Que planter après un pommier?

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


juxanouille a écrit le 02/11/2012 17:40 (ref msg # 37378 )
Bonjour!

Petit nouveau sur le forum, je me suis inscrit pour en apprendre plus car je suis débutant en arboriculture.

Chez mes parents, il y a des pommiers qui ne donnent rien. Ils sont le long du mur ( 70cm de haut ) au fond du potager (derrière le mur c'est les champs, devant le mur c'est le potager). Une des causes principales de ce problème vient certainement du porte greffe qui est franc et que mon père a essayé de les former en espalier double U depuis 25 ans. Le résultat est donc un bon tas de BRF et pas ou peu de pomme.

Il n'est pas envisageable de les laisser s'étendre car c'est la vue sur les champs qui sera perdu, et ma mère ne conçoit pas cela...

Donc, on va couper tout ce petit monde cet hiver, (3 en tout), et s'il le faut on va enlever les souches. Mais on voudrait bien remettre du fruitier à cet endroit sans pour autant cacher la vue sur les champs.

J'ai lu ici et là qu'il n'était pas souhaitable de remettre du pommier après un pommier, alors que faire??

Je me suis dit que greffer sur du franc donnera toujours un pommier de grande taille ou sans pomme!

La longueur actuel du fond du jardin le long du mur est de 20m et les fruitiers qui y poussent sont organisés de cette manière:

Pommier-Poirier-Pommier-Poirier-Pommier

Les poiriers sur porte greffes nanisants vont rester en place car ils produisent correctement.

Le motoculteur passe à proximité de ces arbres, il faudrait donc un enracinement plutôt en profondeur.

Pour m'entrainer et parce que ça m'intéresse de le faire, je grefferais moi même les variétés.

Des idées?

Merci!

Julian
floyd a écrit le 02/11/2012 22:15 (ref msg # 37380 )
Bonjour Julian, bienvenue sur le forum.
De bonnes raisons sanitaires et agronomiques sont avancées pour justifier le conseil d'éviter la replantation à l'identique, pommier après pommier.
Outre la taille, j'imagine que ces pommiers ont été suivis de près, et sont sains.
Le sol après arrachage de la souche et des racines, sans doute à l'aide d'un engin type mini-pelle, pourra donc être profondément ameubli, amendé, fertilisé.
Bref de quoi repartir sur de bonnes bases.

Reste à planter quelques bons portes-greffes. (PG pour faire court sur ce forum).
Donc un PG à choisir selon le sol en place et la vigueur souhaitée. Voir les topics là dessus.

Le greffage sera à effectuer après un an de plantation, que cela soit en place ou en pépinières.

Les variétés actuellement cultivées sont elles connues de vous?
Sont-elles bonnes à conserver par greffage?
François du Perche a écrit le 02/11/2012 22:25 (ref msg # 37381 )
ce serait vraiment dommage de détruire des vieux PG aussi vigoureux sans comprendre la vrai raison de leur non fructification.
Il y a des quantités d'autres solutions : faire des arcatures, faire des cordons horizontaux qui ne boucheront pas la vue, greffer de l'aubépine du Mexique en intermédiaire puis greffer des poires ou des pêches, il y a certainement des variétés de pommes bien adaptées aux francs que des gens du site pourront vous conseiller, etc. etc.
Il faudrait aussi vérifier cette info qu'après un pommier, on ne peut pas remettre un pommier, c'est peut-être vrai s'il est mort de maladie, mais pas si on l'arrache.
floyd a écrit le 02/11/2012 22:47 (ref msg # 37383 )
Nous disons donc la même chose; en l'absence de problème sanitaire et avec restauration du sol… on peut.

25 années de tailles sévères d'un arbre greffé sur franc, en double U, tout cela ne doit pas être facile à reconditionner.
Un PG bien adapté fera gagner du temps et conduira à former une palmette plus élégante et à la porté d'un "débutant en arboriculture"
juxanouille a écrit le 03/11/2012 14:11 (ref msg # 37387 )
Merci pour vos réponses!

Bon ben y a plus qu'à utiliser l'huile de coude pour enlever les souches alors.

Je voulais remettre du Pommier, mais je savais pas trop avec cet histoire de pas remettre du pommier après du pommier. Je ne retrouve plus mes sources, mais il s'agissait d'une substance sécrétée par les racines qui pourrait empêcher le successeur de pousser "normalement". Mais c'est vrais que si je désouche bien, et que je rajoute un bon amendement, il ne devrait pas rester grand chose des anciens arbres.

Les variétés ne sont pas particulièrement intéressantes, il s'agit de Belle de Boskoop et de l'Ontario.

Que prendre comme porte greffe pour du pommier? J'aimerais bien tenter un forme plus naturelle que de la palmette mais avec un porte greffe peu-vigoureux, genre la méthode de conduite des pommiers de JM. Lespinasse
La terre est argileuse et profonde, d'un brun jaune en été (quand elle est sèche) et brun foncé quand elle est mouillée. Le porte greffe sera placé le long d'un muret et la terre sera travaillé a proximité? La terre bétonne facilement si elle n'est pas travaillé ou couverte.
Il peut faire -20°C pendant plusieurs heures les hivers les plus froids

Je pensais à du M26 mais c'est peut-être pas ce qu'il y a de mieux dans une terre argileuse? Le M9 serait peut-être plus adapté?

Merci
Ferréol a écrit le 03/11/2012 14:39 (ref msg # 37388 )
Le M9 est très apprécié des rongeurs, chose à prendre en compte dans le choix du PG. Il n'aime pas trop les sols trop lourds non plus.

Le M26 ou le Pi80 peuvent être pas mal.
floyd a écrit le 03/11/2012 15:17 (ref msg # 37389 )
Sur la question des excrétats racinaires de pommier… si quelqu'un de plus chanceux que moi, a retrouvé de la doc… merci d'avance.


greffer.net >> Hors-sujet