Désinfecter ses greffons

greffer.net >> Greffage

jean-baptiste a écrit le 14/02/2013 12:17 (ref msg # 38823 )
Est ce qu'il faut changer de papier/coton ou pas...? Car j'ai toujours gardé le même...
patrice a écrit le 14/02/2013 13:09 (ref msg # 38825 )
Oui, il le fait avec du coton hydrophile, et bien évidement, il est changé.
floyd a écrit le 14/02/2013 22:22 (ref msg # 38836 )
Ne pas abuser de la comparaison avec le milieu chirurgical… où tout absolument tout est stérilisé.
En milieu naturel, la recontamination est immédiate, on y peut rien.
Si déjà les instruments, sécateur et greffoirs sont désinfectés, on met des chances en plus dans son travail, en ne contaminant pas systématiquement d'arbre en arbre.
Stellair a écrit le 06/03/2017 11:50 (ref msg # 57288 )
Pour les boutures je vais les plonger dans un bain de 'Sporgon' pendant 10sec. http://www.edialux.be/fr/produits/maladi...
Sur le dépliant ils mettent "Boutures 5-10gr/10L d'eau et tremper pendant 10sec"
François du Perche a écrit le 06/03/2017 12:23 (ref msg # 57289 )
Pas du tout sur que ça marche pour des greffons. Comme c'est un fongicide de contact, ça doit être absorbé par les FEUILLES, donc sur l'arbre/arbuste en pleine sève, ou sur une bouture avec des feuilles. Mais sur un greffon prélevé en repos végétatif, donc évidemment sans feuilles, c'est sans doute totalement inefficace, contrairement à de l'eau de javel diluée.
Stellair a écrit le 06/03/2017 12:33 (ref msg # 57290 )
"François du Perche" post_id=57289 time=1488799417 user_id=11884 a écrit :

Pas du tout sur que ça marche pour des greffons. Comme c'est un fongicide de contact, ça doit être absorbé par les FEUILLES, donc sur l'arbre/arbuste en pleine sève, ou sur une bouture avec des feuilles. Mais sur un greffon prélevé en repos végétatif, donc évidemment sans feuilles, c'est sans doute totalement inefficace, contrairement à de l'eau de javel diluée.


Qu'utilisez-vous comme taux?
François du Perche a écrit le 06/03/2017 12:51 (ref msg # 57291 )
Voir le début de ce fil de discussion : 1 volume d'eau de javel "prête à l'emploi" (et non en berlingot) + 4 volumes d'eau.
Stellair a écrit le 06/03/2017 15:22 (ref msg # 57293 )
Ok, désolé la j'étais fainéant ops:
belinsecte a écrit le 21/10/2017 09:01 (ref msg # 59906 )
Avant envoi, L'INRA pratique la sterilisation (stérilisation de désinfection) des greffons de vigne en les plongeant 45 minutes dans de l'eau à 50°C (contre la flavescence dorée et d'autres), et n'utilise alors aucun autre produit.

floyd post_id=38281 time=1357925965 user_id=535 a écrit :

desinfectant.jpg

La même chose.

Citerais tu la source de l'info?
Je crois comprendre que tu as traduit et mieux présenté le conseil espagnol que Patrice publiait en introduction du sujet. sauf que pour l'eau de javel tu rapportes "2 à 5%", tandis que le conseil espagnol original, lui, précise que c'est 20% d'eau de javel du commerce, en légende à l'astérixe après le "2" qui correspond vraisemblablement à 2°=0,63% (ou 2% de javel hyperconcentrée de labo??). 20% c'est à dire, 1 vol de javel + 5 volumes d'eau.
Mais Patrice lui, ajoute non pas 5 mais 20 volumes d'eau.

10% de H2O2 c'est à dire? en France il est souvent vendu en "10 volumes", ce qui correspond à 3% en amérique. Est-ce qu'il faut ensuite recouper avec 10 fois + d'eau (ce que je ne crois pas), ou au contraire trouver une solution plus concentrée?

On a pas reparlé de l'eau oxygénée (H2O2) ensuite.
H2O2 et javel ont selon un membre du forum, le même type d'action, supérieur.
H2O2 se rince mieux, pue moins, ne me fait pas éternuer... mais plus sérieusement, se vend en mini berlingots (en pharmacie) ce qui présente l'avantage suivant:
l'efficacité du produit ouvert évolue avec le temps. javel ou H2O2, devient (beaucoup) moins actif après quelques mois ou années d'ouverture d'une bouteille.
le mini berlingot de H2O2 (de l'ordre de 1 à 5 ml) s'ouvre au moment de son usage qui l'utilise entièrement.
En se dégradant il ne laisse pas de sel, seulement de l'eau et de l'oxygène.
Message modifié 4 fois ; la dernière fois le 04/02/2018 10:22 par belinsecte
floyd a écrit le 21/10/2017 14:17 (ref msg # 59914 )
Désolé, depuis 2013, je ne me suis pas repenché sur la question et j'ai bien évidemment perdu la source.
Bruno a écrit le 24/10/2017 21:13 (ref msg # 59978 )
Je crois qu'il faut calculer pour l'eau de javel en degré chlorométrique. L'idéal est de 2 degrés chlorométrique. C'est d'après ce que j'ai appris pendant mes études la concentration la plus désinfectante. Donc la dilution à faire est fonction de la concentration de l'eau de javel dans l’emballage. Pour l'alcool c'est 70°.
belinsecte a écrit le 25/10/2017 17:38 (ref msg # 59989 )
Merci pour ces précisions pertinentes!
C'est intéressant de savoir que l'alcool médical à 70° est + désinfectant que l'alcool à 90°, la javel diluée à 2° + désinfectante que la javel pure.
EAU DE JAVEL 0,63% de chlore actif = 2° CHLOROMETRIQUE
serait obtenue si je ne me trompe pas, en mélangeant 1 volume de javel à 2,6% de chlore actif pour 4 vol d'eau, mais celle que je trouve en magasin fait 3,6% (12°), donc en la diluant dans 6 volumes d'eau.
POUR LES GREFFONS Patrice dit (1ère publication, en haut de la page 1 du présent sujet) qu'il ajoute 20 volumes d'eau (95% d'eau + 5% de berlingot concentré à 9,6% soit plus de 30°). En même temps il rapporte un conseil espagnol de diluer 20% de javel du commerce (vraisemblablement vendue avec 2,6% à l'époque) avec 80% d'eau, ce qui revient presque au même: dans les 2 cas, le produit obtenu est proche de 2°

Si quelqu'un sait pour le H2O2, le retour serait bienvenu. En attendant je vais supposer qu'il est vendu pas trop concentré pour être appliqué pur, car il n'est pas écrit dessus de le diluer, il peut être appliqué sur sur une plaie ouverte (même si ce n'est pas conseillé pour une belle cicatrisation: ça creuse en tuant des cellules? contrairement à d'autres désinfectants).
Message modifié 9 fois ; la dernière fois le 04/02/2018 10:30 par belinsecte
floyd a écrit le 25/10/2017 20:11 (ref msg # 59993 )
H2O2 c'est l'eau oxygénée, celle qui décolore les cheveux et qui désinfecte les plaies sales.
C'est un un produit très oxydant, qui peut donc tuer les tissus végétaux en cas d'application prolongée.
Désolée, je n'ai pas le protocole, mais on peut procéder à des essais successifs et voir à partir de quelle dilution on garde le végétal en vie…
Ferréol a écrit le 25/10/2017 22:51 (ref msg # 59999 )
Pour ce qui est de ces trois désinfectants, il faut aussi savoir:
- l'eau de javel ne se conserve pas bien, et encore mien bien quand elle est concentrée. Si on en utilise qu'occasionnellement, il vaut mieux acheter le bidon d'un litre à 2,6%, et regarder dans le rayon celui qui a été fabriqué le plus récemment. Si vous l'achetez à 9,6%, sachez qu'il n'est pas recommandé de l'utiliser après 3 mois de stockage, délai qui passe a un an pour de l'eau de javel à 2,6%.

- l'eau oxygénée sur les tissus végétaux génère un stress oxydatif, c'est même un témoin stress de laboratoire pour étudier les réactions de défense des plantes. Ça influence certainement la reprise de la greffe, mais dans quel sens?

- l'alcool dissout la cuticule des plantes et dessèche les tissus avec lequel il rentre en contact, ce qui n'est pas idéal pour la reprise de la greffe.

Autant je suis convaincu de la nécessité de désinfecter le matériel de greffage, autant je ne suis pas sur qu'on gagne grand chose à désinfecter le greffon. Pour moi, il est plus important de travailler proprement, avec soin, rapidement, mais sans précipitation pour ne pas exposer inutilement les surfaces de coupe des greffons et porte-greffe inutilement. Surfaces qui doivent être bien nettes et de la forme souhaitée.
belinsecte a écrit le 26/10/2017 09:08 (ref msg # 60001 )

Il me semble que javel aussi oxyde, décolore et...
ARHUS76 a écrit le 26/10/2017 11:16 (ref msg # 60005 )
Je pense également que la désinfection n'est pas une nécessité.
Elle n'a d'intérêt que pour des greffons douteux ou provenant de certain pays.
Cette désinfection peut être accompagné d'une protection fongique
Ferréol a écrit le 26/10/2017 14:33 (ref msg # 60006 )
C'est vrai mais à ce moment là, la désinfection de surface est insuffisante et il faut utiliser des protocoles lourds. Le plus simple pour les désinfections internes est le traitement thermique tel que cité plus avec l'exemple de l'inra et de la vigne.
Bruno a écrit le 29/10/2017 12:44 (ref msg # 60029 )
belinsecte post_id=60001 time=1509001713 user_id=64308 a écrit :


Il me semble que javel aussi oxyde, décolore et...

Oui, l'eau de javel est un oxydant comme l'est aussi l'eau oxygénée. Le principe actif de l'eau de javel est l'hypochlorite de sodium (NaOCl) qui a un atome d'oxygène en trop, le produit stable étant le chlorure de sodium (NaCl) qui compose le sel de cuisine.
L'eau oxygénée (H2O2) a aussi un atome d'oxygène en trop puisque le produit stable est H2O c'est a dire l'eau.
Dans les 2 cas l'atome d'oxygène en trop se détache et n'étant pas uni à un autre atome d'oxygène comme pour l'oxygène de l'air, va oxyder ce qui l'entoure. On appelle ces atomes d'oxygène non groupé par 2 "l'oxygène naissant".
belinsecte a écrit le 29/10/2017 13:28 (ref msg # 60030 )
Ferréol post_id=59999 time=1508964694 user_id=148 a écrit :

...
- l'eau oxygénée sur les tissus végétaux génère un stress oxydatif, c'est même un témoin stress de laboratoire pour étudier les réactions de défense des plantes. Ça influence certainement la reprise de la greffe, mais dans quel sens?
...

donc, javel et H2O2, même stress oxydatif?
(A l'avantage de H2O2, le rinçage plus facile, et les mini dosettes, qui s'ouvrent au moment de les utiliser entièrement)
J'avoue moi aussi je désinfecte pas souvent, je brosse un peu.
Je demande à l'INRA si l'eau chaude est valable aussi pour diverses espèces végétales et contre leurs champignons.
Bruno a écrit le 30/10/2017 11:46 (ref msg # 60044 )
J'avoue que moi non plus je ne désinfecte pas les greffons. Peut-être à tord, mais je suis un amateur. Je désinfecte simplement mes outils avec un spray de "biseptine" qui est considérée en médecine comme un des meilleurs désinfectant. C'est pratique car en spray. Peut-être que la méthode de plonger les greffons dans de l'eau à 50° pendant 45 minutes est bien en particulier pour éliminer les virus, ceux-ci détestant la chaleur. La flavescence dorée n'est pas due à un virus mais à une bactérie sans paroi. Mais ces bactéries (sans paroi) ont un développement uniquement intracellulaire comme les virus, elles sont incapables de se développer dans un milieu de culture.


greffer.net >> Greffage