mixte Incrustation-couronne

greffer.net >> Greffage

François du Perche a écrit le 17/04/2012 19:43
Petit croquis d'une vingtaine de greffes réalisées ce w.e sur des pommiers pour lesquels je souhaite obtenir de belles cicatrices. Il s'agit de couronnes mais sans soulever un côté de l'écorce et d'incrustation mais sans entailler le bois du PG, seulement l'écorce.
Similaire à la greffe anglaise "bark graft" ou "veneer graft" mais qui elle n'est pas en vé mais en π majuscule retourné : I_I.
L'avantage en le faisant en vé, c'est qu'on peut bien coincer un vé dans l'autre. On fait d'abord le vé dans le PG et ensuite, on peut tailler le greffon jusqu'à bien être ajusté. On a les 2 cambium bien au contact, contrairement à la couronne où il n'y en a qu'un. Très facile à réaliser, une fois bien coincé le greffon tient tout seul, pas de bourrelet d'écorce du PG qui repasse par dessus le greffon et fait une vilaine cicatrice.
A-t-elle un nom ? (appareil photo oublié, photos sous 15j)


yeti8360 a écrit le 17/04/2012 20:28
Suivant l'avis de Patrice, j'ai acheté le livre 'L'abc du greffage' de Armand LANG. Une méthode décrite est la greffe Tittel dite méthode de 'Geuder' qui semble avoir quasi 100 % de réussite.
C'est un peu le principe de la greffe en triangle décrite ci avant, à savoir qu'on ne découpe que dans l'écorce mais à la forme d'un rectangle. Il n'y a pas de possiblité d'ajustement mais comme on découpe en queue d'aronde, le greffon est maintenu bien serré et il y a contact des cambiums partout. Seul 'inconvénient', cela prend du temps car il faut travailler avec beaucoup de précision. J'en ai réalisé 36 aujourd'hui et je suis curieux de voir le résultat.
Je dois encore en réaliser cette semaine et je penserai à prendre des photos. Cela sera plus explicite!
François du Perche a écrit le 17/04/2012 21:42
merci yéti 8360 cette greffe avec une découpe en rectangle dans l'écorce, c'est bien cette greffe utilisée par les anglais que je décrivais comme Pi majuscule retourné, c'est plus simple & plus compréhensible de dire en rectangle, c'est vrai. Ils ont une variante qui consiste à ne pas couper horizontalement mais seulement verticalement pour ouvrir le rectangle vers le bas puis le rabattre pour couvrir le greffon, mais on perd le contact des cambium sur la partie basse horizontale mais on gagne en solidité d'emprisonnement.
Mais c'est différent d'une découpe en Vé.
floyd a écrit le 17/04/2012 23:11
Avec ou sans volet, telle est la question.
L'épaisseur de l'écorce d'un sujet développé permet effectivement de loger un greffon sans avoir à entamer le bois.
Toutes les méthodes qui permettent d'avoir un excellent contact entre les couches cambiales du greffon et du PG sont bonnes.

La difficulté reste d'opérer avec assez de rapidité et de précision pour que les tissus mis à l'air n'aient guère le temps d'un dessèchement ou d'une oxydation prononcés avant la pose.

Donc pas de pause avant la pose…
François du Perche a écrit le 18/04/2012 10:08
et cette découpe en Vé de l'écorce se fait bien perpendiculairement au tronc alors qu'avec l'incrustation classique, l'angle n'est pas à 90° (on coupe en même temps l'écorce et le bois pour faire un prisme) et cela complique la découpe du greffon qu'il faut profiler en 3D. Là on a juste à régler l'épaisseur et l'angle du Vé sur le greffon, c'est très rapide & facile. Mais c'est étonnant que ce ne soit pas répertorié sous le nom p.ex "incrustation d'écorce" ou "couronne percheronne"...alors que la même chose avec fenêtre rectangulaire est répertoriée en Angleterre. Etre ou ne pas être répertorié, telle est la question comme dit Floyd.
yeti8360 a écrit le 18/04/2012 15:10
Voici comment on taille le greffon. On prend la moelle comme repère pour rester bien rectiligne. Ensuite, on fait un petit chanfrein de 2 mm là ou le greffon va s'assoir sur le porte greffe et un de 1 mm à la base.



On présente le greffon préparé sur le porte-greffe pour tracer les contours. On déduit 1 mm en largeur et on découpe en queue d'aronde.



On insère délicatement le greffon en le faisant coulisser et en s'assurant des contacts parfaits supérieur et inférieur. La queue d'aronde le maintient bien collé sur le porte-greffe.


François du Perche a écrit le 18/04/2012 16:52
la queue d'aronde dans l'épaisseur de l'écorce empêche tout mouvement du greffon vers soi pour bien aligner les cambium, c'est + simple pour bien aligner de faire une coupe droite et sur le PG et sur le greffon. ça se tiendra également tout seul et avec qques tours de rafia, ça ne pourra pas bouger.
cela revient en gros au même qu'avec une découpe en Vé qui me paraît + simple et qui n'a tjrs pas de nom.
François du Perche a écrit le 18/04/2012 17:18
il semble que les Anglais, qui ne font jamais comme les autres, l'appellent greffe en incrustation (inlet graft) voir document ci-joint p.9 fig 11.
Mais c'est différent, ce n'est pas en Vé, mais en rectangle.
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&...
yeti8360 a écrit le 18/04/2012 17:41
Je fais la queue d'arronde lorsque l'écorce est plus épaisse que le greffon mais il serait plus simple de couper droit et de clouer comme indiqué dans le document en anglais.
J'ai de toutes manières fait quatre greffes différentes en couronne sur les gros diamètres pour comparer.
On vera le résultat dans quelques temps!
François du Perche a écrit le 18/04/2012 18:26
Et ce sera intéressant de comparer un an après avec les couronnes traditionnelles où l'écorce du PG qui est soulevée fait un bourrelet vraiment moche. Et se débarrasser de ses bourrelets, comme l'a fait F. Hollande le temps de l'élection, ce n'est ni simple ni économique.
floyd a écrit le 21/04/2012 22:44
http://cnum.cnam.fr/GIFS/8HA20/0196.P.58.419.760.gif
http://cnum.cnam.fr/GIFS/8HA20/0195.T.122.419.760.gif
Repérées sur un forum d'outillage ces deux images montrent que le XIXe s'est largement préoccupé d'inventions, tant de greffes que de greffoirs.
Le greffoir avec ses gouges en vé, sur droite, était prévu pour des incrustations plus commodes à réaliser.
Il porte le nom du célèbre pépiniériste, rosiériste, monsieur Noisette.
argos31 a écrit le 22/04/2012 09:27
Bonjour .si je comprends bien Yeti8360 c'est une double queue d'aronde !! Pas évident d'entailler le P G .. Ca se fait avant la pleine montée de la sève ?? sinon écorce donc cambium s'écartent...
yeti8360 a écrit le 22/04/2012 13:32
Bonjour,
il faut que le sujet soit bien en sève pour pouvoir faire glisser et extraire l'écorce découpée. Si la coupe est bien faite, quand on introduit le greffon, il n'y a pas de décollement.
Cela prend du temps et c'est la première fois que je pratique de la sorte. Comme j'avais beaucoup de couronnes à faire, j'ai fait sur chaque branche une greffe en couronne simple, une en couronne améliorée, une avec logement préparé et celle décrite ci dessus. J'en ai réalisé 72 en tout.
Je ferai des photos dès que cela cicatrisera pour comparer.
François du Perche a écrit le 23/04/2012 10:30
une photo d'exemple de cette couronne percheronne, incrustation d'écorce en Vé sans entaille du bois du PG, très facile et très rapide à réaliser. Greffons horizontaux de Delbard Festival et verticaux de colonnaire Villandry sur un PG décevant (genre Golden qui n'arrivait jamais à mûrir). Au total une bonne vingtaine de ces incrustations sur divers PG, qui permettront de voir la qualité de la cicatrice et leur comparaison avec l'incrustation rectangulaire de Yéti 8360.
Deux greffes à la perceuse + bas sur le tronc vertical.





François du Perche a écrit le 18/06/2012 18:20
deux mois après, sur une vingtaine de greffes de ce type sur pommier, seulement deux ont réussi : celles qui avaient un peu bougé et qui s'étaient mises de travers. Les autres qui sont restées bien en place ont l'air sèches, il y a eu du retrait de l'entaille en vé du PG.
Il faut revoir la copie : en alignant l'extérieur des écorces (l'une épaisse, l'autre mince) je n'ai probablement pas aligné les cambium. Avec une couronne traditionnelle, un côté (soulevé) aurait recouvert le greffon et probablement évité le désastre. Partie remise l'an prochain avec un examen préalable des cambium avec de bonnes lunettes.




François du Perche a écrit le 20/06/2013 12:54
en lisant le sujet "crans et incisions" et compte tenu du fait que l'échec généralisé de cette méthode était dû au retrait qui se produit entre le greffon et l'entaille faite dans le PG, une longue incision verticale de part et d'autre du V (à 1cm par ex.) permettrait peut-être de valider cette méthode simple. Mais c'est pour 2014 maintenant !
belinsecte a écrit le 17/05/2016 14:21
Wow, comme l'avait supposé argos31...

Mais y a-t-il eu un début de soudure avant que le PG ne s'écarte du greffon? qui a pu débourrer sur ses réserves, sans être alimenté par le PG.

Je pense que retailler le greffon sur les cotés est la cause de l'échec. le cambium est moitié sur le bois, moitié sous l'écorce. quand tu tailles le greffon en v, le cambium du greffon n'est pas en contact avec le bois du PG, mais il "tombe" au milieu de l'écorce du PG, là où il n'y a pas de cambium. En incrustation, par contre, on enlève du bois sur le PG afin d'incruster le greffon jusqu'à ce que les cambiums coincident. L'écorce du PG étant pas de même épaisseur que celle du greffon, on fait coincider l'intérieur et non l'extérieur des écorces.

Merci François pour cette expérience...

Saurais tu quel pourcentage de feuillages supprimer pour réussir une couronne en cette fin mai? j'ai fait des couronnes sur les branches centrales, ce we dernier, et aimerais savoir si je peux garder, pour le moment, les branches périphériques d'origine.

est ce un avantage ou un inconvénient de mastiquer l'extérieur de la fente lorsque les greffons sont bien en place? pour que la tranche de l'écorce, et les cambiums qui dépasseraient un peu, ne se séchent ni ne s'oxydent...
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 17/04/2017 04:46 par belinsecte
François du Perche a écrit le 17/05/2016 14:31
je crois que pour la couronne, il faut tout enlever pour que 100% de la sève aille au greffon. Mais il y a peut-être des (petites) tolérances. Et il faut tout mastiquer pour qu'il n'y ait pas d'air du tout qui rentre.
En ce qui concerne le problème de retrait pour la couronne améliorée, le greffon est situé au milieu de la découpe trapézoïdale, donc assez loin d'un éventuel retrait de l'écorce, contrairement à la découpe en V qui fait la taille du greffon.
François du Perche a écrit le 17/05/2016 14:41
Pour éviter tout malentendu, si on greffe en couronne une seule branche, il faut enlever 100% de la végétation de cette branche, mais on ne touche pas aux autres. C'est quand on greffe en couronne le tronc qu'on a l'habitude de tout enlever.
belinsecte a écrit le 18/05/2016 14:17
je n'ai pas très bien compris ton avant-denier post a propos de découpe trapezoidale.

Je mets ici mes développements, questions et photos
https://www.greffer.net/discussion/viewt...
, car il y a plusieurs sujets ouverts à propos de la couronne, et le titre "comparatif couronnes" me paraissait pertinent.


greffer.net >> Greffage