Greffer un pommier avec un greffon de l'hémisphère sud

greffer.net >> Pommier

nicollas a écrit le 02/11/2013 09:21 (ref msg # 42124 )
Bonjour,

est-ce que quelqu'un a un retour d'expérience sur une greffe de pommier avec un greffon de l'hémisphère sud ?

ou alors est-ce que vous avez des conseils, astuces, suggestions, mises en garde concernant cette opération ?

Merci d'avance !
floyd a écrit le 02/11/2013 22:09 (ref msg # 42128 )
En fait la question revient à savoir s'il est mieux de faire subir au greffon importé, deux hivers successifs ou deux étés.
Si j'étais un greffon, je crois que je préférerais deux étés!
tropique a écrit le 02/11/2013 23:31 (ref msg # 42130 )
Bonsoir

SVP,quelles sont les avantages de ces greffons importés de l Hémisphère Sud ?
--Sont-ils des variétés qui n existent pas en Europe ?---Je ne le pense pas
--Vont-ils modifier la saison des récoltes--Je ne le pense pas aussi ,puisque ceux-ci vont s aligner sur leurs camarades ,dès qu ils franchiront les Pyrénées
Et puis,plus au Sud,les greffons sont actuellement en pleine végétation,tandis que les PG du Nord dorment ou sont sur le point de le faire.
La greffe sera aléatoire,à moins de bouturer....
Dans tous les cas,il faut calculer la période propice pour greffer ,en tenant compte que le printemps Sudiste débute en septembre
Mon raisonnement,n est pas du top,mais il y des connaisseurs qui seront plus précis et réalistes

tropique
floyd a écrit le 04/11/2013 12:56 (ref msg # 42150 )
On peut avoir l'opportunité d'un greffon rapporté de l'hémisphère sud.

Mais d'une manière plus générale, il y a l'intérêt pour des pépiniéristes obtenteurs de gagner une saison de croissance en "oubliant" l'hiver.
Il faut donc préférer là encore faire profiter le greffon de deux étés successivement.
nicollas a écrit le 05/11/2013 07:52 (ref msg # 42160 )
Merci pour les réponses

C'est une variété qui n'est dispo qu'en nouvelle zélande pour l'instant

J'imagine que le méthode va dépendre du moment de réception du greffon : si c'est assez tôt, en écusson à oeil poussant (en mettant le PG au frais pour retarder la montée en sève), si le PG est trop parti en végétation, je conserve le greffon au frais
floyd a écrit le 05/11/2013 09:08 (ref msg # 42162 )
Avec une chambre frigo on peut effectivement envisager d'autres techniques.
Une anecdote un peu hors sujet, je me souviens dans les années 80, à Angers, une plantation de platanes avait été reportée jusqu'en juin. Les arbres de belle taille avaient passés le printemps en chambre froide.
Des soins attentifs pour la plantation, puis des pulvérisations pour réduire la transpiration, bref de la technique.

Donc on peut faire attendre un PG en le maintenant au froid, 4 à 6°C.
Mais quel serait l'intérêt?

Dès le moment où le PG est en végétation, il y a une technique de greffage qui peut être employée.
Très généralement on tente de retarder le greffon par rapport au PG pour les greffages de printemps.

La baguette néo-zélandaise doit être expédiée si elle est en dormance, sans feuille; c'est à dire dans les jours qui viennent, car c'est le printemps là-bas.
C'est donc le schéma à "deux hivers" qui se présente.
kakou13 a écrit le 14/11/2013 09:24 (ref msg # 42206 )
bonjour NICOLLAS,

j'ai fait l'expérience cette année avec des greffons d'abricotier de l'hémisphère sud ( provenance Uruguay )
le seul problème a été de juxtaposer la rentrée du greffons en début d'hiver dans l'hémisphère sud avec la rentrée du printemps dans l'hémisphère nord
la personne me l'a envoyé en fin mai début juin , ensuite après réception au bout d'une semaine de voyage , je les ai mis au frigo pendant 15 jours
selon des conseils que l'on m'avait donner
je les ai ensuite greffé selon méthode pendule , les greffe ont bien repris presque à 100 % ( incompatibilité sur un ) ils sont en serre froide avec brumisation en ce moment je les sortirais l'été prochain
photos ci jointe dans le topic abricotier variété san castrese
je pense que pour les pommiers cela doit être pareil pour greffer des greffons de l'hémisphère sud , bon courage mais ce n'est pas trop difficile mais cela demande des soins je pense que pour les pommiers il ne doit avoir trop d'incompatibilité comme pour les abricotiers


greffer.net >> Pommier