Les mirabelliers se multiplient-ils fidèlement par semis ?

greffer.net >> Prunier

André a écrit le 19/08/2006 20:31 (ref msg # 2914 )
Quelqu'un pourrait-il me dire si en plantant un noyau de mirabelle, j'obtiendrai des mirabelles semblables un jour ?
Et si oui, dans quel délai ?

Merci
yach a écrit le 20/08/2006 12:48 (ref msg # 2930 )
Il me semble, d'après de lointaines lectures, qu'un mirabellier peut être fidèlement reproduit par semis, et fait donc exception à la règle qui veut qu'un fruitier se greffe pour conserver ses qualités. A vérifier quand même...
Au niveau des délais se sera très long par contre, compter au minimum une dizaine d'années après semis avant d'obtenir les premières récoltes significatives !
André a écrit le 10/12/2007 10:59 (ref msg # 12271 )
Après quelques recherches, il semble qu'il soit facile de multiplier des mirabelliers (à peu près) fidèlement par simple semis.

Cela dit, si on veut reproduire très fidèlement la mirabelle d'origine, la greffe reste la seule solution.
Alex a écrit le 05/02/2008 10:18 (ref msg # 13517 )
Bonjour,

La mirabelle est relativement fidèle par semis (comme les autres prunes, les abricots, les pêches). J'ai déjà vu une haie libre où des dizaines de mirabelles de semis avaient été intercallées. En plus d'être très beau, c'était très productif !

Alex
floyd a écrit le 05/02/2008 12:34 (ref msg # 13523 )
Bonjour à tous,
dans les haies libres, haies bocagères ou champêtres, le prunier myrobolan est planté pour sa vigueur, ses fleurs et la profusion de ses fruits dont la couleur est variable du jaune doré façon mirabelle au rouge foncé.
Tarte, confiture, compote…
Cordialement
Alex a écrit le 05/02/2008 13:06 (ref msg # 13527 )
Bonjour,

Le myrobolan (Prunus cerasifera syn. Prunus myrobolana) se comporte très bien en haie et est très intéressant, je suis d'accord. Et c'est une bonne chose de signaler cette similitude des fruits
Dans ce cas précis, le propriétaire avait semé des mirabelles (Prunus domestica 'Mirabelle', de Nancy ou Metz je en sais pas .
Et le résultat était très bon ! Je m'étais fait la reflexion que c'est une très bonne idée -utile, facile, et pas cher- à retenir pour la création de haies libres / champêtres

Alex
floyd a écrit le 05/02/2008 13:13 (ref msg # 13528 )
Bonjour à tous,
"Alex" a écrit :
… le propriétaire avait semé des mirabelles (Prunus domestica 'Mirabelle'… le résultat était très bon ! … très bonne idée utile, facile, et pas chère: à retenir pour la création de haies libres ou champêtres

Dont acte.
Alex prône le semis direct si j'ai bien compris?
Cordialement
Alex a écrit le 05/02/2008 13:34 (ref msg # 13529 )
Dans tous les cas, le greffage est préférable si on veux strictement conserver les qualités du cultivar!
Le "semis direct" peut créer un foisonnement de "nouveaux" cultivars qui sont recensés, voire enregistrés par nos institutions, puis oubliés...
Avec les noyers, les exemples sont nombreux :
- semis de 'Bijou' (très gros fruits) donnant des arbres à gros fruits mais suffisamment différents du cultivar de départ pour croire bon de le "distinguer"
- semis sur semis sur semis de noix à cerneaux rouges menant à l'enregistrement de plusieurs nouveaux "cultivars".


Dans ce cas précis (une haie champêtre), je trouve que c'est une solution plus facile / rapide que de greffer; et c'est plus pour répondre à la question d'André.
En vrai puriste, on devrait toutefois semer des mirabelles puis greffer dessus 'Mirabelle de Nancy' ou 'Mirabelle de Metz'

De plus, la remarque ci-dessus tiens toujours et on devrait prendre la peine de préciser que ce ne sont pas des 'mirabelle' mais des "semis de mirabelles", même si les fruits sont très proches d'aspect.

Je crois que ce "problème" existe aussi avec les pommiers 'Golden' qui ont souvent étés semés et ont aboutit à de nombreux "clones" de Golden (attention, sauf polyembryonie, le semis ne donne pas un clone au sens strict (génétique) ! Ce terme est l'expression consacrée, peut être dans le sens de "clone phénotypique" (aspect)).
floyd a écrit le 05/02/2008 13:51 (ref msg # 13530 )
Bonjour à tous,
"Alex" a écrit :
Dans tous les cas, le greffage est préférable si on veut strictement conserver les qualités du cultivar!…
Dans le cas précis d'une haie champêtre… le semis est une solution plus facile et rapide que de greffer…
En vrai puriste, on devrait toutefois semer des mirabelles puis greffer dessus 'Mirabelle de Nancy' ou 'Mirabelle de Metz'

Alex compte au nombre des vrais puristes. Il voudra bien m'excuser d'être parfois taquin.
Mais je suis d'accord avec lui et c'est le principal.
Cordialement
dydy a écrit le 30/04/2008 20:47 (ref msg # 16738 )
euh...

un vieux mirabellier que je suppose centenaire trône dans mon jardin...
ce n'est pas la variété de Metz (clone certifié de 1961)
ce n'est pas la variété de Nancy (clone certifié de 1961)
et pourtant... c'est un véritable mirabellier!!! pas greffé...

un gros fruit rond d'un jaune d'orée au soleil, et un goût puissant en bouche... vivement le mois d'août!!! miamiam...

selon les anciens...
c'est la bouture d'un rejet au pied d'un vielle arbre réputé qui donnera un nouveau mirabellier...
floyd a écrit le 30/04/2008 21:17 (ref msg # 16740 )
Ce sera peut-être plus difficile que pour le gingko, mais peut-on procéder avec une première photo et quelques données physiques, hauteur, diamètre…
Centenaire supposé. Bien! Début XXème, on peut avoir accès à des actes notariés, à des cadastres, à des clichés d'époque.
Les témoignages de anciens seront précieux; les souvenirs des gourmands sont souvent précis.
La réputation de l'arbre a du inciter des jardiniers, des pépiniéristes à multiplier cette variété. Dans les alentours il se peut que d'autres arbres existent. Plus jeunes donc plus facilement connus de gens moins agés…
dydy a écrit le 01/05/2008 21:33 (ref msg # 16750 )





extrait de "la Mirabelle / monographie / Ctifl"

comme tu peux le constater...
des clones, il en existe de toutes sortes...

à savoir... qu'elle est le numéro qui se trouve dans mon jardin...
???????!!!!!

mais tous ces clones se trouvant dans l'est de la France, ne sont ils pas le fruit du semis...

pour ce qui est de l'ancêtre dans mon jardin
branches charpentieres arquées et au nombres de 4 "avant"
5 à 6 mètres de hauts
diamètre de la ramure environ 6m "avant "
diamètre du tronc entre 25 et 30cm
"avant" = amputation de deux charpentières pour cause de pourriture...
floyd a écrit le 01/05/2008 22:36 (ref msg # 16751 )
Merci pour toute la documentation.
1/ Sur l'age; rayon 150 mm, 100 ans donc 1,5mm/an qui font peu pour un prunier rustique. Centenaire je n'y crois pas. La moitié, 50 ans, semble possible, disons après guerre. Ce qui augmente le nombre de témoins potentiels.
2/ Sur le numéro du clone. L'échelle de maturité du CTIFL est un outil comparatif à utiliser pour éliminer les impossibles. Se rapprocher des arboriculteurs de l'AREFE actifs en 1983/87.
3/ Sur la descendance du "centenaire"; une rapide enquête auprès des pépiniéristes et des jardiniers en retraite, des associations locales doit donner des pistes.
dydy a écrit le 03/05/2008 08:54 (ref msg # 16772 )
ton raisonnement est très rationnel... et sa me plait bien

1/ le tronc a-t-il une croissance constante??? plus l'arbre vieilli, plus la croissance du tronc s'en trouve ralentie... non?
2/ au vue des nombreux clones données dans ce document par des numéro... 3472 signifie t-il, que l'on compte plus de 3000 clones de mirabellier???
3/j'ai déjà beaucoup questionné, mais il semble que la mémoire s'efface dans ces vies fortement mouvementé ( http://www.paroles.net/chanson/14981.1 )
floyd a écrit le 03/05/2008 10:20 (ref msg # 16774 )
Merci ops:
1/ croissance constante, non bien sur. Le résultat du calcul donne une indication; qu'en pense nos amis?.
2/ numérotation. peu probable. à comparer avec une plaque minéralogique de voiture.
3/ merci pour la chanson de Lavilliers, je ne suis pas sûr de bien saisir…

La mémoire de témoins directs reste souvent fiable. Parfois elle a besoin d'être stimulée. (nb: je documente en amateur la bio d'un potier- 1906-1994, et les souvenirs ressurgissent souvent de manière imprévue)

Des contacts avec les pros?
Gyyydu57 a écrit le 10/05/2008 22:56 (ref msg # 16971 )
Personnellement, (moi qui suis au millieu du pays de la mirabelle) tous mes arbres sont issus de rejets donnés par des voisins ou des membres de ma famille...

En automne dernier le centre d'expérimentation fruitière de Laquenexy vendait les deux variétés 1510 et 1725.





J'avais déjà acheté dans le commerce il y a une dizaine d'années, les deux variétés "Mirabelle de Metz" et "Mirabelle de Nancy", mais trop déçu par la qualité des fruits de ces deux plants, j'ai fini par les arracher (après quelques tentatives de greffages infurctueuses).
floyd a écrit le 11/05/2008 08:47 (ref msg # 16985 )
… au pays de la mirabelle, tous mes arbres sont issus de rejets donnés par des voisins ou des membres de ma famille...

Merci Gyydu57 pour ta contribution. Plus que par semis les pruniers se propagent par rejets. L'abondance de clones de valeurs inégales, tendrait à démontrer que le semis n'est pas la manière la plus fiable de conserver un ensemble de qualités dans une descendence.
Mais nous le disons régulièrement…

Le centre d'expérimentation fruitière de Laquenexy, que tu sembles bien connaitre, pourrait-il aider dydy?
Gyyydu57 a écrit le 11/05/2008 12:50 (ref msg # 16991 )
Je ne pourrai pas dire si le centre de laquenexy pourrait l'aider !! Ils sont en sous-effectifs là-bas...

C'est ce centre qui avait à l'époque et par voie de presse, demandé à tous les particuliers possedant de bons mirabelliers, de leur ramener des greffons pour une sauvegarde de patrimoine...

Le même appel avait été lancé après la tempête de 1999 ou des miliers de fruitiers ont été arrachés... (donc surement de nouvelles variétés à venir).
floyd a écrit le 11/05/2008 13:03 (ref msg # 16993 )
Une structure départementale, disons à l'échelle humaine…
http://www1.cg57.fr/Activites2000/pages/...
TheChti a écrit le 10/08/2008 20:51 (ref msg # 18777 )
Après avoir passé une semaine avec mon oncle en Alsace, j'ai eu l'occasion d'aller visiter ses vergers.

J'ai retenu deux choses:

Le mirabellier issu de semis donnent des fruits qui ont quasi les mêmes forme et couleur que LE mirabellier, mais en bouche c'est différent. Les mirabelles qui n'en sont pas (si vous me suivez! ) ont une texture style pruneau d'agen, elles ne sont pas mauvaises au demeurant. Les vrais mirabelles sont plus fermes, ne donnent pas cette sensation de pruneau.

D'après ce que j'ai compris, les mirabelliers se greffent en Alsace.

Par contre les quetsches se reproduisent à l'identique par semis. Les alsaciens ne les greffent jamais.

Je précise qu'il s'agit là de ma propre expérience et de ce qu'on m'a expliqué en Alsace (j'ai vérifié au goût sur pied). Je n'ai surtout pas la prétention de dire que les mirabelliers ne se reproduisent que par greffage, je ne sais absolument rien de ce qui se fait ailleurs ....


greffer.net >> Prunier