'Schweizer Hose' pear

greffer.net >> Poirier

viaggiatore971 a écrit le 25/07/2011 11:56
C'est une variété de poire d'origine autrichienne
Il c'apelle 'Schweizer Hose'

http://i53.tinypic.com/2d8ggtd.jpg
Ferréol a écrit le 25/07/2011 14:20
D'après Leroy, cette poire serait plutôt d'origine suisse (comme son nom d'ailleurs l'indique). En tout cas Merlet l'appelait déjà bergamote suisse en 1675...

A noter que les jeunes rameaux présentent aussi ce caractère panaché.

Je devrais pouvoir en goûter quelques fruits cette année (pas de mon arbre que je viens de greffer cette année). Il paraît que c'est un très bon fruit. En tout cas son côté décoratif est certain.
viaggiatore971 a écrit le 25/07/2011 15:21
Il est possible que vous avez raison.
L'Autriche et la Suisse sont très proches. Je ne sais pas où cela est la poire d'origine.
J'ai acheté le poir dans cette pépinière de Munich in Alemagne

http://www.obstzentrum.de/index.php?page...
floyd a écrit le 25/07/2011 16:32
La variété de poire très peu connue appelée «Culotte de Suisse» a été élue fruit de l’année 2011. Ce fruit est très ancien et surtout très rare: il ne reste que deux arbres de cette sorte en Suisse, a indiqué samedi l’association Fructus, qui s’occupe de la conservation des variétés anciennes.

Un poirier de plus de 100 ans, greffé dans les années 1950, subsiste à Waldkirch (SG). En 2003, Fructus a déniché un très vieil arbre original à Sargans (SG) dans le cadre de son inventaire des fruits anciens.

La «Culotte de Suisse» est un fruit de table tardif qui pousse dans les endroits chauds. Elle se récolte fin octobre début novembre. Elle doit son nom à sa coloration jaune, verte et rouge qui rappelle les pantalons rayés de la garde suisse au Vatican.
klakos a écrit le 25/07/2011 18:32
On avait déjà mentionné cette poire :
http://greffer.net/forum/viewtopic.php?t...

Sa bigarrure doit être plus ou moins évidente selon le climat parce que je crois me souvenir d'illustrations prises ailleurs => bof (les suisses (autrichiennes ?) sont tout de mêmes bien plus tape-à-l'oeil) !
Ferréol a écrit le 25/07/2011 20:44
Il faudrait que j'aille photographier les deux arbres que je connais à Angers. Il me semble que les fruits présentent aussi cette panachure de manière tout aussi marquée...
TheChti a écrit le 24/02/2012 15:02
Je viens d'acheter le poirier 'Schweizer Hose' sur le site web Bayerisches Obstzentrum. Je passe vers 18h00 chez un ami a qui je l'ai fait découvrir, qui en a voulu un aussi. Comme il parle mieux allemand que moi, c'est lui qui a passé la commande pour nous deux

L'ayant eu au téléphone hier, il m'a indiqué qu'il lui semblait que ce poirier était greffé en collet et en tête. Avec ce qu'il me reste d'allemand, j'ai donc posé la question sur le site hier soir et ce midi j'ai la réponse. Cependant, après avoir regardé les rubriques cognassier et poirier sur fruitiers.net, je ne trouve pas les variétés dont il est question dans la réponse de cette pépinière bavaroise. Voici le texte in extenso:

---------------
Grüß Gott,

Sie haben richtig gesehen: Die Unterlage ist 'Quitte A', die Zwischenveredlung 'Gellerts Butterbirne', und oben ist die 'Schweizer Hose'. Das machen wir, weil die 'Schweizer Hose' nicht immer gut verträglich ist mit Quittenunterlage. Die Bäume sind langlebiger und wachsen besser.

Mit freundlichen Grüßen

Michael Neumüller


----------------


Des infos ?
klakos a écrit le 24/02/2012 15:16
Une commune utilisation de Beurré Hardy qui est une des variétés de choix utilisée en tant qu'intermédiaire (Gelletrs Butterbirne).
Le tout sur Cognassier A.
Une réelle iincompatibilté sur cognassier est assez commune sur les très vieilles variétés de poiriers.
TheChti a écrit le 24/02/2012 16:34
Le cognassier A correspond à quelle variété exactement? S'agit-il d'un cognassier commun ?
klakos a écrit le 24/02/2012 18:32
Je ne connais pas toutes les subtilités du genre cydonia mais il s'agit sans doute de "EMLA Quince A" qui est une sélection de la station d'East Malling qui s'apparente au cognassier d'Angers.
Ferréol a écrit le 24/02/2012 18:36
Le cognassier A est une sélection britannique, au même titre que le cognassier C. A est semi-nanifiant et C, nanifiant.
De loin, on peut faire la correspondance suivant au niveau de la vigueur, cognassier A -> BA29; cognassier C -> Sydo

Sinon pour ce qui est de la compatibilité Schweizer Hose sur cognassier, j'ai fait cette greffe l'an dernier, sur BA29, ça n'est pas mort mais il n'y a pas de belle cicatrice et le greffon a poussé de quelques centimètres seulement. C'est très comparable avec la greffe que j'ai fait de Beurré d'Apremont sur cognassier aussi, réputée incompatible, qui a fait quelques centimètres de pousse seulement là où sur kirchensaller, la pousse à été de 60 à 80cm...
TheChti a écrit le 25/02/2012 08:40
Merci pour ces réponse techniques, ça me permets ausside mesurer la progression qu'il me reste à faire
TheChti a écrit le 25/02/2012 12:40
Je viens de planter ce poirier, il ressemble à ça, avec une greffe intermédiaire très courte, finalement:






J'avoue être agréablement surpris par les jolies marbrures des branches:











Ma satisfaction serait complète s'il n'y avait cette tâche noir qui ressemble à une nécrose et qui se situe au premier tiers de la greffe:













Une moisissure ?
Ferréol a écrit le 25/02/2012 14:07
Effectivement, 'Schweizer hose' a aussi ses rameaux panachés.

Pour la tache noire, j'ai peur que ce soit un peu plus qu'une simple moisissure.
Ça ressemble plus à une attaque par un champignon pathogène, peut-être un chancre ou une attaque de monilia...
La survie de la plante n'est pas en jeu mais il risque de falloir tailler en dessous de cette zone noire plutôt moche. Ces symptômes font-ils le tour de la tige?

Si cet arbre était à moi, je taillerais juste au dessus du bourgeon qui est entre les deux rubans, en observant la plaie de taille, voir si elle est saine. Si le bois n'est pas sain, il faut descendre de plus en plus bas jusqu'à la zone saine, en désinfectant chaque fois ton outil de taille.

La partie qui est au dessus, si tu as peur de perdre la variété, tu peux en vérifiant que le bois est sain (et sinon, pareil, tailler en s'éloignant des symptômes en désinfectant à chaque fois), la greffer, pour multiplier ce matériel végétal peu courant...
klakos a écrit le 25/02/2012 15:39
Le bois est effectivement particulier !
Puisque cette variété semble être selon Leroy une variante de Verte-Longue d'automne, elle est très vigoureuse.
viaggiatore971 a écrit le 25/02/2012 19:57
http://i44.tinypic.com/imkrph.jpg
Pyrus communis "Melonenbirne"

Il ya aussi une autre variété de poire hybride de greffe est appelé:
"Melonenbirne" et est vendu par cet allemand pépinière:
http://www.baldur-garten.de/produkt/4732...

Qui a vu de près cette poire dit que c'est extraordinaire car il a des lignes légèrement soulevé, comme un melon.
TheChti a écrit le 25/02/2012 22:42
Merci pour vos conseils. Je pense qu'effectivement je vais retailler cet arbre, mais cela ne me satisfait pas, vu le prix payé. Je pars cependant toujours du principe que l'erreur est humaine et je vais recontacter cette entreprise allemande afin de voir ce qu'ils en pensent. C'est dommage parce que tout le reste est nickel, belle motte avec de belles racines.
Affaire à suivre donc
floyd a écrit le 26/02/2012 11:19







Vraiment curieuse cette coloration qui préserve les bourgeons, qui est assez nettement délimitée, qui ne semble pas avoir nuit à la partie d'écorce concernée.
Ce défaut d'aspect ne peut pas avoir échappé au coup d'œil du pépiniériste. Bonne idée de l'interroger.
En attendant la réponse, organiser une mise en quarantaine au nom du principe de précaution et surveiller attentivement l'évolution du végétal.
TheChti a écrit le 26/02/2012 20:13
C'est exactement ce que je me suis dit, difficile pour un professionnel de passer à côté
J'attends de voir sa réponse et je laisse passer cette semaine avant de tailler dans le vif mais ça me désole de partir avec deux ou trois bourgeons, sans garantie à l'heure où j'écris que le bois ne soit pas atteint plus profondément.

En dehors de ça, il n'empêche comme je l'ai dit plus haut que cette variété a de certains attraits que je m'engagerai à partager sur fruitiers.net dès que possible (à vue de nez, on part quand même pour trois années en hors-stock, là ... )
floyd a écrit le 26/02/2012 20:56
Avec la pointe d'un scalpel tu pourrais lever un fin lambeau de cette écorce noircie afin d'examiner la couleur des tissus qu'elle protège.


greffer.net >> Poirier