Ils croissent très rapidement. J'ai lu qq part qu'il fallait les planter rapidement pour avoir un maintien du taux de croissance.

Après les avoir vernalisées, j'ai semé des noix entières en pot (débarassés de l'enveloppe verte bien entendu). Dès les premiers signes de germination, les ai transplantés individuellement.

Après un an, les plantes font déjà 60cm avec un peu d'engrais.
sapindo a écrit le 27/09/2006 07:40
Les porte-greffes sont des francs issus de semis.
Je ne pense pas que le noyer se bouture bien. peut-être des jeunes pousses printanières de plants peuvent se bouturer ? la littérature mentionne le bouturage en avril de juglans nigra des nouvelles pousses avec hormone, et enracinement en 1 à 2 mois.

Les porte-greffe sont des semis de juglans regia ou juglans nigra.

Quant au greffage, je ne connais pas, mais il me semble qu'il doit y avoir une technique pour empêcher que le plant "ne pleure" trop.
klakos a écrit le 27/09/2006 08:16
Tout ce que sais est que la greffe se fait tard, sur un porte-greffe qui a 6 ans.
patrice a écrit le 27/09/2006 19:19
Pour obtenir du porte-greffe de noyer, il suffit de procéder à des semis de noix ( juglans regia ou juglans nigra).

Pour cela, on attend la période de maturité (nous y sommes!), on enleve l'enveloppe verte, on conserve la coquille. On procede à une stratification classique pour les semis d'arbres (c'est à dire que des la recolte on met dans un pot ou une tranchée remplie de substrat drainant (gravillons ou sable grossier, un peu de terreau...) au pied d'un mur exposé nord, on laisse passer l'hiver tel quel, et en mars/avril on surveille la germinaison pour repiquer individuellement les noix qui commencent à germer dans le lot...
Les taux de germinaison sont tout à faits satisfaisants.


Les sujets qui seront greffé sur R. Nigra fructifieront plus rapidement que ceux sur R. regians mais ne vivront qu'une quarantaine d'années.
Tony 53 a écrit le 28/09/2006 17:01
Merci des renseignements. Il n'y plus qu'à ...
patrice a écrit le 28/09/2006 17:03
Après la greffe est une des plus délicates à réaliser... Lire tous les fils de discussions dédiés dans la rubrique "Noyer".
Michel_Alpes a écrit le 28/09/2006 17:24
Bonjour,
Tout a été dit et bien dit.
Je vous raconte quand mème ma déception un printemps en allant sotir du sable mes noix pour voir leur stade d'avancement.Quelle ne fut pas ma surprise de ne retrouver que des coquilles trouées et vidées par je ne sais quel rongeur.
Depuis ce coup là ,je fais des sacs en grillage maille de 10mm et les noix ensachées et mises en sable.
Idem pour les chataignes,sac grillage barrière anti-rongeur.
Alex a écrit le 30/09/2006 10:33
... et en mars/avril on surveille la germinaison pour repiquer individuellement les noix qui commencent à germer dans le lot...
Les taux de germinaison sont tout à faits satisfaisants.


... je dirais même qu'il faut surveiller de très près...

L'année dernière, j'ai mis à stratifier une trentaine de noix dans un grand pot (70 cm diamètre) en couches successives (je ne sais plus où j'avais lu cette technique). Début mars, j'ai commencé à surveiller la germination en déterrant régulièrement la première "strate"... Quand, enfin, j'ai vu pointer des racines, j'ai dépoté tout le bac.. Et quelle ne fut pas ma surprise de constater que 3/4 des noix avaient germé; mais que plus elles étaient profondément enfoncées dans le bac de stratification, plus la racine était longue * (démesurément longue, même...). Résultat : seules les noix des couches supérieures pouvaient être repiquées... Conclusion : j'ai gagné beaucoup de place par cette technique, mais j'ai perdu la majorité des semis ... Au final, la stratification "en tranchée" évoquée par Patrice est certainement plus pratique car plus facile à surveiller...

* : j'explique ce fait par la différence d'humidité dans le bac en fonction de la profondeur... A voir...
patrice a écrit le 30/09/2006 10:58
C'est un probleme qui se produit avec toutes les stratifications, pas seulement celles du noyer... C'est pour cela que des mis mars, je renverse carrement le pot entier dans un bac, trie une par une les graines, et remet en stratification ce qui n'a pas encore germé...
fred2949 a écrit le 30/09/2006 14:23
Merci beaucoup pour vos réponses !

Hier avec Tony nous avons fait une rasia sur les productions de noix des noyers de notre école...

Aujourd'hui je vais donc procéder au semis de ces noix par la méthode de la tranchée décrite par Patrice.

RDV en mars pour vous informer des résultats...

Merci encore

Fred.
patrice a écrit le 30/09/2006 15:39
Pense à bien faire une epaisse couche inférieur de substrat drainant (gravillons...) en fond de tranchée, sinon avec les pluies, les graines vont pourrir.
Michel_Alpes a écrit le 23/10/2006 13:15
Bonjour,
La nature a tous les droits et elle fait ce qu'elle veut.
Regardez ces noix issues de franc,donc non greffé,tombées il y a environ 3 semaines et qui sont restées sur l'humus à l'ombre d'une haie de thuyas ,donc à l'humidité.
Pas de gel,pas de stratification et ....çà pousse. Un pivot de 6cm et un grand nombre de noix éclatées à la pointe pistillaire.
Donc il va falloir se méfier de ce que nous avons mis en jauge , il se peut qu'il y ait des surprises car la température est encore presque estivale.


patrice a écrit le 18/10/2008 07:53
Tout ce que sais est que la greffe se fait tard, sur un porte-greffe qui a 6 ans.


6 ans?
klakos a écrit le 18/10/2008 15:14
Exactement, 4-5 ans après le semis, après relecture.
C'est du moins ce qu'affirme un livre des années 30-40. On prenait son temps à l'époque. La façon de faire a peut-être changé depuis.
patrice a écrit le 18/10/2008 16:44
C'est étrange, je n'ai jamais rien lu de tel ...

Et ils disent pas s'ils greffent - sur ce plan agé de 4 à 5 ans - sur du bois d'un an, deux ans? couronne au collet?
klakos a écrit le 18/10/2008 17:11
L'auteur citait trois principaux types de greffe :
en fente : remplaçait déjà à l'époque celle en flûte ou en sifflet. Courant avril
en couronne : début mai sur du plus gros bois.
sur racines : celle-là dès un an après le semis. greffe sur table en fente ou à l'anglaise au niveau du collet. Reprise assez délicate.
patrice a écrit le 18/10/2008 17:13
merci.


greffer.net >> Noyer