Pousse très longue de greffe sur souche

greffer.net >> Prunier

TheChti a écrit le 09/10/2011 12:09
J'ai greffé il y a deux ans maintenant en chip budding une branche axiale qui partait du bas du tronc d'un vieux prunier que j'ai coupé. Cette année la pousse a été de 2 mètres (ou pas loin) mais toutes les branches qui partent de cette greffe montent droit vers le ciel comme sur un peuplier d'Italie. Donc là je me demande comment gérer l'après-greffe: dois-je intercaler des bouts de bois entre les branches et l'axe central pour écarter le plus possible ou dois-je tailler sévèrement ?





Je n'ai que cette photo du bas de la greffe, je pourrai en reprendre d'autres si besoin est. POur information, il s'agissait d'un double chip et la petite branche qui part sur la droite est le deuxième chip, dont l'approvisionnement en sève semble complètement phagocyté par son jumeau de gauche.
TheChti a écrit le 09/10/2011 12:12
Je place ce sujet dans la partie pruniers parce que je n'ai ce souci à ce point que pour les pruniers, je trouvent les autres espèces plus gérables de ce point de vue mais il est vrai que je n'ai pas encore fait de greffes de pommier ou poirier sur des souches vigoureuses.
floyd a écrit le 09/10/2011 15:07
L'après-greffage concerne donc la taille de formation.
Cette vigueur est bon signe, la greffe est parfaitement saine. Bravo.

Deux techniques à combiner;
- l'arcure par haubanage à la ficelle.
- les pincements ou la taille estivale.

Attention à la charge des fruits de la première production; on peut avoir des surprises désagréables en retrouvant les branches de l'arbre cassées.
TheChti a écrit le 09/10/2011 19:50
Et je peux lancer cette arcure à quelle période ? Ca me semble un peu tard désormais, non ?
floyd a écrit le 09/10/2011 20:32
Les rameaux de deux ans, vont sans doute un peu résister à la traction exercée. Y aller en douceur, dès cet hiver, en tout cas sans forcer; mieux vaut arrêter que poursuivre jusqu'à la casse en cas de doute!

Je pense que tu pourras incliner les rameaux à 45° sans trop de soucis.

L'an prochain, il sera bon de couper les repercements vigoureux qui apparaitront sur le dessus, au profit des pousses mieux orientées sur le coté ou dessous.
TheChti a écrit le 09/10/2011 22:10
Parfait, je vais m'occuper de ça le WE prochain et ressortir quelques bonnes vieilles sardines

Merci !
TheChti a écrit le 04/12/2011 11:42
Voilà une petite photo de ce que j'avais fait. Finalement je n'ai pas utilisé de sardines mais plutôt des bouteilles de plastique vides disponibles tout de suite

Le greffon est vraiment vigoureux et j'avais assez peur que ces bonnes grosses branches cassent mais contre toute attente, non. Et hier il y a eu un beau coup de vent. Je pense donc que je vais être assez tranquille de ce point de vue.

Par contre je me demande quand même si je n'ai pas trop forcé l'arcure ?



floyd a écrit le 04/12/2011 14:19
En principe les bourgeons présents au sommet du rameau courbé vont produire des pousses qui seront donc à leur tour susceptibles d'un arcure.

Bonne idée les bouteilles… de quoi sont-elles remplies?
TheChti a écrit le 04/12/2011 22:19
Pour l'instant .... d'eau, mais avec l'hiver qui arrive je me demande si je n'aurais pas dû y mettre du sable. J'ai quand même laissé de l'air à l'intérieur pour éviter qu'elles n'éclatent ... puis se vident. Je pense que ça devrait suffir mais bon ....
TheChti a écrit le 30/03/2012 08:44
A noter qu'aucune des bouteilles n'a explosé par le gel, bien que les températures soient descendu en dessous de -10°C pendant 15 jours. La greffe va donc être structurée, ensuite ce sera un cheminement classique (et donc hors sujet de ce forum).... j'espère
François du Perche a écrit le 30/03/2012 09:58
un petit coup de tronçonneuse sur le tronc qques cm au dessus du rejet greffé avec pente vers l'autre côté, cicatrisant, arrachage du lierre, arrachage de l'herbe autour, un peu de BRF, (y a qu'à !) et ça fera un arbre bien équilibré.
floyd a écrit le 30/03/2012 22:05
Le mieux est l'ennemi du bien, m'a-t-on dit jadis…

Recouper le vieux tronc c'est prendre le risque d'ouvrir une nouvelle plaie large sans être certain qu'un masticage suffise à éviter un problème qui serait pour le coup fatal à cette greffe réussie.

Donc, ôter le lierre oui, sortir la tronçonneuse… non.
François du Perche a écrit le 02/04/2012 10:04
ce morceau de tronc de 30cm de haut inutile et mal irrigué risque de causer des soucis à terme. Il va passer son temps à se couvrir de gourmands qu'il faudra éliminer. Il vaut mieux l'enlever à mon humble avis ou bien, pour éviter le hors sujet, sélectionner un beau rejet en partie haute, côté opposé à la greffe réussie, pour faire une seconde greffe, éventuellement avec une variété de prune d'une autre couleur, pour la déco.
floyd a écrit le 02/04/2012 21:02
La fortune si elle peut sourire aux audacieux, pourrait bien faire des déçus.
Le bois de prunier est si prompt à prendre la maladie, qu'une recoupe pourrait déclencher un assèchement qui en descendant trop rapidement va compromettre la pérennité des greffons.

Ne pas s'acharner sur le sauvetage de cet arbre, mais prévoir déjà un successeur.
TheChti a écrit le 05/04/2012 08:30
Je ne suis pas certain qu'on soit dans le hors sujet, il s'agit ici de la gestion de l'arbre juste après une greffe réussie, de manière à l'amener dans le cadre classique de la taille des fruitiers, sujet traité dans d'autres forums.
Je pense que je ne vais pas recouper la partie supérieure (j'ai déjà eu effectivement quelques surprises de dessèchement par ailleurs), même s'il me faudra gérer des repousses (c'est déjà le cas). Si l'arbre tient quelques années comme ça, ce sera plus que suffisant, le temps que je mette en place d'autres fruitiers greffés à partir de semis cette fois-ci. Je fais 2 ou 3 m3 de BRF chaque année, je pense que j'en mettrai une ou deux brouettes au pied à l'automne.
François du Perche a écrit le 05/04/2012 13:04
le BRF, il vaudrait mieux le mettre dès maintenant sans attendre l'automne d'autant que la sécheresse a déjà démarré.
Concernant les coupes, j'ai déjà tailladé très sévèrement des pruniers (mirabelles). Aucun des 2 que j'ai n'en a souffert. c'est dommage de perdre la vigueur de l'enracinement de ton arbre.
La 1e photo : en + des coupes de charpentières, il est récollé (au mastic colle polyuréthane) verticalement sur 1m de haut sur le tronc principal. ça a bien cicatrisé.









greffer.net >> Prunier