Parcelle de vigne inscriteau titre des monuments historiques

greffer.net >> Vigne

TheChti a écrit le 19/06/2012 16:47
Les ceps ne sont pas greffés et ont résisté aux maladies (phylloxera etc ... ).

http://www.lexpress.fr/actualites/1/cult...
Bruno a écrit le 19/06/2012 17:55
Hé oui les vignes plantées dans du sable résistent au phylloxéra. C’est pour cela que se sont développés les vins des sables à l’époque de l’épidémie de phylloxéra.
floyd a écrit le 19/06/2012 20:40
Bien vu TheChti!
Les biologistes s'intéressent aux variétés anciennes parce qu'elles peuvent être porteuses d'avenir.
Se réjouir que le ministère de la Culture veille enfin sur le patrimoine naturel historique.
Certains en sont déjà à sauvegarder tout le patrimoine immatériel, la mémoire des lieux, des faits, des techniques, des savoir, et le sens de la fête et des chansons liées à la vigne et au vin comme aux pommes et au cidre.

Pour preuve, tant à la faculté d'Angers qu'à celle du Mans nous avons la chance d'avoir des enseignants chercheurs de grands talents qui s'y consacrent.

Un maitre de conférence, au Mans, révèle ainsi aux sarthois, l'ancienneté et la valeur du patrimoine viticole le plus ancien en explorant cadastres et documents d'archives.

Pour cette vigne du Gers, pays de gastronomie et de traditions, voilà qui est une bonne nouvelle.
TheChti a écrit le 20/06/2012 08:51
Dans l'article il est indiqué que les ceps ne sont pas greffés et ne sont pas de qualité égale, ce qui en ferait un vin médiocre. Personnellement je n'en suis pas si sûr. Les techniques viticoles se sont modernisées et je pense qu'un jus moyen (mais l'on fait du vin de vieilles vignes, peut-on donc considérer ce jus comme moyen ?) peut donner un vin plus que convenable s'il fait l'objet d'un soin particulier. De ce que j'avais compris en discutant avec un viticulteur alsacien, plus la vigne augmente en âge, meilleur est le raisin, mais la production diminue.
floyd a écrit le 20/06/2012 09:22
La diversité des cépages conduit à des dates de maturité parfois très étalées. La récolte devient cueillette au fur et à mesure que les raisins mûrissent.
Sinon, un jus composé de raisins murs et surmaturés est difficile à vinifier.

Quand aux techniques plus anciennes comme le "provinage" il excluait la plantation en ligne, en exigeant le travail à la pioche pour déchausser/renchausser la vigne.
François du Perche a écrit le 20/06/2012 09:24
ce qu'ils veulent dire en parlant de vin "médiocre", c'est que la vinification avec une telle palette de cépages différents, dont certains inconnus, est impossible à maîtriser rationellement. Quand c'est noyé dans l'énorme production d'une coopérative, ça peut passer. Il faut plutôt considérer cette vigne comme un conservatoire & un laboratoire, c'est l'idée du classement.
Rien n'empêche de vignifier à titre expérimental, un par un, des cépages oubliés pour voir si certains n'ont pas un potentiel intéressant.


greffer.net >> Vigne