entretien la 1ere année des P.G

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


christoph84 a écrit le 19/02/2013 08:07 (ref msg # 38961 )
je viens de planter 50 S.L et 50 Pontaleb de semis de 1 an sur mon terrain labourée profond en novembre.
le terrain (argileux et calcaire ) était semé de sainfoins. je vais installer le G.A.Goutte

Ma question est: dois je apporter un engrais et des traitements la 1ere année :
je les grefferai a oeil dormant en septembre
floyd a écrit le 19/02/2013 09:40 (ref msg # 38963 )
Un précédent comme le trèfle et un sol argilo-calcaire sont des points positifs.

Le labour peut avoir créé une "semelle de labour" et l'engrais vert peut avoir été enfouis trop en profondeur… ce qui peut nuire tant à la reprise qu'au bon développement des plants.

La question des engrais se résoudra après une analyse en laboratoire et un conseil agronomique précis.
Cent arbres le valent bien.

Quant à l'utilité de traitements, il faut surtout veiller à une attaque de pucerons. Ces bestioles pourraient nuire à la bonne croissance. Donc avoir de quoi réagir avec tact; savon, huile, pyrèthre…

Le goutte à goutte, ne s'impose pas dans un sol qui dispose d'une bonne réserve.
Par contre la gestion de l'enherbement est à étudier finement.
christoph84 a écrit le 19/02/2013 13:04 (ref msg # 38966 )
merci ! je surveillerais de prés les attaques de pucerons. je compte laisser enherbé entre les rangées car le terrain devient "lourd" aprés les pluies!
le g.a.g est "obligatoire" dans ma région ou on a souvent (maintenant) des périodes estivales de 4 à 5 mois sans eau

je compte a l'automne prochain donner du fumier au pied, et ce printemps un peu d'organique
en fait c'est 150 ! car il y a 50 myrobolans aussi (pour les abricots)

je vais suivre les conseils du forum en les greffant en chip dormant !!! je vais m'entrainer sur tous ce qui trainent dans les talus ce printemps

autre question : pour mettre des pêchers (une dizaine!) mon pépiniéristes me conseille de greffer sur franc d'amandier (il y en a bcp autour du terrain) et que je n'en trouverai pas chez les pros !! que vaut le Gf305 sur un tel terrain ??
floyd a écrit le 19/02/2013 13:15 (ref msg # 38967 )
Le fumier devrait être déjà incorporé et l'analyse de sol être dans tes mains.

Quant à la semelle de labour, c'est bien assez grave pour que tu vérifies son absence.
… et dans le cas contraire, tout faire pour y remédier.

Qu'appelles-tu "organique" et c'est quoi "un peu"?

Quel type d'enherbement?
Comment maintenir dégagé le rang? Un paillage?
christoph84 a écrit le 19/02/2013 16:32 (ref msg # 38973 )
oui, l'idéal, c'est le fumier avant le labour,mais par manque de temps entre le notaire et le labour, j'ai pensé que les 4 ans de repos du sol depuis l'arrachage de la vigne suffisent a nourrir au démarrage les P.G

par organique j'entend un engrais style "ovinalp" !!

l'enherbement sera naturel car je pense que la charrue a enfoui trop profond les légumineuses
et les rangées travaillées au motoculteur la 1ere année puis je sais pas. je sais que c'est mieux de se passer des desherbants chimiques

pas analyse de sol !!! il y a des cerisers partout sur des kms
Puis le terrain en pente fait 200m de long et il y a en bas une terre plutot rouge (là ou sont les PG), au milieu une bande de graviers mélangée a l'argile !!!! et sur le haut, une argile qui a ma grande surprise a plus de ver de terre que la partie la plus belle, la j'ai prévu des sagates d'oliviers qui viennent d'un coin idem argileux
floyd a écrit le 20/02/2013 00:52 (ref msg # 38978 )
Pas de résultat d'analyse, alors pas besoin d'apport fertilisant… mais surveiller la bonne décomposition du trèfle. Et ce n'est pas gagné!

Dans la gamme des engrais de la marque indiquée, lequel aurais-tu choisi et à quelle dose?

Sur l'inter-rang, un mélange graminées + trèfle a son intérêt.
Sur le rang prévoir un paillage biodégradable, car le motoculteur c'est risqué!

Tout cela me parait bien précipité!
christoph84 a écrit le 02/09/2013 08:43 (ref msg # 41444 )
Quelques nouvelles de mes P.g qui se portent bien (pour certains, je les ai un peu rabattu en juillet a 1m50 car il prenez trop le vent) ; ils ont un diamètre entre "le manche de balai et celui de la pioche" !! et sur les 150 ( 4 sont morts ou pas loin de l'être) mais j'en ai une dizaine en pépinières que je transplanterai cet hiver !!!

j'ai greffé a œil dormant la semaine dernière ! mais j'ai un chevreuil qui m'a mangé 4 écorces du pied a la tête ( je vais aller voir la société de chasse, il rembourse les frais, voire donne la clôture électrique) .

Quelqu'un a t il une astuce pour éloigner cet animal (autre que la balle en plein cœur )
j'ai entendu " de mettre des chiffons imbibés de gasoil..." ou de la naphtaline !!!!!
floyd a écrit le 02/09/2013 09:21 (ref msg # 41445 )
La fédération des chasseurs ne prend en compte que les dégâts sur cultures agricoles professionnelles.
Tu risques d'être déçu par leur réponse! Et je parle d'expérience.

On te suggérera la clôture électrique. Parfaite si tu un gros budget et une prise de courant.

Toutes les solutions "à odeurs" ne tiennent pas la durée. La naphtaline n'existe plus, produit interdit car toxique. L'anti-mite qui le remplace est aussi un insecticide puissant, dont on doit se passer en milieu naturel.

Bien raisonner quand on choisit une de ces astuces de vieux grand-pères. A la lumière des connaissances actuelles en écologie, les "vieux" avaient des solutions parfaitement polluantes et complètement anti-écologiques.
christoph84 a écrit le 06/09/2013 05:45 (ref msg # 41477 )
Merci pour ta réponse !! j'y avais pas pensé a mon statut d'amateur !!! j' irais voir quand même , histoire qu'il le traque un peu!!!
sinon, il me reste la clôture a mouton mais il va la sauter !? ou a faire de la place dans mon congelo
bayart a écrit le 06/09/2013 15:35 (ref msg # 41484 )
Je confirme que la clôture à moutons est inefficace, même la 1m50, à moins d'être utilisée en protection rapprochée individuelle des arbres, ce qui n'est pas envisageable sur un tel verger.
Concernant la clôture électrique, j'en ai une dont le fil acier supérieur est à 1m20 (pour le bétail) et ça fait beaucoup rire les chevreuils !!!
Seules les hautes clôture utilisées pour les réserves de gibier sont efficaces mais cela représente un sacré budget (mécanisation nécessaire pour planter les pieux tenant une clôture de 2m) et cela nuit irrémédiablement à l'aspect esthétique d'un beau verger en fleurs.
Si tu habites sur place et que tu es persévéant, le mieux est la carabine au lever du jour, à condition d'avoir des voisins compréhensifs. Ca te permettra aussi de voir s'il est tout seul (peu probable en cette saison d'avant chasse) ou suité.
En septembre, il risque de mettre ton verger "dans ses favoris" si ton arrosage g-a-g a produit de belles pousses vertes incomparables avec la végétation environnante desséchée, et pour les greffes à venir, ce qu'ils préfèrent, ce sont les greffons gorgés de sève une fois que les tire sèves ont été éliminés.

Moi, je suis obligé de faire une protection individuelle, et les travaux que cela représente sont un des facteurs les plus limitants de l'extension de mon verger... ou de greffer très haut en protégeant le bas du tronc avec des protections forestières classiques
François du Perche a écrit le 06/09/2013 17:15 (ref msg # 41487 )
Est-ce qu'un épouvantail armé d'un fusil en plastique ne serait pas + simple.
Avec l'électronique, on doit pouvoir le faire bouger de façon aléatoire.
floyd a écrit le 06/09/2013 21:54 (ref msg # 41496 )
Ne rien attendre des chasseurs, leurs plans cynégétiques consistent à faire proliférer les troupes et les hardes de nos pires ennemis.

Le tir sélectif est un loisir qu'ils s'accordent quand la gêne occasionnée aux forestiers, aux agriculteurs, aux ruraux est devenue intolérable.
Le tir est un droit qu'ils refusent aux non chasseurs et les PV sont terriblement coûteux.

Une clôture périphérique avec un chien (ou deux) dressé(s), en permanence à l'intérieur me parait la solution la plus efficace. Car on a vu des chevreuils entrer subrepticement et se faire enfermer à l'intérieur d'un enclos; c'est alors la catastrophe!
christoph84 a écrit le 07/09/2013 07:40 (ref msg # 41497 )
C'est vrai que la clôture, c 'est laid (et côuteux) quand il n'y en a pas sur des kilomètres.
Je pense que je vais fabriquer, avec un "radar" de maison associé a un poste, un détecteur qui met de la musique quand y aura du mouvement !!!
ça pourra me servir en le transformant avec une caméra a filmer les nuisibles a 2 pattes qui viendront sur les fruits plus tard !!! (vu que j'habite pas sur place )!!!
ou alors j'installe des nomades en caravanes sur le terrain !!! mais la c'est le maire qui va me chasser
christoph84 a écrit le 07/09/2013 07:47 (ref msg # 41498 )
"bayart" a écrit :
....... Ca te permettra aussi de voir s'il est tout seul (peu probable en cette saison d'avant chasse) ou suité.......


Par chance, sous la pression des agriculteurs ; les battues commencent dés le 15/08 chez moi et depuis , je n'ai plus de dégat !! puis les vendanges vont attaquer ça va faire un peu de mouvement !!!!

Même si la société me rembourse pas les dégâts, il me donneront a coup sur un morceau de sanglier pour noêl
François du Perche a écrit le 07/09/2013 15:07 (ref msg # 41505 )
attention, j'ai entendu que dans certaines régions, les sangliers mouraient en masse d'une maladie mystérieuse et que leur viande était impropre à la consommation.
floyd a écrit le 07/09/2013 15:53 (ref msg # 41506 )
En Ardèche des sangliers meurent.

Les chasseurs et les vétos tardent à déterminer les causes du phénomène. (maladie, intoxication, parasite ???…)
Le principe de précaution joue: on interdit la consommation de la viande des animaux trouvés morts comme de ceux victimes d'un tir.

A mon avis un diagnostic sera posé plus vite que pour les abeilles!
christoph84 a écrit le 18/05/2014 08:11 (ref msg # 44230 )
Mes greffes en fente (cersiers et même abricotier ) ont bien démarré, environ 50 cm de moyenne !!!! et j'hésite a ne laisser qu'un seul départ , à cause des dégâts que le gibier fait quelquefois !!!! pour le moment j'en ai laissé 3 bien disposé en "gobelet".

j'aimerais votre avis sur cette initiative, si c'est possible de monter l'arbre en gobelet ou si il y a des inconvénients majeurs et qu'il est préférable d'en attacher qu'un!!Et aussi à qu'elle époque il faut le décapiter le départ conservé ?? Merci
floyd a écrit le 18/05/2014 11:16 (ref msg # 44231 )
50 cm c'est déjà très beau.
Il est encore temps (mai-juin) de procéder à des pincements qui pourront induire l'apparition de ramifications.
La formation du gobelet peut ainsi gagner une année.
Le pincement, je suggère de le réaliser à 30 cm en choisissant au mieux l'orientation des bourgeons.
christoph84 a écrit le 18/05/2014 19:33 (ref msg # 44235 )
Merci Floyd !!! Donc ce n'est pas gênant de laisser 3 départs à partir des greffes en fente ? je compte en tuteurer qu'un (le plus beau).
floyd a écrit le 18/05/2014 19:55 (ref msg # 44236 )
Il faut imaginer que les pousses qui au mois de mai ont déjà une longueur de 50cm, vont probablement mesurer le mètre en fin de saison.
Si l'on ne fait rien, deux choses certaines:
- le risque de voir le vent, les oiseaux, le poids rompre les pousses ou la soudure.
- la nécessité d'une taille de formation la saison venue.

Si l'on conserve un brin unique, sa vigueur sera encore plus importante…
et le pincement sera vraiment indispensable. Mais quel est le gain?


Donc je préfère suggérer le pincement de toutes les pouces présentes au printemps. Ce qui va alléger la ramure et anticiper la taille de formation d'hiver qui pourrait même ne pas être nécessaire.

La soudure de cette greffe en fente est nécessairement très bonne puisque la vigueur des pousses est là.
Cela n'empêche pas de surveiller le point de greffe.
Pas sûr que le tuteurage ou la pose d'attelles soient nécessaires.


greffer.net >> Hors-sujet