taille d'arbres fruitier

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


RENAULT a écrit le 18/09/2013 19:08 (ref msg # 41592 )
Bonsoir à tous,

J'ai des grand arbres fruitier devant ma maison ( environ 8 à9 M ) si je les tailles de combien je peut les raccourcir environ.

Merci pour la réponse

RENAULT
floyd a écrit le 18/09/2013 21:51 (ref msg # 41593 )
As-tu déjà taillé la cime d'un arbre fruitier ou d'ornement?

Si oui, tu auras remarqué que la réaction de l'arbre ne se fait pas attendre; des pousses vigoureuses apparaissent et reforment en deux ans tout au plus, un volume identique, en version "brosse".

Autant dire que tu t'engages dans des travaux d'élagages aussi risqués qu'inutiles!

La proximité de la maison peut justifier une réduction importante du houppier des arbres. Si les arbres n'ont plus leur place, il faut songer à l'abattage.
bayart a écrit le 19/09/2013 16:02 (ref msg # 41604 )
1) Floyd a (toujours...) raison
2) Notre volonté est parfois plus forte que la raison...

Si tu persistes dans ton projet, il te faudrait:
1) patienter, car ce n'est pas spécialement la saison pour un massacre à la tronçonneuse... et accessoirement, cela te laissera le temps de la réflexion (il faut 5 minutes pour abattre un arbre, mais n'a-t-il pas fallu 50 ans, plus que l'espérance de vie d'un greffeur/planteur moyen, pour faire constituer ces arbres fruitiers que tu décris)
2) préciser de quels fruitiers il s'agit. Cerisiers ou pruniers risquent tout simplement ne pas se relever d'une taille radicale et dépérir rapidement, pommier ou poirier peuvent se tenter, en tout cas, ils n'en mourront peut-être pas à coup sûr.
3) préciser la structure des arbres en question (photo bienvenue). Si ce sont des hautes tiges avec un houppier haut perché, je ne donne pas cher du résultat. S'ils ont une structure étalée, à plusieurs étages et qu'ils sont vieillissants, on peut essayer d'accompagner la maturité de l'arbre et tenter une réduction de voilure progressive sur les étages inférieurs. Mais, le port de l'arbre s'en trouvera à tout le moins déséquilibré (môche) même si tu parviens avec le temps à rediriger plus ou moins les flux de sève plus latéralement que verticalement pour obtenir une "brosse" large. Dans cette optique, et si les arbres s'y prêtent, il me semble qu'il faut y aller par étapes, année après année.

Par un chemin plus long que Floyd, j'en arrive à la même conclusion: même en procédant par élagages successifs, surtout s'ils ne passent pas bien (nécrose, dépérissement de branches maintenues...) tu risques simplement de mettre quelques années... à finalement prendre la décision de les éliminer... c'est ce qu'on appelle faire son deuil.

NB: on ne replante pas de jeunes fruitiers sur un sol qui a été épuisé par des vieux fruitiers éliminés !!!
RENAULT a écrit le 19/09/2013 21:04 (ref msg # 41608 )
Bonsoir

Je vous remercie pour ses renseignements et vous dit à bientôt.

Renault
floyd a écrit le 19/09/2013 21:27 (ref msg # 41611 )
D'accord avec les explications de Bayart. Les points 1 et 2 peuvent se discuter.

Oui, Renault, une description des arbres à soucis, pour adapter nos suggestions à un cas précis.


greffer.net >> Hors-sujet