greffe figuier

greffer.net >> Figuier

goyava a écrit le 02/11/2012 17:00
Bonjour,
On m' a donné des rameaux de figuier Bellone. J' envisage de greffer ce cultivar sur mon sujet exceptionnellement vigoureux dont j' ai parlé.
Je pense au chip- budding ( jamais pratiqué ce type de greffe).
Question : si je procède à cette greffe en cette période, que peut-il se passer ?

Je vous relmercie.
Bruno a écrit le 03/11/2012 10:26
Je n'ai pas essayé de greffe de figuier en cette période, mais je pense que c'est une périodes où les boutures réussissent bien.
patrice a écrit le 03/11/2012 16:22
Bonjour
Idem. Je tenterai une bouture en bouteille pour assurer le coup, en la forcant au chaud. Concernant les greffes, généralement, cela marche mieux en semi herbacé, cf tuto dans la zone articles. De plus, les figuiers perdent leurs feuilles en ce moment ; donc espérer une reprise de greffe, c'est audacieux. Avec la bouture, cela permettra de prélever par la suite du greffon pour greffer.
goyava a écrit le 03/11/2012 20:55
Bonsoir,
On va couper la poire en 2. Je retiens la bouture pour pratiquer la greffe ultérieurement, en semi- herbacée. La multiplication par bouture ne m' intéresse plus vraiment. Je souhaiterais réussir à greffer une douzaine de variétés sur un même arbre. Un homme qui habitait pas loin de chez moi en avait réussi 16, toutes en "écusson", durant la seconde moitié d' août, avec quasiment pas d' échec. Maintenant que j' ai un sujet vigoureux (le seul), et que 2 greffes ont réussi ( en" écusson" et à " l' anglaise") c' est motivant pour continuer !
patrice a écrit le 04/11/2012 05:15
Attention, en cas de gros gel, les parties aériennes greffées peuvent mourir. Et c'est le porte-greffe qui repartira de la base. D'où l'intérêt de bouturer le figuier. Le seul avantage du greffage est de bénéficier d'un sujet porte-greffe déjà ancien et installé, avec le risque précédemment cité.
François du Perche a écrit le 04/11/2012 10:05
ce problème de gel est ennuyeux mais en greffant au ras du sol, on doit pouvoir limiter le risque. L'hiver dernier, tous mes jeunes figuiers ont grillé (-15°), ils sont tous repartis de la base, parfois à 2-3 cm au dessus du sol. En greffant presqu'au ras du sol, on peut aussi mettre plusieurs variétés (couronne) et protéger la greffe du gel les 1ères années assez facilement (paillage). Restera le pb des drageons peut-être difficiles à éliminer s'ils sont au ras des greffes.
François du Perche a écrit le 04/11/2012 10:24
....et pour que le paillage en pourrissant ne fasse pas pourrir les greffes, on peut passer au broyeur des bambous comme pour faire du brf, ça ne pourrit pas et c'est très décoratif.
Bruno a écrit le 04/11/2012 19:35
Mais ça se passe dans les Alpes maritimes , le gel est très réduit. (sauf en altitude)
François du Perche a écrit le 05/11/2012 11:45
oui, mais comme disait Canteloup ce matin, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Ivoire, et même dans les Babouches du Rhône, il peut y avoir des froids exceptionnels, voir les -16 à 18° de l'hiver dernier cités par Alias à la rubrique figuiers (messages d'avril 2012)
https://www.greffer.net/forum/viewtopic....
C'est dommage de perdre toutes ses greffes d'un coup au bout de quelques années alors qu'en greffant très près du sol, on pourrait espérer les conserver et on pourrait au moins les protéger facilement.
goyava a écrit le 05/11/2012 20:00
Attention, en cas de gros gel, les parties aériennes greffées peuvent mourir. Et c'est le porte-greffe qui repartira de la base. D'où l'intérêt de bouturer le figuier. Le seul avantage du greffage est de bénéficier d'un sujet porte-greffe déjà ancien et installé, avec le risque précédemment cité.


Bonsoir,
J' en prends le risque. ( Le sujet multigreffé dont j' ai parlé n' avait pas l' air tout jeune et il ne doit pas y avoir de gros écarts de température entre l' endroit où il était et où je me trouve). Moi, l' intérêt serait de me délecter de plusieurs variétés d' un fruit que j' adore , dans un minimum de place
goyava a écrit le 05/11/2012 20:09
ce problème de gel est ennuyeux mais en greffant au ras du sol, on doit pouvoir limiter le risque. L'hiver dernier, tous mes jeunes figuiers ont grillé (-15°), ils sont tous repartis de la base, parfois à 2-3 cm au dessus du sol. En greffant presqu'au ras du sol, on peut aussi mettre plusieurs variétés (couronne) et protéger la greffe du gel les 1ères années assez facilement (paillage). Restera le pb des drageons peut-être difficiles à éliminer s'ils sont au ras des greffes.


mais en greffant au ras du sol

En voyant de belles et pas trop grosses racines apparentes de mon sujet sauvage, j' avais pensé , juste pour le fun, greffer à cet endroit, mais ça se comporterait comme une sorte de drageon et ça prendrait par conséquent de la place...


greffer.net >> Figuier