Poirier Catillac

greffer.net >> Poirier

gourmand a écrit le 05/05/2013 18:12
Bonjour .

Dans ma lointaine jeunesse , j'avais lu sur un vieux livre d'arboriculture que les poiriers se comportaient mal , greffés sur aubépine . L'union est fragile mécaniquement , ils restent faibles , vivent peu de temps et les fruits sont peu juteux , pierreux et astringents . Il était écrit que seule la variété Catillac ( par ailleurs sans intérêt gustatif à l'état cru ) avait une meilleure affinité avec ce porte-greffe et avait , greffée sur lui , une vigueur et une longévité normale . Il était ensuite indiqué que les autres variétés surgreffées sur Catillac se comportaient alors normalement , y compris sous le rapport de la qualité des fruits .

Cette information relève-t-elle de la légende , ou reflète-t-elle la réalité ?

eric
klakos a écrit le 05/05/2013 18:29
Il faudrait trouver exactement les livres, mais effectivement en interrogeant google books avec uniquement les 2 mots "catillac" et "aubépine", on tombe sur des citations qui vont dans ce sens.
klakos a écrit le 05/05/2013 18:30
erreur
gourmand a écrit le 05/05/2013 18:36
Je ne me rappelle pas quel était le livre où j'ai trouvé cette information , je me rappelle seulement qu'il était ancien . Merci pour ce début de confirmation .

Eric
gl31 a écrit le 05/05/2013 23:23
Je viens de greffer en chip Catillac en autres (Beurré Clairgeau,Tarquin,Virgouleuse,Marsaneix et une variété inconnue d'un arbre qui dépérit) sur aubépine .La greffe démarre très bien,je vais joindre des photos.En tout cas c'est très interréssant d'apprendre cette bonne affinité Catillac/Aubépine.Je pourrai comparer la vigueur de Catillac par rapport aux autres dès cette année.
gl31 a écrit le 06/05/2013 00:08
Désolé, je n'ai aucune info concernant l'utilisation du néflier intermédiaire de greffe entre aubépine et poirier, ni même la compatibilité directe de greffage du poirier sur néflier. Certaines variétés de poirier sont référencées reconnues dans ce but d'intermédiaire de greffe ( par exemple la poire de livre en intermédiaire de greffe ), d'autres rosacées ( manzanille / crataegus mexicana .. ).

Patrice parlait aussi de la Poire de la Livre dans la discussion:Greffes poirier sur Néfliers (mespilus), Alisier, aubépine[]
gl31 a écrit le 06/05/2013 00:11
Patrice citait dans la discussion:Greffes poirier sur Néfliers (mespilus), Alisier, aubépine[Désolé, je n'ai aucune info concernant l'utilisation du néflier intermédiaire de greffe entre aubépine et poirier, ni même la compatibilité directe de greffage du poirier sur néflier. Certaines variétés de poirier sont référencées reconnues dans ce but d'intermédiaire de greffe ( par exemple la poire de livre en intermédiaire de greffe ), d'autres rosacées ( manzanille / crataegus mexicana .. ).
*]

Excusez-moi pour le message précédent
gl31 a écrit le 10/05/2013 08:29
Chip Catillac sur aubépine

gl31 a écrit le 10/05/2013 08:34
Pendule Catillac sur aubépine 22 Mars 2013,même date pour le chip

borgniole a écrit le 10/10/2014 21:39
bonjour,
excusez mon manque de connaissances, mais je constate que les jeunes feuilles de catillac sont très duveteuses, est-ce que c'est fréquent chez le poirier?
floyd a écrit le 11/10/2014 00:57
Je dirais que c'est l'aspect juvénile du feuillage… et que cela passera.
klakos a écrit le 11/10/2014 10:16
La poire Catillac est une des quelques variétés de poirier qui ont en début de saison un feuillage argenté. Cette nuance est visible peu après la floraison et s'estompe au cours des mois de l'année.
Une des plus remarquables pour cela est le Beurré Gris, j'en avait fait une photo car je trouvais cela intéressant :

François du Perche a écrit le 11/10/2014 12:10
Sur un site de pépinièriste que je ne retrouve pas, cette Catillac est dite "plus belle que bonne".
Sur le site ci-dessous, on peut lire "chair grossière, juteuse, cassante, pierreuse, peu sucrée"
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&...
Cette Catillac ne semble pas être la Rolls des poires
gl31 a écrit le 13/10/2014 23:34
Catillac,uniquement consommée cuite,comme Marsaneix ou Tarquin
gourmand a écrit le 15/10/2014 21:35
Si elle n'était pas comestible du tout , ça ne me dérangerait pas . Je ne compte l'employer que comme intermédiaire entre aubépine et un autre cultivar de poirier , puisqu'il paraîtrait qu'elle convient bien à ça .

Quand je l'ai greffé sur aubépine , j'ai voulu en plus avoir en permanence des greffons de ce cultivar chez moi . J'ai donc greffé aussi sur ce que j'avais sous la main : Cotoneaster horizontalis . Ma foi , ça a pris . Si elle survit , cette union devrait donner un arbre nain qui me permettra d'avoir toujours des greffons de Catillac sous la main , tout en ne prenant pas trop de place .

Eric
floyd a écrit le 15/10/2014 21:39
Cotoneaster horizontalis comme PG, avec soudure, alors là chapeau. A suivre de près.
gourmand a écrit le 15/10/2014 21:45
Je l'avais déjà fait il y a 25 ans : Beurré Hardy sur Cotoneaster Horizontalis . La greffe a bien poussé l'année suivante , mais je n'ai pas pu voir le résultat à long terme , la plante ayant été déracinée au mois de juillet d'un coup de pioche malencontreux .

Eric
Bruno a écrit le 17/10/2014 09:37
Ça ne m’étonne pas du tout qu’on puisse greffer du poirier sur du cotonéaster, j’y ai greffé (pas le même cotonéaster) du néflier d’Allemagne, qui se greffe aussi sur du poirier. Le problème étant toujours le même : arbre à feuilles caduques sur arbre à feuilles persistantes. Théoriquement ça ne tient pas à long terme.
gourmand a écrit le 17/10/2014 21:39
Si certains Cotoneaster sont à feuilles persistantes , le Cotoneaster horizontalis est , lui , à feuilles caduques .

Eric
floyd a écrit le 17/10/2014 22:49
Exact. Ou semi-persistant selon le climat.

Avec une greffe au collet on doit pouvoir former un tronc ou une tige avec l'intermédiaire.

Ceci dit j'ai vu récemment un C. horizontalis déjà ancien et dont j'évalue le diamètre à 6,00 mètres. La plante avec le temps se développe…


greffer.net >> Poirier