Pralinage

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


floyd a écrit le 31/01/2013 18:50 (ref msg # 38646 )
Parmi les opérations préalables à la plantation, le pralinage consiste à plonger les racines dans une bouillie fluide composée de terre, de bouse et d'eau. On y ajoute aujourd'hui des hormones dites de bouturage, et des mycorizes.

L'ensemble assure selon les ouvrages anciens, la pratique et les prescriptions courantes, une meilleure reprise des végétaux.

Aux dires de certains, le pralinage n'est pas indispensable, au motif de la reprise satisfaisante de toutes leurs plantations en racines nues.

Voilà plusieurs questions à débattre: Doit-on praliner, pourquoi, comment…
yeti8360 a écrit le 31/01/2013 21:16 (ref msg # 38648 )
Je praline toujours les racines pour favoriser au maximum la reprise.
Selon Marc LATEUR qui est la référence en Belgique pour les fruitiers, en cas de plantation tardive(mars), il est obligatoire de praliner au moyen d'un mélange d'eau, de terre argileuse et de compost, voire de bouse de vache. Cela empêcherait les radicelles de sécher trop le temps que la terre vienne combler les inévitables poches d'air. A défaut de pralin, il faut arroser copieusement a la plantation pour que la terre s'introduise bien partout.
J'avais commandé des kakis à la pépinière Cochet en France et voici ce qu'il conseille dans la notice d'accompagnement:
'Avant de les planter vous pouvez faire retremper les racines de vos arbres 2 heures dans de l'eau ou mieux dans un pralin avant de réalisez votre plantation.'
louvigne a écrit le 31/01/2013 21:18 (ref msg # 38649 )
salut floyd
par chez moi quand on plante une vigne ( une parcelle de plusieurs ares ) après avoir fait le trou avec une petite tarière a main ( ils disent le plantoir ) on enfonce le plan (les racines sont coupées assez court) au fond du trou et on envoi de l'eau en pression dans le trou avec une lance de sulfatage, ce qui a pour effet de faire descendre de la boue qui va praliner les racines ensuite on butte avec le tracteur équipé de buttoirs.
claudeduvar a écrit le 31/01/2013 21:34 (ref msg # 38651 )
bonsoir,

pas de pralinage, par contre le trou est si possible fait bien à l'avance et lors de la plantation, autour des racines je fais en sorte de ne mettre que de la terre fine, sans matière organique afin que celles ci puissent facilement et harmonieusement se developper.
floyd a écrit le 31/01/2013 22:39 (ref msg # 38653 )
Le pralinage va souvent de pair avec l'habillage et le plombage à l'eau.
Pour la vigne, Louvigne habille fortement le plan, et pour ses fruitiers Yeti, praline puis plombe par un copieux arrosage. Claudeduvar insiste sur l'ameublissement de la terre.
Sur trois pratiques, trois approches assez différentes du problème.

La rédaction du "guide des bonnes pratiques" s'avère difficile.

J'ajouterai que l'on ouvre en principe une large fosse de plantation, qui permet d'ameublir, d'amender et de fertiliser le sol. Sol que l'on s'empresse de remettre en place. On réalise habituellement ce travail à distance de la plantation. A ce moment on ouvre le trou de plantation à la dimension du système racinaire, avec plus de facilité.

On pourra aussi évoquer le tuteur et le tuteurage… un peu plus tard.

D'autres pratiques à propos de pralinage???
patrice a écrit le 01/02/2013 07:51 (ref msg # 38658 )
N'ayant pas de vache (et donc de bouse) par chez moi, je n'ai jamais fabriqué de pralin. Je n'ai pas rencontré de problème particulier lors des plantations.


greffer.net >> Hors-sujet