greffe de pommier sur rosier..

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

hendy a écrit le 20/06/2013 01:20
De la famille des rosacées.. le genre ..Rosa.. est différent ok mais qu' est ce que cela donnera..est ce que le pommier ( malus ) se soudera..
La semaine dernière les bourgeons du greffon de pommier avaient commencé à gonfler..
François du Perche a écrit le 20/06/2013 09:24
bonjour Hendy,
Le poids des pommes fera s'affaisser le rosier & les racines auront du mal à alimenter un arbre. L'humanité de privera de la chance de voir apparaître un nouveau Newton.
Ne vaudrait-il pas mieux faire l'inverse : essayer de greffer des roses sur un pommier .
floyd a écrit le 20/06/2013 19:18
Quel Rosa as-tu essayé? Rosa canina est courant mais convient juste pour des rosiers d'ornement sur tige d'un mètre.
On craindra aussi les rejets…

Mais attendons la suite, car Newton n'est pas le seul à avoir rêvé sous un pommier.
Ferréol a écrit le 20/06/2013 21:12
A priori les greffes entre deux membre de sous familles différentes chez les Rosaceae ne sont pas possibles (bien qu'on ait maintenant la preuve avec Crataegus mexicana que cet axiome est faux).

Les Rosaceae se partagent entre 4 sous familles:
-les Maloideae "Rosaceae à pyridions (pommes, poires, nefles, coings"
-les Amygdaloideae "Rosaceae à drupes"
-les Rosoideae "Rosaceae à akènes"
-les Spiraeoideae "Roseceae à follicules"

la rose est une Rosoideae, le pommier, une Maloideae, peu de chances que ça fonctionne, encore moins que ça tienne sur le long terme.
François du Perche a écrit le 21/06/2013 10:51
les pommiers & rosiers sont des plantes tellement courantes & cultivées à gde échelle depuis tellement longtemps que ces essais ont certainement été déjà faits et que si ça marchait ça se saurait (greffe directe).
Par contre peut-être qu'un intermédiaire ou une succession d'intermédiaires permettrait la jonction, mais c'est plus compliqué & + long à tester.
claudeduvar a écrit le 21/06/2013 21:49
bonsoir,

dans le même style, cette année j'ai fait des essais de greffe de rosier sur aubépine à oeil poussant vers le 20 mai.

c'est vert mais pas de pousse.... on verra bien
François du Perche a écrit le 22/06/2013 11:23
si le rosier se plait sur aubépine (?), avec l'aubépine du Mexique comme intermédiaire, on doit pouvoir faire cohabiter des pommes & des roses sur le même arbre.
hendy a écrit le 27/06/2013 04:42
On voit un bourgeon qui veut ouvrir ....timidement..

Les Rosaceae se partagent entre 4 sous familles:
-les Maloideae "Rosaceae à pyridions (pommes, poires, nefles, coings"
-les Amygdaloideae "Rosaceae à drupes"
-les Rosoideae "Rosaceae à akènes"
-les Spiraeoideae "Roseceae à follicules"

Rosaceas ... à
Pyridions, drupes, akènes et follicules..?.. je dois faire des recherches..
floyd a écrit le 27/06/2013 10:16
.. je dois faire des recherches..

Ouvrir un ouvrage simple de botanique, comme une Flore.

Le vocabulaire scientifique est un jargon… Il est nécessaire pour éviter de remplir des livres avec des périphrases longues ou seulement partir dans le flou avec des mots-valises.
Ferréol a écrit le 27/06/2013 15:38
c'est le type de fructification et notamment pour le connaitre, il faut connaitre l'origine des tissus qui composent cette fructification. Difficile de faire autrement pour décrire que de passer par du vocabulaire scientifique mais pour faire un raccourci malheureusement pas toujours exact ou incomplet:
pyridion: (faux-)fruit charnu à pépins
drupe : fruit charnu à noyau
akène: fruit sec indéhiscent (qui ne s'ouvre pas). Celui-ci peut être contenu dans une autre structure qui botaniquement ne fait pas partie du fruit et qui donne la chair du cynorhodon...
follicule: fruit sec déhiscent (qui s'ouvre pour laisser échapper la graine).
floyd a écrit le 27/06/2013 21:51
Merci Ferréol, pour ces détails anatomiques.
Parmi les merveilles et les complexités de la nature, avouons que l'étude des fructifications exige rigueur et précision.

Toutes ces différences non négligeables, contribuent à bien des incompatibilités de greffage.
Affirmer "c'est de la même famille, donc ça doit pouvoir se greffer" est donc très hasardeux, si l'on ne prend pas le temps d'examiner la sous-famille.
André a écrit le 26/11/2013 12:43
Toujours à propos de greffage intra-génériques, j'ai lu sur un autre forum (mais sans autre détail) que greffer un rosier sur une souche de ronce permettait de tuer le roncier (ce qui pourrait être intéressant quand on a, comme moi, des ronciers qui repoussent chaque année malgré toutes les tentatives d'éradication).

Est-ce que quelqu'un a plus d'infos sur ce genre de greffe ?
floyd a écrit le 26/11/2013 13:28
S'agit-il d'informations récentes et crédibles?
André a écrit le 26/11/2013 18:31
Aucune idée ! Trouvé ça ici : http://www.aujardin.org/greffes-ronces-t...
François du Perche a écrit le 26/11/2013 19:39
Pourquoi s'embêter à greffer les ronces avec des greffons de rose et risquer de s'enfoncer dans le doigt une épine soit de ronce soit de rose alors qu'une simple petite pulvérisation bien ciblée de génoxone ou garlon permet de se débarrasser définitivement des ronces?
André a écrit le 26/11/2013 20:14
J'ai essayé un débroussaillant Fertiligène (20 g/l de Fluroxypyr - 60g/l Triclopyr) et ça n'a pas très bien fonctionné. Est-ce que le garlon (Clopyralid 60 g/l + Triclopyr 240 g/l) sera plus efficace ?

Il faudrait peut etre que je quadruple la dose pour arriver au dosage du garlon ?
floyd a écrit le 26/11/2013 23:32
Rose sur ronce; Tes sources André, sont plus sérieuses d'habitude!


Quant aux herbicides puissants et toxiques, outre que nous cultivons le hors-sujet, l'adjonction d'un mouillant vaut mieux que de doubler les doses d'un polluant.

J'ai déjà souligné combien il était déplorable de mettre en avant sur le forum des pratiques aussi peu respectueuses de l'environnement et des règlements en vigueur.
André a écrit le 26/11/2013 23:47
Effectivement la source est assez imprécise, raison pour laquelle je demandais des éclaircissements ici (sans trop d'espoir je l'avoue).

Pour les produits chimiques, j'y suis également assez peu favorable sauf quand on a essayé toutes les autres alternatives sans succès et qu'on a plus d'autres choix
Bruno a écrit le 25/01/2014 18:27
Autrefois j'avais greffé en écusson des rosiers sur des pruniers, ça avait été des échecs.
Bruno a écrit le 25/01/2014 18:33
S'il était possible de greffer des rosiers sur des ronces, j'aurais plutôt essayé l'inverse : greffer des ronces (sans épines tant qu'à faire) sur de haute tige d'églantier pour faire des ronciers arbres. On pourrait essayer avec framboisiers aussi.


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations