Rabattre un Tulipier de Virginie?

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

bourru a écrit le 06/08/2011 11:18

Bonjour les joyeux arboriculteurs.

Bien sûr, ce n'est pas un fruitier, mais je l'aime bien quand même...

J'ai planté un lirodendron, il y a trente ans, trop près de la maison.
Bien sûr, on se tue à répéter aux nouveaux de ne pas planter trop près.
mais faites comme je vous dis, pas comme je fais

Toujours est-il que cet arbre magnifique bouche maintenant la vue
de la terrasse qui le surplombe, 5 mètres plus haut.
Je me refuse à le supprimer malgré l'insistance des enfants.
Une solution, si cet arbre peut supporter le traitement, serait de l'étêter, mais j'ignore tout des exigences du Tulipier:

Supporte-t-il ou non des tailles sévères?
Si oui, en une fois ou en échelonnant le programme d'élagage sur plusieurs années?
Quelle meilleure époque pour l'opération?


D'avance, merci pour lui
floyd a écrit le 06/08/2011 16:11
Comment se comporte Liriodendron tulipifera sous le climat cévenole? Sans doute avec une belle vigueur et une capacité à repercer qui va dans le meilleur des cas fournir du scion en quantité si jamais on s'avisait de l'étêter.
Le sommet de l'arbre prend alors généralement l'allure d'un célèbre balais qui viendra boucher encore plus sûrement la vue.

D'où l'idée de procéder à une taille douce pour éclaircir le houppier tout en incitant l'arbre à poursuivre sa croissance vers le haut. Le tronc et quelques branches seront moins "opaques".

Il reste que l'arbre est d'une essence dite de première grandeur et que la proximité d'une habitation n'est pas durablement justifiable…

Un élagueur professionnel, choisi selon ses références, sera d'un grand service. On coupera avant la période de végétation ou pendant… mais jamais si le gel risque de compromettre la cicatrisation.
bourru a écrit le 07/08/2011 10:32
Merci Floyd pour ces précisions.

En Cévenne, liriodendron se porte bien.
Il fait régulièrement fleurs et fruits, et atteint des 15 m. malgré un accident:
un coup de bourrasque lui avait cassé sa flêche.
Quant à la proximité de la maison, à vrai dire, il était plutôt bien à sa place, c'est moi qui ai avancé ma terrasse de 10m.

Des élagueurs pro, avec des références? en Basse Ardèche?
Chez nous, les meilleurs ont été formés à la DDE, sur épareuses
Fort de tes conseils, je le ferai moi-même.

L'assurance qu'il reperce bien me suffit.
Comme je n'ai pas l'intention de construire un balai de sorcière,
je serai contraint d'y remonter éclaircir chaque année.
Ça tient en forme.
floyd a écrit le 07/08/2011 10:43
Attend avant de grimper, je ne suis pas rassuré sur la solidité du bois de Liriodendron, puisqu'une bourrasque peut casser la flèche…
Mais j'en connais plusieurs qui sont des monuments végétaux dont un qui a poussé dans un parc en bordure de rivière en sol d'alluvions. 30 mètres de hauteur.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tulipier_de...


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations