Poirer ancien

greffer.net >> Poirier

Mhm...mhm a écrit le 14/05/2012 23:59
Bonjour,


Un voisin a un vieux poirier. C'est une variété ancienne qui a été prélevée pour le verger conservatoire de Gembloux. Malheureusement mon voisin veut l'abattre. L'arbre ne fait quasiment plus de jeune bois.
Je voudrai absolument récupérer cette variété car cet arbre ce distingue par la qualité de son fruit et par sa résistance à la rouille grillagée.
Je viens d'essayer un greffage après sa floraison, mais les petites feuilles naissantes sont complètement desséchée.

Quelle est la meilleur solution pour préserver cette ancienne variété locale ?
Comment voir si mes greffes ont prises avant d'attendre le printemps prochain ?

Bonne soirée
klakos a écrit le 15/05/2012 06:07
Il aurait fallu scier une charpentière cet hiver pour qu'il y ait des pousses exploitables.
Mhm...mhm a écrit le 15/05/2012 07:40
Merci pour votre réponse.

au pire, le semis pourrait donner quelque chose ?
Ferréol a écrit le 15/05/2012 07:47
Quelque chose oui, probablement, mais autre chose que le poirier de départ...

En coupant une grosse branche, on force la plante à refaire des jeunes pousses.

Dans combien de temps ton voisin veut-il abattre l'arbre?

Le plus rapide serait de couper une branche maintenant et avec un peu de chance, tu auras des pousses greffables pour les greffes de cet automne ou du printemps prochain.

Sinon, pour voir si tes greffes ont pris, c'est simple quand une greffe émet une pousses avec une véritable tige et des entre-nœuds allongés, c'est que la greffe a pris.
TheChti a écrit le 15/05/2012 08:16
Il est encore temps de couper une branche.
floyd a écrit le 15/05/2012 09:15
Si le sujet greffé au verger conservatoire de Gembloux a repris, il sera sans doute possible d'en tirer dans peu d'années un nouveau greffon.

Une variété résistante à la rouille grillagée c'est toujours bon à prendre…

Donc tenter un élagage léger, pour ouvrir à la lumière des repercements toujours possibles. Le voisin peut attendre jusque l'automne prochain s'il veut vraiment du bois de poirier.
Eric a écrit le 15/05/2012 09:44
Il possible de tenter un greffe en retirant les feuilles et
fleurs du greffons.
J ai deja eu un tel cas d urgence et cela a fonctionne. Apres
la greffe je recouvre le greffon de mastic (a cicatriser) a defaut
de cire.
Mhm...mhm a écrit le 15/05/2012 10:18
Bonjour,

J'ai tenté une greffe fin avril sur une petite branche aoûté. Il fait un tout petit peu de nouveau bois, mais il faut de la chance pour les atteindre.

Donc j'ai fait une cisaille sur le tronc d'un poirier "belle de boskop" pour y glisser le greffon. Les feuilles ont séchées entre temps.

Donc pour le tailler la branche quel diamètre minimum pour faire du nouveau bois ? Histoire que je sache que je voies si ce serait possible.

Merci
Ferréol a écrit le 15/05/2012 11:05
Dans ma mémoire, Belle de Boskoop est un pommier.

Plus la branche est grosse plus les repercement seront vigoureux et nombreux.
En dessous de 2 ou 3 cm, le branche risque plus de sécher que de repercer.
Mhm...mhm a écrit le 15/05/2012 12:30
Oui désolé, c'est pas belle de boskop c'est conférence ops:

Ok, merci. manque plus qu'à convaincre mon voisin...
Mhm...mhm a écrit le 26/05/2012 22:25
Voila l'arbre. Il est magnifique.

http://img15.hostingpics.net/pics/444828IMG4124.jpg

J'ai scié une bonne branche exposé plein sud d'un diamètre de 5cm.

Manque plus qu'à trouver un porte greffe basse tige ou mi-tige. Est-il conseillé
de greffer l'année de la plantation du porte greffe ? Je n'aurai pas le temps de
m'en procurer autrement qu'en en achetant à racine nue en novembre.

Dans les environs, il y a une série de vielles arbres comme celui-là :
cerisier, pommier, poirier. Tous aussi vieux, voir plus. C'est l'orage qui les
décime chaque année. Les autres arbres sont plus faciles à atteindre car ils
sont situés dans des prairies. Donc j'aurai besoins de vos bons conseils pour
faire survivre ces arbres. Certains n'ont plus que quelques branches qui fructifient,
malheureusement.

Je ferai des photos des autres sujets et de leurs fruits dès que possible.

Merci
Eric a écrit le 26/05/2012 22:37
Si vous avez un poirier sous la main vous pouvez tenter une greffe de
sauvegarde en y greffant un greffon du poirier a sauver. Cela vous
donnera le temps de trouver un porte greffe plus adapte a vos besoins.

Cette annee ,ne trouvant pas de porte greffe pour mon poirier .J ai tout
simplement achete quelques poiriers chez Aldi et ai vire les greffons pour
y mettre les miens .
floyd a écrit le 26/05/2012 23:06
… greffer l'année de la plantation du porte greffe ?…

Ce n'est pas sans risque, mais en plantant le PG de bonne heure et en retardant le greffage après avoir maintenu le greffon en frigo, on augmente les chances.

Comme le suggère Eric, une greffe de sauvegarde sur un arbre disponible, pour le coup, multiple les chances.
Mhm...mhm a écrit le 26/05/2012 23:48
Oui c'est une excellente idée. Je ferai ça la semaine prochaine.


Floyd, peux tu m'en dire plus sur la greffe au frigo s'il te plait ?


D'après mes souvenirs, il s'agit de la variété Légipont (identifiée par le
fruit auprès d'un collectionneur du coin.)
floyd a écrit le 26/05/2012 23:59
L'idée c'est de maintenir au froid dans un réfrigérateur, le greffon dans l'attente de la bonne reprise du PG.
Technique classique, mais qu'on doit absolument utiliser dans ce cas pour maintenir le greffon en excellent état jusqu'au moment du greffage, en avril-mai bien souvent.
Maggs a écrit le 27/05/2012 23:09
Qu'est-ce un bel poirer, Mhm...mhm! Tâcher de multiplie par greffer (est possible de le faire par bouturage???).

Alléz amin, une question de débutant:

Quand vous considérez la production de un poirier est trop faible pour une poire bonne? Mes parents possèdent un poirier qui devant produit (dans son bon temps) au moins 70 - 80 poires. Les dernières années produire un tiers de cette et encore moins (l'été dernier seulement 25 poirs et certaines de faible qualité).

L'âge de le poirer est 20 ans. Cette poirer peut être considéré ancien or vieux???

Merci.

Maggs
ké20 a écrit le 13/01/2015 09:48
… greffer l'année de la plantation du porte greffe ?…



Ce n'est pas sans risque, mais en plantant le PG de bonne heure et en retardant le greffage après avoir maintenu le greffon en frigo, on augmente les chances.


J'en avais justement parlé avec Floyd par MP , et j'ai tenté l'an dernier des greffes en mars sur des merisiers, châtaigniers et francs de pommier replantés moins de 6mois avant les greffes (voire un mois pour certains) , je pris les précautions pour protéger les PG , en mettant un lit de feuilles et d'herbes au pied du PG (que les merles ratissaient tous les jours quasiment ..) , j'ai fait une petite barrière en bois avec de la fougère coté Sud pour garder de l'ombre et de l'humidité pour le PG , et je dois dire , que pour un débutant en greffe , j'ai passé les 60% de réussite.
6 PG sur une 50aine sont morts. (les châtaigniers étant les plus sensibles dans mon cas)


greffer.net >> Poirier