Greffe lilas sur frêne par approche

greffer.net >> Plantes ornementales

TheChti a écrit le 04/12/2011 11:26 (ref msg # 32367 )
Bonjor à tous, je vous transmets ici deux photos concernant le résultat d'une greffe par approche de lilas sur frêne. Mon but est d'étêter à terme le frêne pour ne laisser en place que le lilas, mais avec les deux systèmes racinaires conjoints. la greffe semble assez bien réussie. Elle n'a pas été facile dans le sens où il m'a fallu arcbouter les deux plantes. J'ai dû serrer la ligature pour que ça tienne bien en place mais il y a maintenant un étranglement qui m'ennuie beaucoup. Va-t-il représenter une gêne durable par la suite ou s'estomper avec le temps ?









Pensez vous que je doive supprimer dès à présent ces ù%!§ de drageons qui risquent de m'ennuyer longtemps ? J'ai l'espoir que la vigueur du frêne entraînera une moindre apparition de ces rejets mais c'est vrai que le lilas est une plante très agaçante pour ça ...
floyd a écrit le 04/12/2011 14:31 (ref msg # 32375 )
Pour l'instant on distingue un cal de cicatrisation… et pi c'est tout!
Rien en dit que la greffe est fonctionnelle. Il faudrait sevrer le greffon et décapiter le PG pour le savoir.
La vigueur du frêne va venir à bout de ce vilain bourrelet.
hendy a écrit le 04/12/2011 18:47 (ref msg # 32378 )
Aussi longtemps que les deux plants sont fixés ensemble on ne peut rien certifier.. Mes expériences sur ce sujet n' ont jamais vraiment fonctionné.. le gel hivernal nuit énormément au greffe récente sur des genres différents.. Syringa..Fraxinus..
youcef a écrit le 04/12/2011 20:02 (ref msg # 32380 )
ma greffe de lilas sur frene, apres deux ans, elle a deperi.
le porte greffe c'est arreté de grossir.
TheChti a écrit le 04/12/2011 22:29 (ref msg # 32383 )
Le but n'est pas de sevrer le greffon, je cherche à laisser le système racinaire du frêne en place. Mais à vous lire il semble qu'il soit du coup difficile de dire s'il y a greffe ou si les deux petits troncs ne sont pas simplement collés l'un à l'autre. Finalement la seule façon de le savoir, c'est au moment ou l'opérateur prépare sa greffe, en faisant imbriquer les deux troncs comme dans une greffe anglaise compliquée... pas facile d'établir un protocole. Mais si c'est faisable, nous (vous et moi, je ne parle pas encore de moi à la première personne du plurier ... pas encore!) le ferons

En ce qui concerne le gel, il faudrait donc que je protège le pot ? Un voile ou simplement à l'abri du vent ?
floyd a écrit le 05/12/2011 09:18 (ref msg # 32385 )
Tout ce travail mérite bien encore quelques précautions pour passer l'hiver sans encombre.
- un coin abrité du vent, une cour ou un angle de murs bien exposé
- un tas de sable ou de terre légère pour y enfoncer le pot
- un voile d'hivernage fixé sur un châssis léger contre le verglas

et la plus grande prudence pendant le transport et les travaux!
TheChti a écrit le 05/12/2011 16:49 (ref msg # 32391 )
Je peux le mettre dans un angle de deux murs, protégé des vents dominants avec du sable jusqu'à hauteur du pot (et pas plus haut?). Mais j'ai aussi un vieil aquarium, je me demande si ça n'est pas mieux ? Je peux aussi placer le pot dans une tranchée du jardin (qui fait la profondeur du pot), combler avec du sable et placer l'aquarium dessus. Quelle est la meilleure des solutions, se valent-elles ?
floyd a écrit le 05/12/2011 17:17 (ref msg # 32393 )
L'aquarium peut produire un effet de serre… et la température va monter, parfois trop et suffisamment pour tenir en végétation les plants.
D'où risque de catastrophe par très grand froid.
Donc pas d'aquarium ni de cloche…
Le coin de mur et le tas de sable sont convenables et simples à surveiller.
TheChti a écrit le 05/12/2011 18:22 (ref msg # 32396 )
Très bien. Je m'y colle le we prochain (toutes mes petites expériences se trouvent chez mes parents).

Merci à tous pour vos interventions ça permet de progresser
François du Perche a écrit le 05/12/2011 20:08 (ref msg # 32397 )
on avait déjà parlé de cette greffe lilas sur frêne en juillet sur
https://www.greffer.net/forum/viewtopic....
L'idée séduisante serait d'obtenir un arbre lilas géant avec la vigueur du frêne. Ayant fait le même genre d'approche que Le Chti, j'ai un collage frêne-lilas qui semble assez solide. Profitant de la Ste Catherine, j'ai pioché au pied du lilas pour récupérer le frêne sauvage + le drageon de lilas, tous deux avec pas mal de racines et les ai transplantés en lieu sur, à l'abri des lapins, en interposant une ardoise verticale sous terre pour que chacun puisse se développer sur 180° sans être gêné par l'autre. D'après les expériences passées, si on sévre le lilas de sa tige pour ne l'alimenter qu'avec le frêne, ça crève en qques années. C'est probablement dû à la gde différence des durées de végétation de ces deux arbres : le lilas a une période très courte, dès juillet, il émet ses bourgeons & se met en dormance jusqu'au printemps suivant, alors que le frêne n'arrête pas de faire des pousses & des feuilles pratiquement jusqu'aux gelées.
Le frêne doit "s'asphyxier" à produire de la sève pour un lilas qui refuse de faire de nouvelles feuilles. Un peu comme si on enfermait DSK pendant un an à la Grande Chartreuse, ce serait fatal.
Donc je vais conduire cet assemblage en laissant les deux troncs et en taillant le frêne juste ce qu'il faut pour qu'il ne domine pas mais qu'il ait toujours des feuilles en quantité suffisante, comme ce que j'ai fait tout au long de l'été. Cela créera peut-être une émulation pour le lilas paresseux.
Et si par miracle, en faisant qques scarifications, on arrivait à faire percer une chimère sur la ligne de soudure, ce serait le bouquet (de lilas).
Ci joint photos prises ce jour (la tige la +longue est celle du lilas)






TheChti a écrit le 06/12/2011 11:46 (ref msg # 32407 )
Je pense en conduire plusieurs de cette façon, mais en ce qui me concerne je pensais quand même étêter à terme le frêne. Je ne le ferai donc pas mais dans ce cas, il faudra en permanence une présence humaine car je pense que la vigueur du frêne l'emporterait et ferait dépérir le lilas ...

Une chimère serait effectivement bien sympathique, mais ne rêvons pas
TheChti a écrit le 06/12/2011 11:48 (ref msg # 32408 )
Sachant que l'on greffe le lilas de façon viable (pas encore fait pour ma part mais c'est ce que j'ai lu ici ou là) sur du troène, peut-être cela marcherait-il mieux de faire la greffe par approche contre le tronc du PG troène greffé en lilas ? Ca devient compliqué là ...
François du Perche a écrit le 06/12/2011 18:04 (ref msg # 32410 )
On aura peut-être le même problème, à savoir un PG (frêne) qui a une longue période de végétation et une greffe terminale (lilas) qui ne travaille que qques mois par an.
La greffe sur troëne ou sur forsythia ne parait pas intéressante, tous deux drageonnent autant que le lilas, alors que le frêne a l'atout d'une très gde vigueur.
Ca devient compliqué là ...

c'est vrai qu'il faut viser la simplicité : exemple, cet été, je me suis embêté à faire une dizaine de marcottes de lilas, une seule a réussi, les autres ont pourri (trop d'eau ?). Il aurait été 10 fois + simple de laisser faire la nature et de prélever à la pioche à la Ste Catherine de belles boutures avec de bons morceaux de racine (ce que j'ai fait pour rattraper le coup).
Photo du 4 décembre : n'y a-t-il pas une erreur de greffon car les bourgeons rouges que l'on voit ne ressemblent pas à ceux du lilas, qui début décembre sont en dormance. Forsithia ? A moins que la photo soit + ancienne.
TheChti a écrit le 07/12/2011 10:39 (ref msg # 32422 )
Il s'agit bien d'un lilas et la photo a été prise la veille. Il y a dû y avoir une repousse au moment du surcroît de chaleur en début d'automne. A vrai dire je n'ai pas trop fait attention...
TheChti a écrit le 28/06/2012 08:42 (ref msg # 36103 )
La greffe que l'on voit en photo ne s'est pas soudée, peut-être parce que sevrée trop tôt. A y regarder de plus près, les "chairs étaient à vif, mais sans lien entre elles. Je n'avais jamais vu ça. J'ai donc réenroulé le tout dans du budy tape en serrant plus fort, on verra bien.

Je viens aussi d'effectuer ce we 3 greffes de troncs de frêne sur du lilas. J'ai gardé les systèmes racinaires des frênes, j'ai coupé leur tête en biais et je l'ai glissée sous l'écorce des lilas. Les lilas sont des récupérations (à l'automne) de drageons et les frênes des semis naturels prélevés le jour même avec leurs racines sous leur parent. Ca ne m'a donc pas coûté grand chose de faire cet essai. Je ferai quelques photos.
François du Perche a écrit le 28/06/2012 10:56 (ref msg # 36107 )
j'ai testé la jonction des 2 plants (photo du 5 déc), c'est bien soudé avec un cal cicatriciel qui recouvre la ligne sur les 2 faces. Ce printemps, les démarrages ont été décalés de 3 à 4 semaines, le lilas très en avance sur le frêne (dont les feuilles semblent nanifiées), et ce sera certainement encore + flagrant dans l'autre sens dès cet été, ils n'ont manifestement pas le même rythme ce qui rend la cohabitation hasardeuse. Juste pour voir, j'ai gratté ce w.e avec la pointe d'un cutter le cal cicatriciel sur une ligne très fine pour le mettre à vif, tout le long des 2 côtés, enduit le tout de clonex, mis à mijoter pour 15 jours en entourant de parafilm. Qui sait si un bourgeon ne percera pas sur cette ligne un peu + tard dans la saison ? on peut toujours rêver, les chimères ne sont pas encore taxées, il faut vite en profiter.


TheChti a écrit le 29/06/2012 08:47 (ref msg # 36117 )
"François du Perche" a écrit :
Juste pour voir, j'ai gratté ce w.e avec la pointe d'un cutter le cal cicatriciel sur une ligne très fine pour le mettre à vif, tout le long des 2 côtés, enduit le tout de clonex, mis à mijoter pour 15 jours en entourant de parafilm. Qui sait si un bourgeon ne percera pas sur cette ligne un peu + tard dans la saison ? on peut toujours rêver, les chimères ne sont pas encore taxées, il faut vite en profiter.


Pas bête du tout ça !
François du Perche a écrit le 29/06/2012 09:19 (ref msg # 36119 )
hier soir, les feuilles du lilas avaient sérieusement pâli, est-ce dû au clonex (en fait j'avais mis du Root it, pas du Clonex) ou est-ce dû aux chaleurs équatoriales, dans le doute, j'ai vite enlevé le parafilm. J''espère que les pluies à venir vont sauver la situation.
TheChti a écrit le 29/06/2012 18:59 (ref msg # 36130 )
Voici les photos. Les frênes ne sont pas d'excellente qualité, ni les lilas d'ailleurs, mais il ne s'agit là que d'essais

Le point de greffe est au-dessus, le ruban au-dessous ne sert qu'à solidariser un peu mieux les deux plantes.











floyd a écrit le 29/06/2012 23:29 (ref msg # 36136 )
Les photos sont bonnes! C'est déjà ça.

Sur une charmille bien implantée et fraichement taillée, j'ai constaté que les feuilles ont fortement "bronzé" sous l'effet du soleil et de la chaleur.

Nous subissons un début d'été qui incite à placer les essais sous ombrière.


greffer.net >> Plantes ornementales