Perfectionnement dans ma technique de greffage

greffer.net >> Greffage

hendy a écrit le 09/05/2012 16:09
Depuis quelques années je greffe avec un papier paraphiné que j' attache avec une bande élastique.Mais j' avais remarqué que la porosité du milieu laissait passer trop d' humidité et certains greffons s' asséchaient..
Certains greffons placés sur des arbres différents ( genre différent ex..pommier sur poirier) ont besoin de plus de temps de consollidation pour développer un cambium cicatriciel.
Alors je recouvre le site de la greffe ( papier paraphiné et bande élastique )avec un tape plastifié pour empêcher l' évaporation et ainsi le désèchement..
J' ai obtenu à mon chalet l' an passé un taux relativement élevé pour de la greffe de lilas ( Syringa vulgaris avec syringa reticulata ) soi..95 % à
l' extérieur, c' est relativement bon..Et le cal cicatriciel est important
Toutes mes greffes de cette année seront faites avec cette technique..
François du Perche a écrit le 09/05/2012 17:49
Ne serait-ce pas + simple Hendy d'utiliser du parafilm et de faire 5 ou 6 tours ?
hendy a écrit le 09/05/2012 19:37
C' est habituellement ce que je fais mais pour les genres et certaines familles il faut être plus sécuritère.. par expérience..
Eric a écrit le 26/06/2012 02:12
Cette annee ,je me suis aussi penche sur le probleme de la dessiccation
du greffon. Les premieres greffes ont ete faites en recouvrant le greffon
de mastic a greffer. Mais ces fort contraignant et on s en met plein les
doigts . J ai essaye de faire differemment par la suite .
Dans un premier temps j ai completement enduit la branche ( donneuse de
greffons ) de colle a bois ( colle blanche ),le lendemain lors que la colle
fut prise ( devenue transparente) je l ai coupe en greffons . J ai greffe
ces greffons sur m9 ,mm106 et francs avec la technique "Pendule".
Le taux de reussite a depasse mes esperences de novice . Au final j ai 4
echecs sur un peu plus de 30 greffes. Mes echecs sont principalement du
au fait que les greffons ont ete recolte sur les dechets laisse au sol d un
arbre abattu en novembre et recuppere en fevrier . Pour ne rien arranger
apres avoir greffe 10 greffons j ai laisse trainer mes branches sur le tas
de compost .C est mi mai que j ai tente de reccuperer quelques greffons
sur le compost pour me faire la main sur des francs.C est sur ces greffes
que j ai eu mes 4 echecs sur 10.

Pour enduire les greffons de colle j enfile un gant de latex ,je met une
bonne noix de colle et tartine genereusement la branche. Puis je la pend
tete en bas pour que le surplus de colle s ecoule et attend qu elle seche.
Une nuit suffit.
floyd a écrit le 26/06/2012 10:40
Colle blanche à bois, donc vinylique.
Elles sont constituées de polyacétate de vinyle (ou PVAc) en solution aqueuse, comme indiqué par wiki.
… je ne savais pas qu'elle se comportait assez durablement en extérieur.
François du Perche a écrit le 26/06/2012 12:51
on trouve de la colle à bois vinylique qualité "extérieur", mais l'ordinaire pour les travaux d'intérieur marche aussi en extérieur, mais moins longtemps. Pour qques semaines, c'est suffisant.
mais il paraît + simple & + rapide d'utiliser du parafilm bien étiré pour faire cette protection anti déshydratation sur le greffon. Etiré au maxi, avec un seul tour, les bourgeons perceront ce (micro)film.
belinsecte a écrit le 22/05/2016 13:10
Temps sec, greffons fatigués... Greffes difficiles... Diverses personnes disent qu'enduire les greffons est un avantage.

Oui François Aroued te rejoint, il m'a conseillé également l'emballage dans du parafilm, que les bourgeons perce... Et on peut le faire dès la récolte du greffon, pour une bonne condition de conservation.

Comme je n'avais pas de parafilm, j'ai appliqué de l'huile de salade au pinceau une fois la greffe terminée, mastiquée et ligaturée.
Si j'avais eu un bol chauffant à 40°C, j'aurais peut-être mis de l'huile de coco qui se fige a température moyenne.
Le mastic plus pâteux me parait plus difficile à appliquer délicatement.
je le fais avec le bout d'un pinceau souple et long

C'est une protection temporaire, mais ici il ne pleut pas trop souvent donc je recommencerais après la prochaine grosse pluie qui aura peut-être rincé (et réhydraté) le greffon.

Un avantage de protéger à la fin, est que je vois bien le greffon nu au moment de le greffer.

Je ferais l'an prochain au frigo et hors frigo des essais de conservation à l'huile.
François du Perche a écrit le 23/05/2016 09:32
l'huile, c'est fait pour conserver les sardines, pas les greffons
De plus, l'huile végétale rancit et ça attaque sans doute le greffon.
klakos a écrit le 23/05/2016 10:53
Plutôt que de l'huile, on m'a offert ce produit :
https://www.schneckenprofi.de/baumwachs-...
C'est un mastic de cicatrisation en aérosol, incolore, adapté à la greffe.
Bien pratique...
belinsecte a écrit le 23/05/2016 10:59
je ne devrais pas répondre avant d'essayer... c'est vrai que c'est jamais vu
l'huile de noix rancit en 6 mois ou 1 an mais les autres durent plus longtemps, et conservent bien: pesto, olives, champignons...
en tous cas j'en vaporise sur mes greffes en couronnes et je protège des murs en bois extérieurs avec de l'huile végétale.
c'est moins toxique que la colle ou la peinture

Wow Clakos ton post sur l'aérosol a croisé le mien, on peur en enduire les greffons avant qu'ils débourrent, pour les protéger du déssèchement?
Ce qui me plaisait avec mon pulvérisateur d'huile (manuel, sans gaz, rechargeable, prévu pour les cosmétiques), c'est le zéro toxicité (en espérant que le greffon ne le boive pas quand même), et qu'elle se réduise s'il pleut fort, pour laisser peut-être le greffon se regorger de pluie.
klakos a écrit le 23/05/2016 11:38
Je l'ai un peu utilisé ce printemps.
Pour tout dire, j'ignore quel impact positif ce produit peut avoir, toujours est-il qu'il n'y a pas de négatif.
Cela fait comme un vernis qui dure 3 semaines avant de se dégrader.
François du Perche a écrit le 23/05/2016 14:26
l'huile végétale. c'est moins toxique que la colle ou la peinture

ce n'est pas sur du tout, l'huile de lin, sauf quand elle vient d'être pressée, est très toxique, surement plus que de la peinture acrylique ou de la colle cellulosique.
L'huile est en effet un bon conservateur, la (fausse) relique : le "Saint Prépuce" était censé avoir été conservé dans l'huile depuis 2000 ans !
belinsecte a écrit le 23/05/2016 15:28
Chouette ton aérosol Klakos. conviendrait il pour enduire le greffon dès récolte, pour une meilleure conservation au frigo?
lors de la greffe, il présente les avantages d'être transparent et pas gras pour les doigts et les outils... Je suppose qu'un outil gras compromettrait la greffe?

L'huile est ce que j'avais de facile sous la main, puisque les greffes étaient déjà faites. celle que je mets dans ma salade n'est pas toxique. je ne pense pas qu'elle rancisse, même pendant les 3 semaines maxi du débourrage.

Mon retour d'expérience: je n'ai pas eu besoin d'en remettre après l'orage d'hier soir: aujourd'hui, les greffons brillent tout autant, toujours gras!


greffer.net >> Greffage