greffe de rosier

greffer.net >> Plantes ornementales

keikei a écrit le 22/05/2011 18:45 (ref msg # 30649 )
bonjour je suis Etudiant au lycée horticole fazanis et mon prof d'horticulture m'a dit que c'est la periode des greffe de rosier voici celle que j'ai faite:


http://img825.imageshack.us/img825/6071/s7300620.th.jpg

[/b]
patrice a écrit le 22/05/2011 19:39 (ref msg # 30650 )
Bonjour

Oui c'est la période. Il faudrait supprimer les branche en dessous du point de greffe (s'il y en a... peut etre la pousse rouge qu'on voit en arriere plant de la photo). Ne laisser sur le porte greffe que les branches en dessus du point de greffe.
kik2lap a écrit le 16/02/2012 19:44 (ref msg # 33836 )
bonjour

j aimerais faire plusieurs greffe sur le même pied. Car je souhaiterais avoir un rosier avec un tronc d une auteur d un mètre environ pour faire une boule comme les buis mais avec plusieurs couleur de rose .

sur qu'elle variété puis je faire mes greffon ?

si vous avez quelque conseil a me donné car j ai déjà réalisé des greffe mais dans ces circonstance et je ne sais pas si sa vas changé qu'elle que chose

merci d avance
Bruno a écrit le 16/02/2012 20:45 (ref msg # 33837 )
En général on greffe sur de l'églantier. J'ai remarqué que pour faire des rosiers arbre, il était préférable de prendre des variétés d'églantier qui ont beaucoup d'épines. En effet leur bois est beaucoup plus rigide et il y a moins besoin d'un tuteur. Souvent avec les églantiers à bois souple, le tronc a tendance à se déformer avec le temps. Ne pas éloigner trop les différents yeux inoculés pour qu'il n'y ait pas une greffe qui prennent le dessus sur les autres sinon c'est la plus haute qui a le plus de vigueur.
claudeduvar a écrit le 16/02/2012 21:41 (ref msg # 33838 )
l'églantier à le gros défaut de rejeter depuis sa base, quand on le greffe il faut passer sans cesse pour les repousses, c'est fatiguant à la force
Bruno a écrit le 16/02/2012 21:56 (ref msg # 33839 )
Oui, mais que propose-tu ? rosier multiflora ?
François du Perche a écrit le 17/02/2012 09:57 (ref msg # 33844 )
il suffit de récupérer des drageons de rosiers tiges ou de rosiers pleureurs chez un voisin qui en a. Les choisir assez éloignés du tronc pour ne pas endommager le plant en prélevant des racines. Ou bien marcotter ces mêmes drageons.
Pour équiper ce PG de plusieurs rosiers, on peut aussi faire des greffes anglaises sur les départs de branches, ça permet d'obtenir l'orientation exacte souhaitée.
Bruno a écrit le 17/02/2012 16:00 (ref msg # 33862 )
Oui mais là aussi on aura un rosier qui va drageonner.
hendy a écrit le 17/02/2012 19:13 (ref msg # 33878 )
Est ce que l' on a déja tenté de greffer des rosiers sur un genre différent
exem.. dans la famille des rosacées: (pommier sur aubépine, sorbier sur poirier, pommier sur poirier... et pour lesquel j' ai eu assez de succès..
Le rosier est un **Rosa** de la famille des rosacées..mais est ce qu' il y a eu de l' expérimentation pour le rosier sur un autre genre..
Charles Baltet, Gerd Krussmann et I.V. Mitchourine ne mentionnent aucune expérimentation sur d' autres genres pour le rosier..On est resté fidèle à l' espèce car ils y retrouvent beaucoup de matériel disponible dans l' espèce du rosier
J' ai du matériel pour tenter quelques choses...on va encore s' amuser..
Bruno a écrit le 17/02/2012 20:07 (ref msg # 33880 )
Quand j'étais jeune je m'étais amusé à faire une greffe en écusson sur un prunier, mais ça n'avait pas marché.
J’avais fait des greffes réussies de rosiers buisson de couleurs différentes sur plusieurs branches d'un "Rosa banksiae" (grand rosier sarmenteux sans épine)qui grimpait au dessus d’un pillier de portail et d’un grillage.
hendy a écrit le 17/02/2012 22:49 (ref msg # 33884 )
J' ai fait de l' écussonnage avec différents rosiers mais le gel est trop important et je les perdais après quelques années.. j' ai opté pour des rosiers vraiment résistants mais moins beaux..
kik2lap a écrit le 18/02/2012 12:13 (ref msg # 33891 )
merci pour ces conseil je vais essayé sur un églantier et sur un rosier pleureur je vous direz le qu'elle a le plus de succès
encore merci
nouvel azertien a écrit le 28/02/2012 00:13 (ref msg # 34071 )
Dans un vieux grimoire (allemand) l'auteur recommande chaudement de greffer sur "rosa centifolia".

Elle convient selon lui à toutes sortes de rosiers (en particulier les rosiers grimpants), bien que ses épines ne soient pas des plus agréables pour le greffage. Elle résiste bien au gel.

Elle est particulièrement conseillée pour les rosiers grimpants qui réussissent rarement sur "rosa canina" (églantier).

Il conseille également rosa rubrifolia.

Cet auteur allemand déconseille par contre de greffer sur rosa rubiginosa (cousin de l'églantier). (J'avais trouvé un auteur anglais qui le préconisait au contraire, et qui remarquait que rosa rubiginosa produit des graines qui germent facilement dans l'année) : A tester pour voir qui a raison.

Concernant le rosa multiflora, la greffe sur des sujets issus de semis donne de meilleurs résultats que sur des sujets issus de boutures. Ce même commentaire est également valable pour rosa canina.
Bruno a écrit le 28/02/2012 07:01 (ref msg # 34072 )
"nouvel azertien" a écrit :

Concernant le rosa multiflora, la greffe sur des sujets issus de semis donne de meilleurs résultats que sur des sujets issus de boutures. Ce même commentaire est également valable pour rosa canina.


Peut être que les semis drageonnent moins ?
nouvel azertien a écrit le 28/02/2012 20:47 (ref msg # 34104 )
Il y a sans doute deux raisons :

Premièrement :

un meilleur système racinaire.

(Sur les semis de rosa canina, un auteur recommande de raccourcir la racine centrale du jeune plant d'églantier issu de semis pour favoriser les racines secondaires).

Deuxièmement

Les boutures peuvent être contaminées plus facilement par des virus,
tandis que les plants issus de semis sont plus sains et sont rarement contaminés.
floyd a écrit le 28/02/2012 21:27 (ref msg # 34111 )
De fait un pied-mère sauvage ou inconnu peut être porteur de viroses ou autres maladies, sinon même de défauts génétiques.
Boutures et greffons doivent être prélevés sur des PM les plus sains d'apparence possible, s'ils ne sont pas certifiés par des tests en labo.

A l'inverse les semis manquent cruellement d'homogénéité, ce qui est une chance pour la biodiversité, mais une difficulté de plus pour conduire un parterre de rosiers que l'on souhaiterait uniforme.
nouvel azertien a écrit le 06/03/2012 23:16 (ref msg # 34235 )
Voici une phrase sur rosa rubiginosa

Les Églantiers à feuilles odorantes (rosa rubiginosa) peuvent-Ils recevoir avec succès toutes les variétés de roses ?

Non; on ne doit poser sur l'Églantier odorant que les Roses moussues, la Persian Yellow, le Jacqueminot et les variétés à long bois. Le Géant des Batailles n'y prospère nullement.

On reconnaît l'Églantier odorant à l'odeur de pomme de reinette que répandent ses feuilles froissées. D'ailleurs les rameaux sont moins élancés et plus aiguillonnés, ses feuilles sont arrondies et plus foncées, glanduleuses et rouillées en dessous, le limbe en est doublement dentelé. On le rencontre souvent dans les buissons le long des chemins.

par ailleurs je vous donne le lien du texte....

en effet l'auteur développe une théorie concernant les yeux greffés et les différents résultats obtenus selon la position de ces mêmes yeux prélevés.

http://books.google.fr/books?id=tl0jAQAA...

dans ce texte, je pense que l'auteur utilise le mot "bourgeon" pour le mot "rameau"
nouvel azertien a écrit le 07/03/2012 00:37 (ref msg # 34238 )
dans la même veine un autre article

ici, l'auteur emploie bien le terme "rameau"

Si on tient à obtenir des rosiers vigoureux et durables, on se servira de préférence des yeux bien constitués et rapprochés de la base d'un rameau florifère; si, au contraire, on veut obtenir des rosiers d'une végétation moyenne, à rameaux courts et florifères à l'excès, on choisira les yeux rapprochés du pédoncule des fleurs terminales.

http://books.google.fr/books?id=dPACAAAA...
floyd a écrit le 07/03/2012 12:04 (ref msg # 34241 )
Juste une petite demande;
peux-tu donner en clair, le titre et l'auteur de cette source bibliographique.
(mon ordi ne sait pas accéder aux liens donnés… )
François du Perche a écrit le 07/03/2012 17:40 (ref msg # 34249 )
c'est passionnant cette histoire de choix des yeux qui détermine les caractères de la plante à venir & ça a l'air bien étayé. Il ne suffit pas de dire à son rosier "t'as d'beaux yeux tu sais" il faut savoir choisir le bon.
Pour Floyd,
La Belgique horticole, Volume 20

La taille du rosier, sa culture, ses belles variétés
Par Eugène Forney


greffer.net >> Plantes ornementales