Greffe d'oeil à fleur

greffer.net >> Greffage

planteur123 a écrit le 02/01/2012 18:37 (ref msg # 32799 )
Est-ce que quelqu'un connaît ou pratique cette greffe ?
Je crois que c'est un genre d'écusson, mais l'entaille est en croix et non en T, il me semble que ça se fait en hiver ou au printemps. J'aimerais en savoir plus.
Cette technique était utilisée au XIXe s pour regarnir des branches dénudées sur fruitiers palissés et surtout pour produire des fruits parfaits et volumineux pour les expositions agricoles.
floyd a écrit le 02/01/2012 19:54 (ref msg # 32801 )
Sur charpentière dégarnie, donc sur bois agé, on a vu pratiquée la greffe en coulée d'un rameau greffon de l'année.

Le greffage de bourgeons induits à fleurs est similaire à un écussonnage classique, voire à un chip-budding. Une pratique possible dont l'intérêt reste mince en dehors des visées que tu as rapportées.

Comme une écorce souple est nécessaire pour l'ouverture en T ou en croix, le choix se portera sur des rameaux de 2 ou 3 ans.

Je reste persuadé qu'il vaut mieux pratiquer une taille raisonnée; taille qui éviterait de se retrouver avec un sujet déplumé!

Ceci dit, que veux tu savoir en particulier, planteur 123?
klakos a écrit le 03/01/2012 06:43 (ref msg # 32804 )
"floyd" a écrit :
Une pratique possible dont l'intérêt reste mince en dehors des visées que tu as rapportées.

De ce que j'avais compris, cette méthode est en plus idéale pour obliger l'arbre à se mettre à fruit.
Sûrement encore une histoire d'hormones ?
Ce doit être (à confirmer) la greffe qu'on appellait "Gressant".
patrice a écrit le 03/01/2012 07:49 (ref msg # 32806 )
Une technique est détaillée dans "L'art de greffer" de Charles Baltet.
Il nomme cela "la greffe des boutons à fruits".

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k16...

peut-être est-ce que vous cherchez?
planteur123 a écrit le 06/01/2012 22:10 (ref msg # 32878 )
Merci pour toutes ces réponses. N'étant pas vraiment sûr de ce que je recherche je ne sais de fait pas si c'est bien ça. En vérité ce qui m'intéresse, dans ce type de greffe, c'est la possibilité qu'elle offre de produire chez soi quelques fruits d'une variété donnée, en peu de temps, sans avoir à attendre 4 ou 5 ans avec une vraie greffe et risquer de se retrouver avec un arbre qui donne des mauvais fruits
Mais il me semblait que ces greffes se font au printemps ou à la fin de l'hiver, pour avoir le fruit dans l'année même.
floyd a écrit le 06/01/2012 22:25 (ref msg # 32879 )
"une vraie greffe et risquer de se retrouver avec un arbre qui donne des mauvais fruits"
De deux choses l'une, soit on est sûr de l'origine et de la variété du greffon et donc les fruits seront ce que l'on attend, soit l'une et l'autre méthode ne valent pas qu'on les mette en œuvre avec un greffon incertain.

De "rameau" ou "à œil" le greffage consiste à joindre pour soudure deux végétaux génétiquement dissemblables.
planteur123 a écrit le 06/01/2012 22:40 (ref msg # 32881 )
Pas forcément. Il arrive que l'on recherche une variété citée dans tel ou tel ouvrage ancien, et qu'un greffon en soit disponible à l'autre bout de l'Europe, à un endroit duquel il serait difficile ou impossible d'envoyer des fruits, auquel cas il peut être intéressant d'"essayer" cette variété en en greffant un oeil qui fructifiera quelques mois plus tard (ne serait-ce que pour savoir si elle correspond bien à la variété que l'on recherche), avant de faire une greffe plus durable qui aboutira à la création d'un arbre qui occupera une place importante dans un verger où il n'y en a pas toujours autant qu'on le voudrait.
floyd a écrit le 06/01/2012 22:52 (ref msg # 32882 )
"ne serait-ce que pour savoir si elle correspond bien à la variété que l'on recherche"
Là d'accord, mais cela signifie que l'on n'est pas sûr de la variété reçue.
Ce n'est donc pas la méthode de greffage qui est à incriminer.
Le greffage d'un bourgeon à fleur fait gagner une année pour acquérir une certitude positive ou négative.
Un bénéfice que l'amateur relativise généralement… mais on a le droit d'être pressé.
patrice a écrit le 07/01/2012 08:47 (ref msg # 32884 )
"floyd" a écrit :

Le greffage d'un bourgeon à fleur fait gagner une année pour acquérir une certitude positive ou négative.


c'est le but qu'il recherche, à savoir avoir dès la première année une mise à fruit. La méthode Baltet semble correspondre à ce besoin, je ne l'ai pas pratiquée.


greffer.net >> Greffage