Greffe par approche

greffer.net >> Greffage

patrice a écrit le 14/08/2006 18:17 (ref msg # 2790 )
Bonjour,

Combien de semaines après une greffe par approche peut-on défaire les liens ?

Merci !
patrice a écrit le 20/08/2006 10:38 (ref msg # 2926 )
Bon y'a personne qui sait

Selon les quelques sources que j'ai pu avoir, deux à trois mois.
patrice a écrit le 20/08/2006 12:57 (ref msg # 2931 )
Autre info récupérée, une astuce pour voir si la soudure est bien faite ou non.

On realise une premiere ligature, en espacant de facon à laisser du jour entre chaque tour de flexibande ou raphia :





Ensuite, on découpe une bandelette de papier journal qu'on entoure autour de la greffe pour la protéger du dessechement, bandelette qu'on maintenant par une nouvelle ligature.

Comme cela, au bout de plusieurs semaines, on peut défaire le papier journal pour regarder l'état de la soudure, la premiere ligature maintenant la pression entre les deux végétaux.

Il faut, lorsque la soudure est effectuée, "déchiqueter" petit à petit le greffon et non le sectionner subitement, en vue de l'habituer à etre alimenté par le porte greffe et non l'arbre d'où il provient.

La ligature sera conservée bien après la soudure, le temps que l'ensemble se consolide bien.
TheChti a écrit le 20/08/2008 20:25 (ref msg # 19005 )
L'idée de laisser un peu d'espace entre les liens afin de voir la progression de la soudure est judicieuse.

Mais je me pose une question plus en amont sur cette greffe:

Comment on l'effectue exactement ?

On sert simplement très fort ensemble les deux troncs et cela suffit ou faut-il faire une découpe sur chacun ? Cette découpe est-elle un simple "grattage" de l'écorce ou faut-il aller jusqu'à l'aubier ?
patrice a écrit le 20/08/2008 20:29 (ref msg # 19006 )
En effet, mon schéma est peu détaillé.

Il faut, au couteau, entailler les deux surfaces à mettre en contact, jusqu'à l'aubier. Essayer d'assurer un maximum de contact des parties génératrices et ligaturer.
TheChti a écrit le 20/08/2008 21:07 (ref msg # 19007 )
Non, non, ton shéma est très bien fait puisqu'il n'avait pour but que d'indiquer comment faire les ligatures de telle façon que la progression du cal puisse être visible.

Merci de tes précisions !!
TheChti a écrit le 20/08/2008 21:11 (ref msg # 19008 )
Une époque particulière pour cette greffe atypique (désolé d'ennuyer avec mes questions ça devrait être la dernière sur le sujet mais ça pourrait aussi fortement dépendre de la réponse ) ?
patrice a écrit le 21/08/2008 07:22 (ref msg # 19011 )
Pour les caducs, on réalise cette greffe au printemps lorsque le végétal commence à être bien en sève (grosso modo l'époque de la couronne).

Je ne sevre progressivement qu'au démarrage de végétation du printemps suivant.

Donc nécessité de bien surveiller les risques de strangulation au niveau de la ligature.
gaia-project a écrit le 22/08/2008 13:39 (ref msg # 19019 )
Petite greffe réaliser au printemps, Atalantia citroides sur Poncirus. Reprise assez rapide, quelques semaines.


manu486 a écrit le 27/08/2008 10:32 (ref msg # 19091 )
Salut Patrice,

J'ai réalisé cette année avec succès des greffes de tomate par approche.
Cette technique est bien plus adapté au niveau amateur pour la tomate que les techniques classiques (coupe du greffon et mise en place en bout sur le porte greffe, qui necessite un controle rigoureux de la température et de l'humidité jusqu'a la reprise de la greffe)
J'ai réalisé ces greffes par approche avec du raphia, mais l'année prochaine je vais faire la ligature avec des okulettes pour rosier, car la tomate ayant une pousse très rapide se trouve étranglé si l'on ne retire pas assez vite la ligature.

@+ manu
floyd a écrit le 27/08/2008 12:11 (ref msg # 19095 )
oculette?
patrice a écrit le 27/08/2008 12:19 (ref msg # 19097 )
http://www.puteaux-sa.fr/411okul.htm
floyd a écrit le 27/08/2008 14:30 (ref msg # 19098 )
Merci, l'Okulette une invention qui m'a l'air astucieuse malgré la drôle d'orthographe d'un nom qui découle d'oculus, l'œil…
manu486 a écrit le 27/08/2008 15:10 (ref msg # 19099 )
"floyd" a écrit :
Merci, l'Okulette une invention qui m'a l'air astucieuse malgré la drôle d'orthographe d'un nom qui découle d'oculus, l'œil…


Salut Floyd,

Oui, c'est vraiment très pratique: rapidité de mise en place, se dégrade seul, excellente étanchéitée...
Je l'utilise pour l'écussonage du rosier, il faut donc un écusson sans pétiole. Par contre pour l'écussonage des fruitiers, j'utilise encore le flexibande en conservant le pétiole. Je pense que l'on peut ecussoner les fruitiers sans le pétiole et donc utiliser l'okulette, quelqu'un peut il confirmer ?
patrice a écrit le 28/08/2008 11:17 (ref msg # 19120 )
Il est déconseillé de conserver le pétiole lorsque ce dernier est découvert. Ce dernier fini par moisir.
Avec 'pendule' nous avions fait quelques essais en recouvrant par exemple un écusson avec du parafilm, voir si cela apportait une plus value. Sur le sujet testé, le pétiole s'est mis à pourrir.
Tu peux toujours essayer avec et sans pétiole, pour confirmer nos observations.
manu486 a écrit le 28/08/2008 14:04 (ref msg # 19126 )
"patrice" a écrit :
Il est déconseillé de conserver le pétiole lorsque ce dernier est découvert. Ce dernier fini par moisir.


Salut Patrice,

Oups !! je pense que tu a fait une confusion dans ton texte: ne faut il pas lire " lorsque le petiole est couvert, il fini par moisir" ?

@+ manu
patrice a écrit le 28/08/2008 18:42 (ref msg # 19130 )
En effet.


greffer.net >> Greffage