marcottage aérien qui ne donne rien

greffer.net >> Multiplication végétative

tom a écrit le 28/09/2013 16:06 (ref msg # 41674 )
bonjour

j'ai marcotté en " l'air " il y a un mois, un abricotier, un cerisier et un amandier.

j'ai voulu voir le résultat et l'abricotier et l'amandier n'a rien produit, aucune racine, l'écorce s'était reformée..

de même pour le cerisier à part de minuscule racine aussi fine qu'un cheveu... bref rien ...

comment ai je pu raté à ce point ? ( jcommence à en avoir l'habitude !)
floyd a écrit le 28/09/2013 21:27 (ref msg # 41679 )
Tu oublies les trois grands secrets du jardinage:
patience, patience, et patience!
tom a écrit le 28/09/2013 23:13 (ref msg # 41681 )
t'es sûr qu'il en a que trois ??

à ce train-là il faut laisser la marcotte en place pendant un an !

j'exagère mais en général c'est combien de temps ? ( 'l'hiver arrive ! )

et puis ce qui m'intrigue c'est que l'écorce s'est reformée, est ce normal ??
floyd a écrit le 29/09/2013 21:00 (ref msg # 41690 )
OUi il faut un "certain" temps.
La cicatrisation est une réaction normale et hautement souhaitable.

Tu es en train de vérifier que cette technique peut aboutir à des succès mais pas aussi immédiatement que d'autres pratiques.

Sous le climat algérien, on a bien vu des boutures, des greffes prendre avec rapidité. Un climat tropicale est un facteur qui facilite les choses.
tom a écrit le 30/09/2013 08:51 (ref msg # 41694 )
mais j'habite pas en Algérie...

bon je vais attendre mais lorsque la plante se sera mise en repos végétatif la marcotte sera caduque...
Bruno a écrit le 30/09/2013 10:11 (ref msg # 41696 )
Les prunus se marcottent beaucoup plus difficilement qu'un figuier par exemple.
floyd a écrit le 30/09/2013 20:46 (ref msg # 41704 )
"tom" a écrit :
…lorsque la plante se sera mise en repos végétatif la marcotte sera caduque...

Je comprends ce que tu veux dire; mais pas de soucis le rameau préparé saura attendre le retour du printemps.
(ceci dit "caduque" s'emploie pour un feuillage qui tombe à l'automne venu.)
tropique a écrit le 30/09/2013 21:20 (ref msg # 41705 )
Bonsoir

Je ne m y connais pas en marcottage autant que les anciens amateurs,d ailleurs,c est grâce à eux que j avais réussi des dizaines de marcottes,les échecs étaient aussi au RDV
Voici mes observations,il se peut que je me trompe:

---Les plantes qui se bouturent facilement,se marcottent facilement
---Les plantes herbacées ou celles possédant une écorce épaisse,se marcottent facilement
---La plupart des ornementales se marcottent sans difficultés,ce qui n est le cas pour les fruitiers
---Si la plaie commence à se refermer,l émission des racines ne verra jamais le jour (en tout cas chez moi)
---Il faut veiller à nettoyer convenablement la plaie,de façon à éliminer toute trace de cambium
---si possible badigeonner le pourtour de la lèvre supérieure de la plaie,avec de l hormone de bouturage
--Veiller à ce que l humidité du substrat soit constante
--et bien sûr,on ne marcotte pas en période de repos de la flore

Merci à tous les amateurs de Greffer-Net,pour leur patience et leur partage

tropique
tom a écrit le 04/10/2013 14:22 (ref msg # 41737 )
"tropique" a écrit :
Bonsoir


---Les plantes herbacées ou celles possédant une écorce épaisse,se marcottent facilement
---Il faut veiller à nettoyer convenablement la plaie,de façon à éliminer toute trace de cambium

tropique


--tous les arbres ne possèdent pas d'écorce épaisse ?

-- comment sait-on si l'on a bien retirer le cambium ? je ne saurais pas le voir je pense...

-- Donc Floyd, tu me conseilles de laisser jusqu'au printemps prochain, date à laquelle la marcotte reprendra ...

et bah dis donc faut pas être vieux pour tenter le marcottage aérien !!
floyd a écrit le 04/10/2013 16:40 (ref msg # 41739 )
Nous avons omis d'évoquer un point particulier: quel est l'âge du rameau utilisé pour le marcotage aérien?
tom a écrit le 04/10/2013 16:50 (ref msg # 41740 )
je dirais bien trois ans pour l'abricotier ainsi que l'amandier ( diamètre environ 5mm ) et bien plus pour l'une des branches de mon cerisier qui doit avoir un diamètre de presque deux cm !
floyd a écrit le 04/10/2013 19:04 (ref msg # 41744 )
Je manque d'expérience là-dessus, mais je parie que l'âge ne fait rien à l'affaire… là comme ailleurs.

Je placerais des espoirs sur les rameaux de 2 et 3 ans, bien vivants.
Pas du tout sur une vieille brindille tordue ou sur du "bois de fagot".
tom a écrit le 29/03/2014 17:33 (ref msg # 43520 )
Bon, je me suis décidé à ouvrir les marcottes... et l'écorce s'est reformée sur les trois...

En fait, je n'avais pas retiré toute l'écorce, je n'avais retiré que la partie externe de l'écorce...

Je commence à comprendre, j'ai donc recommencé, mais je ne sais pas si j'ai tout retiré. Je pense que oui, mais je n'ai pas réussi à visualiser le cambium.

La branche de la marcotte ratée sur l'abricotier porte 4 des cinq pauvres abricots qui restent... Du coup, je ne sais pas si je recommence la marcotte, car ne vais-je pas répercuter le traumatisme sur le développement des fruits ?
floyd a écrit le 29/03/2014 20:14 (ref msg # 43523 )
Difficile d'être gagnant dans tous les compartiments du jeu!
Il est probable que les fruits tombent.
tom a écrit le 29/03/2014 21:12 (ref msg # 43527 )
C'est ce que je craignais...

Mais, pourquoi, finalement, devraient-ils tombés puisqu'ils sont toujours alimentés par la sève brute ?
floyd a écrit le 29/03/2014 21:28 (ref msg # 43528 )
La sève brute alimente plus directement le feuillage, où elle se charge en sucres (photosynthèse). Elle devient sève élaborée qui vient alimenter les fruits.
Ce circuit, à priori fonctionne… sauf que… au débourrage le nouveau rameau feuillé est sous-alimenté en sève élaborée issue des réserves racinaires. Il prend donc du retard. Il ne récupère qu'avec le développement du feuillage.

Donc dans un premier temps, il est vraiment difficile de faire du bois et du fruit.
Le fruit qui ne grossit pas, voit se mettre en place le mécanisme qui va rompre le pétiole sous l'effet de l'hormone appelée abscicine.
"abscicine, n. f. . Auxine qui provoque chez les végétaux la chute des feuilles et la dormance des graines et des bourgeons."
tom a écrit le 29/03/2014 22:05 (ref msg # 43530 )
d'accord, lorsque la sève élaborée n'arrive pas aux feuilles, celles-ci chutent par l'effet de l'abscicine, c'est ça ?

Pourtant, les fruits, positionnés au-dessus de la marcotte, recevront quand même de la sève élaborée des feuilles qui sont déjà sorties actuellement. Je me trompe ?
floyd a écrit le 30/03/2014 11:38 (ref msg # 43534 )
La nuance c'est que le rameau feuillé démarre avec un handicap certain qui l'affaiblit.
On retrouve là le rôle des crans et des incisions dont la réalisation vise à ralentir l'alimentation de la partie au dessus.
ké20 a écrit le 30/03/2014 17:45 (ref msg # 43538 )
salut Tom
Comme toi , j'ai réalisé quelques marcottages aérien cette année
2 sur Arbousiers (arbutus unedo peut-être atlantic je ne sais pas encore) , fin février , j'ai pelé l'écorce sur 4 -5 cm sur presque toute la surface , je tiendrai au courant de l'évolution

J'ai fait 2 marcottages aérien sur un mûrier "géantes des jardins" , le 9 mars, par contre , j'ai fait une entaille et non pelé le "bois" , j'ai pris soin par contre d'arroser avec de l'eau de saule que j'avais laissé macérer une dizaine de jours.
J'ai réalisé aussi une marcotte sur un Combava et sur un 4 saisons (auquel j'y ai greffé un greffon de bergamotier commun, marcotte+greffe ça peut faire beaucoup d'un coup ) , j'ai aussi procéder comme pour le mûrier , fente et arrosage à l'eau de saule.

J'ai fait 2 marcottages aérien sur cognassier (variété à déterminer) et 3 sur plaqueminier (idem ) le 23 mars mais là juste une belle fente et pas d'eau de saule, sur des branches de 2ans je pense voire 3 pour le cognassier.

Je dois encore faire faire des marcottage sur semis de citronnier , et bigaradier
Autant pour le mûrier , ça va vite s'enraciner en principe , mais pour les agrumes , l'arbousier , le cognassier (réputé facile) et le plaqueminier, j'ignore la durée d'enracinement... néanmoins , ayant ma petite idée dans le coin de la tête sans certitude.
De plus certains prêchent pour la fente dans le bois , d'autres au contraire sont pour le pelage de l'écorce.
Y-a t'il une meilleure efficacité pour l'une ou l'autre méthode , ou elles se valent ? Peut-être que la variété de l'arbre doit aussi influer sur la méthode?

Ce n'est peut être pas trop le sujet mais est-ce vrai qu'un agrume issu d'un marcottage sera moins résistant qu'un agrume greffé ?
Contrairement aux fruitiers qui conservent les mêmes propriétés
tom a écrit le 30/03/2014 18:39 (ref msg # 43539 )
Bonjour Ké20,

je n'arrive pas à trouver d'informations sur un marcottage aérien en "fente", d'après ce que tu décris. Peux-tu m'expliquer rapidement en quoi ça consiste ?

Merci beaucoup


greffer.net >> Multiplication végétative