greffe de boutures non racinées

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

tropique a écrit le 12/10/2012 21:59
Bonsoir

Est-il possible de greffer des petits tronçons prélevés sur des arbustes ?

Voici un petit test effectué sur deux boutures de figuier :





Deux tronçons pied dans l eau, greffés par approche le 24 septembre 2012
Le tout sous cloche,installé dans un coin chaud et lumineux







Ci-dessus, le résultat après 18 jours
Bonne prise de la soudure
Nouveaux bourgeons de feuilles
Cals et radicelles en abondance






Ce qui avait attiré mon attention,ce sont ces radicelles qui avaient pris naissance à paritir du point de greffe.
N est -il pas préférable d enterrer le point de greffe pour vérifier s il n y a pas de surprise?

Ou bien,n enterrer que la base des deux boutures pour avoir un" figuier bipède"....En attendant l arrivée du" figuier quadrupède"( pour bientôt)

Le passqge du liquide au solide ne se fera que dans une dizaine de jours.


Cette expérience sera utile pour ceux qui ne cultivent pas le figuier et, souhaitent greffer à domicile.
Elle sera aussi, utile dans les écoles, pour préparer les futurs amateurs de Greffer-Net

Cette greffe réussira-elle sur d autres fruitiers ?....A suivre

Tout conseil,ou idée utile ,seront les bienvenus.Merci

tropique
floyd a écrit le 13/10/2012 01:12
Je n'en vois pas de véritable utilité, mais comme toujours j'admire et la réussite et l'initiative.
François du Perche a écrit le 13/10/2012 15:00
Cette technique de soudage hors sol très audacieuse & apparemment très rapide est intéressante. Utilises-tu de l’eau normale ou est-elle dopée ? Cela permettrait de faire des figuiers tripodes, résistant au vent & aux tremblements de terre, un peu comme ce que l’on peut voir à la rubrique « greffes à but ornemental »



tropique a écrit le 13/10/2012 20:57
Bonsoir

Flyd--Merci pour votre gentillesse.
Je vais continuer à tâtonner,peut-être qu un jour,la chance sera au rendez-vous .

tropicana
tropique a écrit le 13/10/2012 21:08
Bonsoir

François--Effectivement,on gagne du temps en bouturant et greffant simultanément.
J utilise l eau de pluie sans aucun additif,exception de la chaleur,lumière et humidité.
Ces figuiers tripodes sont magnifiques,un vrai travail d artiste.
Je n aurai jamais assez de patience pour réaliser cela.
Le temps de déguster la figue sur le point de mûrir,et je m attelerai pour préparer un figuier quadripodes ou quintipodes
Mon but,c est de profiter de sept ou neuf récoltes,puisque les greffons seront de différentes variétés bifères.




C est un figuier d automne,il fructifie en octobre et novembre.
Voici ses fruits:







tropicana
François du Perche a écrit le 14/10/2012 00:00
tropique, je ne pense pas que la photo de l'arbre tripode soit un figuier, c'est simplement un exemple géométrique de ce qu'on peut faire ; celui qui pose a plutôt une barbe de Breton qu'une barbe d'Ayatollah, c'est donc + probablement un pommier ou un poirier. Je posais la question de l'eau dopée ou non parceque sur ta 1e photo du 12 octobre, l'eau des 2 verres a une couleur différente. Certains mettent un cachet d'aspirine dans l'eau des fleurs pour doper & prolonger leur floraison. Peut-être que cela pourrait agir sur la technique originale que tu utilises.
A moins que cela ne génère l'apparition de rameaux de saule, souvenir ancestral de l'acide salicylique
floyd a écrit le 14/10/2012 10:20
Pour prolonger le questionnement de François, les techniques mises en œuvre par Tropique semblent éviter les problèmes de croupissement de l'eau.
Je ne vois ni morceau de charbon de bois ni aucune astuce généralement empirique.

Si l'on dispose de film plastique étirable, on peut couvrir l'ouverture du pot de verre, puis piquer la bouture au travers. Cela limite l'orifice et évite l'introduction des poussières ambiantes.
tropique a écrit le 14/10/2012 20:01
Bonsoir

François---Désolé pour la confusion.
Effectivement,cela ne doit être qu un poirier ou cognassier,du fait que ceux-ci,possèdent des rameaux presque incassables lorsqu on les plie.
Quant au brave bonhomme,il s est fait trahir avec sa barbe bien entretenue et son sourire radieux,spécifique chez les bretons

Je pense qu il ne me sera pas nécessaire d ajouter de l aspirine à l eau de bouturage.Mon climat peut s en passer de tous ces stimulants.
En voici un exemple en photo:





Le 21 septembre,j avais bouturé en pleine terre, de grandes branches d une variété de grenadier que je ne possèdais pas.






Voilà ce qu il en est aujourd hui.Sans aucun entretien.

tropicana
tropique a écrit le 14/10/2012 20:15
Bonsoir

Floyd--les boutures étaient bien nettoyées avant leur immersion dans l eau de pluie
Le bouturage est effectué à l intérieur,au bord d une fenêtre.
Une cloche était mise en place,pour protéger contre les agressions extérieures et, maintenir une humidité élevée (ce qui explique l apparition des radicelles au niveau du point de greffe)
Ce sont les boutures qui polluaient l eau.Actuellement,elle est polluée,je dois la changer, pour la quatrième fois.

tropicana
tropique a écrit le 15/10/2012 20:47
Bonsoir

La croissance rapide des pousses m inquiète
Afin qu elles n épuisent pas, inutilement, les greffons,je viens de transplanter ces dernièrs en pleine terre,au pied d un mur orienté Nord.









tropique
tropique a écrit le 15/10/2012 21:11
Bonsoir François
Bonsoir Floyd

Ce n est qu en relisant vos réponses,que je me suis rendu compte que celles-ci ne contiennent que des conseils précieux .....

Merci infiniment à vous deux

De ma part:





Amicalement

tropicana
floyd a écrit le 16/10/2012 00:21
Dit avec cette superbe rose, c'est encore plus sympa.
Ceci étant, on est loin de mériter tant d'égards.
Tu n'as guère besoin de nos remarques et de nos encouragements pour bien faire.
alainhecl a écrit le 26/01/2013 00:03
Je suis un béotien en botanique et nouveau sur le forum et je découvre le sujet de Tropique.
Cela veut-il dire que la technique des vignes greffées hors sol et possible avec les fruitiers ?.
Si on peut greffer les fruitiers hors sol ,on ne replante que les sujets greffés ayant racines!!!!
Quel gain de temps!!
alainhecl a écrit le 28/01/2013 20:23
Bouturer un chêne d’après mes recherches semble très difficile (sauf pour les professionnels) ,alors vouloir en plus faire une greffe en même temps!!.
Je rêve ,si l'administrateur du site peut supprimer mes deux messages c'est bien.


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations