La greffe est-elle la meilleure méthode de multiplication?

greffer.net >> Multiplication végétative

tropique a écrit le 11/05/2013 17:10 (ref msg # 40221 )
Bonsoir

A force de vous lire,voici le résumé de ce que j avais pu en tirer comme enseignements, sur les différentes méthodes de multiplication
En espérant que je suis sur la bonne voie




Semis:
Les plus:
-Racine pivot qui permettra au futur arbuste de résister à la Tramontane
-Croissance rapide
-Possibilité d obtenir un grand nombre de pousses

Les moins:
-On ne sera jamais sûr d obtenir une variété fidèle à celle recherchée ( on n aura pas le choix pour un hybride-mâle ou femelle )
- Il faut être patient,avant de pouvoir profiter des premiers fruits





Bouturage et marcotage!:

Les plus:
-variété fidèle à celle recherchée
-Possibilité d avoir sous la main, plusieurs greffons fidèles

Les moins:
-Les racines ne permettront pas à l arbuste de s ancrer en profondeur
-La fructification sera un peu retardée

Et maintenant,si on greffe une bouture sur un plant issu de semis:
-Les plus:
-On récupérera tous les avantages des précédentes méthodes de multiplication
-tous les moins,seront convertis en plus

-Les moins:
-je n en vois aucun
C est pour cela qu il existe un site GrefferNet et,point de site SemisNet

tropique
floyd a écrit le 11/05/2013 17:45 (ref msg # 40222 )
Hélas, poser la question comme cela n'a pas vraiment de sens…

Un jardinier, un pépiniériste, un horticulteur, selon se qu'ils veulent obtenir, choisissent la méthode qui convient et qui est possible en termes techniques comme économiques.

A partir de ce moment là… ils ont retenu non la "meilleure méthode" mais la solution qui optimise leur travail et leur savoir-faire.
tropique a écrit le 11/05/2013 18:53 (ref msg # 40225 )
Bonsoir

Entièrement d accord avec vous,du moment que mes observations ne concernent pas toute la flore
Pour certaines espèces,pourrai-t-on considérer que le semis et le bouturage ne sont qu un travail préparatoire, avant l ultime étape de la multiplication : la greffe ?
Il se peut que mon raisonnement ne soit pas du tout réaliste...
Merci de m avoir aidé à voir plus clair

tropique
floyd a écrit le 11/05/2013 19:51 (ref msg # 40226 )
Très juste remarque, la production d'un végétal est le résultat d'un long protocole qui combine parfois toutes les méthodes de multiplication, végétatives et sexuées.

N'oublions pas les méthodes in vitro. A partir de tissus végétaux ou même seulement d'un bloc de cellules issues d'un méristème, elles permettent de donner en quantité et en qualité des plantes jadis réputées difficiles à multiplier (orchidées) ou abandonnées parce que handicapées par les viroses (fraisiers, pommes de terre, œillets…).

Un jour… les ajouts/remplacements d'ADN qui sont aussi des "greffes" au niveau moléculaire, pourraient même permettre de renoncer au greffage classique, pour autant que chaque variété/clône puisse être facilement repiquée sans difficulté, indifférente aux conditions de sol.
tropique a écrit le 12/05/2013 19:29 (ref msg # 40253 )
Bonsoir

Merci Floyd
Toutes ces manipulations sont fantastiques.Je suis entrain de me documenter là-dessus

tropique


greffer.net >> Multiplication végétative