le prunellier, PG passe-partout?

greffer.net >> Prunier

davy a écrit le 05/02/2013 20:56 (ref msg # 38726 )
Bonjour, je voudrais savoir si on peux greffer n'importe quel prunier sur prunellier? En effet, ma terre très sableuse semble réussir à cette essence, qui colonise le moindre espace abandonné . Je dispose donc de petits prunelliers de toutes les tailles, et cela me donne envie d'écussonner, de greffer! Vaut-il mieux composer avec ce que la nature me propose, ou ferai-je mieux de me procurer des PG myrobolan par exemple? d'avance merci, ce forum est très interessant pour les amateurs du dimanche comme moi.
floyd a écrit le 05/02/2013 23:56 (ref msg # 38729 )
Hélas le prunellier conservera ses mauvaises habitudes… il continuera de proliférer par ses drageons qu'il faudra sans cesse recouper.
Je ne vois pas ça comme un bon plan, même en sol sableux.
capoulos a écrit le 10/02/2013 17:40 (ref msg # 38774 )
En dépit de ses mauvaises habitudes il peut être intéressant d'utiliser le prunellier comme porte greffe ne serait-ce que pour s’entraîner; après avoir tenté de les éradiquer d'un talus où ils s'obstinaient à proliférer, j'essaye maintenant de greffer, avec plus ou moins de succès, les rejets; j'ai ainsi obtenus quelques pruniers, de beaux pêchers et nectariniers:





davy a écrit le 11/02/2013 20:51 (ref msg # 38788 )
merci pour les infos! L'avantage, c'est que j'ai de quoi m'entraîner, vu tous les prunelliers de mes haies. Pendant que j'y suis, j'ai aussi du pommier sauvage , est ce que c'est un bon PG pour la Court Pendu Gris ou la patte de loup? Dernière question, les francs issus de pommier ou de poirier sauvages sont-ils interessant en quoi que ce soit pour la greffe en général? Merci d'avance! vos commentaires et ce site sont passionnants.
Bibifox a écrit le 11/02/2013 22:57 (ref msg # 38789 )
Ils font des portes-greffe vigoureux car tout le système racinaire est né de la graine (pépin dans ce cas) et ne vient pas d'une modification d'un rameau (bouture).
Cela prend plus de temps seulement... mais ils vivent plus longtemps et passent la centaine sans aucun problème alors que les autres (bouture) on une espérance de vie moindre !
Je n'utilise que des francs (issus de reproduction sexuée : pépins donc) pour mes hautes-tiges !
floyd a écrit le 11/02/2013 23:30 (ref msg # 38791 )
Lorsqu'on doit extirper du sol le réseau de racines et de drageons qui constitue la partie non visible d'un bosquet de prunellier, on se rend compte d'un mode de fonctionnement très éloigné de l'image théorique du plant issu de noyau.

Sans doute cela fera des arbres centenaires, sous condition d'un suivi des rejets très contraignant.
Tout ça n'en fait pas un atout définitif.
ddev a écrit le 21/02/2013 15:31 (ref msg # 39014 )
@floyd :

dans une perspective BRF, ce drageonnage ne serait-il pas un atout ?
floyd a écrit le 21/02/2013 17:52 (ref msg # 39025 )
Un bois qui devient ligneux et dur rapidement, dont les épines sont redoutables… il y a mieux, non?

Quoique je l'apprécie en bois de feu.
TheChti a écrit le 22/02/2013 11:10 (ref msg # 39042 )
Je n'ai jamais eu de réussite avec mes greffes sur prunellier (reine-claude et abricot). les belles photos de capoulos me donnent envie de retenter ...
viaggiatore971 a écrit le 22/02/2013 16:46 (ref msg # 39045 )
http://i50.tinypic.com/rkr885.jpg

Greffe d'abricot sur le prunellier.

je pense que le prunellier est très bien si vous n'avez pas de porte-greffe "en cas d'urgence",
aussi intéressant de voir quelle influence sera le prunellier sur les fruits d'abricot.
Olivier88 a écrit le 22/02/2013 18:36 (ref msg # 39047 )
D’accord avec viaggiatore le prunellier et bon en dépannage en cas de manque de pg.
Mais il est souvent incompatible avec certains cultivars du genre prunus.
L’incompatibilité peux être dès le moment de la greffe (le greffons végète puis meure) ou se faire ressentir des années + tard.
Exemple : abricot polonais sur prunellier, formation d’un bourrelet de greffe importent, mécaniquement fragile.

Le cas de cette pêche et assez particulier, écusson de 2 ans sur prunellier sans aucun entretien, hauteur environ 3,5 m.

Ici dans la pleine des Vosges le prunellier est présent partout mais il n’est plus utilisé en tant que pg même pas par les anciens, il est utilisé pour la transformation de la prunelle en eau de vie





claudeduvar a écrit le 22/02/2013 20:54 (ref msg # 39048 )
le prunellier s'hybride, on trouve parfois dans les haies ce type de prunelliers, la feuille est identique, légèrement plus volumineuse mais de même forme, c'est un bon porte greffe, issu de semi bien entendu. par ici j'en trouve quelque uns, ils sont pas légions
satya a écrit le 23/04/2013 23:29 (ref msg # 40000 )
voila quelques photos de prunier greffé sur prunellier il y a un an.
celui conduit sur 5 branche a fait trois fleur. des fruit cette année??

l'autre greffé a 1metre du sol a fait une pousse d1.2m l'année derniere.








a+
Bibifox a écrit le 25/04/2013 08:26 (ref msg # 40011 )
Le prunellier a une très grande affinité avec les pruniers, je les réussis pratiquement tous (toutes variétés de prunes).
Je les utilise comme basse tige.
bayart a écrit le 25/04/2013 22:29 (ref msg # 40018 )
Très intéressant pour les plus "sauvageons" d'entre nous

@bibifox: est-ce que tu peux nous montrer des photos de tes pruniers greffés sur prunellier ? Est-ce qu'ils sont un peu âgés et productifs ? Tu dis qu'il y a presque toujours eu affinité dans tes expériences de pruniers: est-ce que tu as eu des incompatibilités avec une variété ?

@satya: quelle est a variété de tes pruniers greffés sur prunelliers
Bruno a écrit le 26/04/2013 09:11 (ref msg # 40026 )
Mais est-ce de vrais pruneliers ? Les fruits sont-ils de petites drupes bleues très foncées presque noires ? Je dis ça car j'ai vu dans la Manche en Normandie des haies avec un genre de prunelier (ou prunier) qui avait tendance à être de plus grande taille, des fruits un peu plus gros et moins foncés. Ils n’étaient pas pareils que les épines noires que l'on rencontre en chez moi en Provence.
satya a écrit le 26/04/2013 10:08 (ref msg # 40032 )
c'etait une mirabelle ,mais je ne sais laquelle.

cette année plusieurs essais avec divers variétés , je vous ferai part des resultats.
kakou13 a écrit le 26/04/2013 18:34 (ref msg # 40043 )
salut viaggiatore971

quelles sont les varietes d'abricotier que tu greffes sur tes prunelliers , cela m'interresse car j'ai eu des greffons d'abricotiers tardifs meme tres tardifs
j'ai eu beaucoup d'echecs cette année je pense que c'est une histoire d'incompatibilite
Bibifox a écrit le 27/04/2013 14:36 (ref msg # 40057 )
aucune incompatibilité du prunellier avec les variétés greffées de pruniers ci-dessous :
- bleue de Belgique
- belle de Louvain
- Wignon
- nauberte
- mirabelle
- reine claude crottée
la photo date de deux ans, je posterai la mise à jour de la photo actuelle sous peu avec les autres prunelliers...



Gaston a écrit le 06/02/2014 14:10 (ref msg # 42980 )
"Bruno" a écrit :
... j'ai vu dans la Manche en Normandie ... un genre de prunelier (ou prunier) qui avait tendance à être de plus grande taille, des fruits un peu plus gros et moins foncés. Ils n’étaient pas pareils que les épines noires ... en Provence.


J'ai remarqué la même différence entre prunelles normandes et provençales.
Est-ce dû aux sols plus riches, à une hygrométrie plus élevée, une différence de souche, une hybridation naturelle ... ?

La biologie / génétique des prunus est aussi inextricable qu'une vieille haie de pruneliers
Déjà dans un même ouvrage, la systématique peut être contradictoire, alors entre différents auteurs, c'est le souk complet.

Il y a quelques mois, j'ai essayé de savoir ce que sont des "damson" anglais (ma femme trouvait que ma confiture de prunelles lui rappelait celle de "damson" qu'elle avait mangée en Angleterre).
Le seul résultat fiable que j'ai pu trouver était que les différentes variétés se situaient quelque part entre prunelle, myrobalan, quetsche, mirabelle et d'autres prunes "primitives". Ni la morphologie des noyaux, ni la génétique semblent pouvoir éclaircir les différentes variétés, les hybridations sont bien trop fréquentes.


greffer.net >> Prunier