Initiative de l'association AC2F pour le cormier :

greffer.net >> Livres et sites internet

Sisley a écrit le 19/01/2012 00:26 (ref msg # 33184 )
Certains doivent déjà connaître, mais j'ai joins un doc pdf intéressant qui pourra servir à quelques uns.


Présentation :

http://www.sepenes.fr/verger_dans_la_meu...


Document :

http://krapooarboricole.files.wordpress....

http://krapooarboricole.files.wordpress....
patrice a écrit le 19/01/2012 07:29 (ref msg # 33189 )
Salut Sisley,

Merci pour ces documents.
Dommage que sur la brochure la partie greffage ne soit pas plus détaillée (période...).

Je note aussi de leur part un travail de sélection "l'AC2F sélection des cormiers à très gros fruits afin de pouvoir reproduire ces individus (par semis et par greffage) et les proposer pour introduction en verger à fruits."
Bruno a écrit le 07/02/2012 09:10 (ref msg # 33633 )
Le jour où ils vont arriver à mettre au point un cultivar de cormier de gros calibre et de bonne qualité gustative, j'en grefferai sur mes cormiers sauvages qui poussent spontanément sur mon terrain et dans les forêts qui m’entourent. Je ne pense pas que le cormier soit vraiment une espèce en voie de disparition quand je vois le nombre qu'il y a dans ma région. Il doit être en voie de disparition dans certaine région d’Europe. Mais en climat méditerranéen, il prospère car je pense très adapté à la sécheresse et à la chaleur.
Sisley a écrit le 08/02/2012 14:15 (ref msg # 33664 )
Tu as sans doute raison pour ce qui est de sa présence sur le pourtour méditerranéen, mais probablement que dans certaines zones où il ne se reproduit pas assez il est dominé par d'autres essences..

Pour ce qui est des régions au-dessus de la Drôme, on peut dire qu'il est clairement rare, les chiffres parlent aussi d'un fruitier tombé en désuétude, c'est pourquoi l'Allemagne à établie un travail incomparable en lançant de vastes campagnes de replantation, et de même avec l'alisier torminal et d'autres fruitiers sauvages.

En tous cas, on entendera parler du cormier dans les décennies à venir, il présente tellement de capacités positives, qu'il passera devant bien des essences aujourd'hui utilisées..
floyd a écrit le 08/02/2012 19:30 (ref msg # 33679 )
Sa longévité et sa robustesse sont ses atouts principaux.
Il n'a contre lui que d'être lent à prendre du diamètre.

En 6 ans je fais des bûches avec de l'orme résista et je n'ai pas osé faire une belle canne à pêche avec le cormier…
On a bien fait de planter les deux espèces.
Sisley a écrit le 08/02/2012 23:04 (ref msg # 33686 )
C'est vrai que sa croissance en diamètre est moindre par rapport à de nombreuses espèces, mais j'ai toutefois vu des individus croîtrent de 0,5 à 0,6 cm/an sur le rayon et atteindre 6-7 m de hauteur en 20 ans.


greffer.net >> Livres et sites internet