micro greffe d'agrumes

greffer.net >> Agrumes

patrice a écrit le 21/05/2011 09:06
Il est incontestable que le diamètre du greffon et du porte-greffe est important dans le cas de la greffe des agrumes ; en opérant sur un diamètre inférieur à un crayon graphite, pour donner un ordre d'idée, les résultats sont assez faibles, mais on a néanmoins des chances, voici une photo d'illustration :







tropique a écrit le 22/05/2011 17:56
Bonjour

Il y deux ans,j avais trouvé sur les marchés une variété de citron énorme.
L' un des fruits, avait un petit bout de bois tordu de 5/6 cm avec deux yeux.Voilà un greffon gratuit.

Son diamétre faisait à peu prés la moitié de celui d un crayon,sinon ,moins.( limité par deux points rouges sur la photo)

Après un an,j ai pu avoir une pousse tordue qui vegétait(1 en bleu)
La deuxième année,une belle pousse de 25 cm est là(2 en bleu)

Le porte-greffe est un pamplemoussier
Depuis, le greffon a grossit mais, demeure très fragile






tropique
patrice a écrit le 22/05/2011 18:16

L' un des fruits, avait un petit bout de bois tordu de 5/6 cm avec deux yeux.Voilà un greffon gratuit.


en effet, pour ceux qui ne le savent pas, il est possible de récupérer ainsi des greffons sur des agrumes "branches" de nos étals. il suffit de bien regarder s'il ne sont pas trop ridés, eventuellement une petite cure de réhydratation, et on peut espérer du 20 à 25 % de reprise (ce qui est déjà pas mal vu les conditions de stockage non optimales). Par contre, la bouture, je n'ai pas essayé (les citrons, en général, se bouturent assez bien)
abricotier a écrit le 25/06/2011 23:33






Patrice, je ne suis pas d'accord avec toi, au sujet des micros greffes sur agrumes, pour ma part, je trouve que c'est facile. La seule difficulté, à mon avis, sans qu'il soit nécessaire d'avoir des doigts de fée, c'est qu'il faut être précis, minutieux dans ses mouvements, et pour les personnes comme moi qui ont très très largement dépassé la quarantaine, c'est d'avoir de très bonnes lunettes.
Il y a seulement quelques années que je me suis lancé dans la greffe. Après avoir fait germer des pépins de poncirus trifoliata que j'avais récupérés dans les Landes, j'ai procédé à plusieurs greffes à partir de greffons d'un mandarinier satsuma. Mon objectif est de faire, lorsqu'une greffe aura pris suffisamment de vigueur, par dessus, un surgreffage d'un greffon du pomolo star rubis que j'ai semé il y a cinq ans. J'espère obtenir ainsi une floraison rapide du pomelo greffé. Je pense faire ce surgreffage durant cet été. Je procéderai de la même façon que pour les greffes précédentes.
Pour en revenir à mes satsumas sur star rubis, avec mes doigts de super amateur/débutant, j'ai eu un taux de réussite supérieur à 80%. Je pense donc qu'il y a plus compliqué. Depuis je me suis lancé dans le greffage de prunus pour lequel j'espère avoir prochainement un taux de réussite supérieur à Zéro !
Je crois que le secret de ces micros greffes est de les confiner dans une atmosphère à très fort taux d'humidité, mais avec malgré tout un très petit renouvellement d'air pour éviter le développement de moisissures ou autres toiles qui anéantissent la greffe.

Sur les photos jointes, greffes réalisées en 2010, le diamètre des troncs, sous les greffes est de 3,8mm au niveau des greffes il est de 5mm
patrice a écrit le 26/06/2011 19:52
[i
Je crois que le secret de ces micros greffes est de les confiner dans une atmosphère à très fort taux d'humidité, mais avec malgré tout un très petit renouvellement d'air pour éviter le développement de moisissures ou autres toiles qui anéantissent la greffe.

je ne procède pas ainsi, je procede de facon habituelle (parafilm/parafine...).
Merci pour cette information.
abricotier a écrit le 29/06/2011 00:05
Quelques précisions encore sur ma méthode de greffage en fente simple pleine.
Comme toi, j'utilise en tant que lien le parafilm. Pour qu'il soit plus facile à poser je découpe des bandes de d'1 ou 2cm de large que je dispose en double épaisseur (pour accroitre sa résistance à l'étirement) Je les ai préalablement brumisées d'eau pour éviter qu'elles ne se "collent" dans tous les sens au moment de la pose. Enfin les deux extrémités sont ligaturées par un noeud.
Ensuite je dispose quelques pinces à linge miniature (3cm) par dessus le microfilm. Cela a pour effet d'augmenter, de façon très bénéfique, la surface de contact au niveau du cambium, entre le PG et le greffon.

Le positionnement d'une pince à linge et d'une allumette, sur la photo, donne une idée des dimensions.

abricotier a écrit le 24/08/2011 22:37
Encore une petit complément par rapport à mes notes du 25 juin dernier où je présentais les greffes de mandarinier satsuma sur poncirus trifoliata. Maintenant j'ai réalisé le surgreffage de pomelo star rubis de semis sur le mandarinier satsuma. Les deux greffes ont bien reprises avec émission de nouvelles feuilles. sur la seconde photo, je n'ai pas encore retiré les éléments du greffage, parafilm et pince à linge.

Maintenant j'attends la floraison du pomelo. Si les expériences de certains ont pu fournir des conclusions intéressantes sur l'utilisation des engrais, (% des composants et fréquences d'utilisation) pour accélérer la floraison, leurs résultats seront les bienvenus.



floyd a écrit le 25/08/2011 18:47
Je crois qu'un compliment ne peut pas faire de mal!

Pour la fertilisation des agrumes, tu peux interroger directement les spécialistes ici en MP ou sur le forum spécialisé où ils sont.

Concernant la pratique de la greffe, outre la dextérité, je vois les accessoires utilisés avec astuce; la mini-épingle, le fil enrobé, la baguette de bambou.
Il semble inévitable que les matériaux naturels se piquent de moisissures. Procèdes-tu à des désinfections ou changes-tu régulièrement ces objets?
Bouladou a écrit le 25/08/2011 21:13
Félicitations Abricotier! Je t'envie car la greffe n'est pas mon fort!
Pour la nourriture des agrumes voir là: http://www.agrumes-passion.com/topic2458...
abricotier a écrit le 26/08/2011 21:07
Merci bien Bouladou pour tes références.
abricotier a écrit le 26/08/2011 21:51
Tu as raison floyd les compléments ne font pas de mal et les tiens feront certainement grand bien.

Concernant les accessoires, c'est vrai je prends quelques précautions, pour le tuteur j'utilise des baguettes fines de brochettes, et j'en prends une neuve à chaque "opération". Pour le reste je me contente de nettoyer à l'eau avec quelques gouttes de lave-vaisselle, mais de toute façon il reste toujours des germes dans l'environnement, le substrat de culture en particulier.

Je travaille dans une atmosphère saturée pendant trois jours, et ensuite , je laisse de l'air circuler, sous le sac ou la bouteille plastique, de façon infime au début, puis d'avantage ensuite.
La ou les pinces à linge, je la/les conserve plus longtemps sur la greffe, en général pour augmenter l'adhérence et la cicatrisation à l'extrémité de la fente.
Liogood34 a écrit le 22/02/2013 21:43
Bonsoir Abricotier,

Des nouvelles de ta surgreffe ?

Cordialement
Lionel
alias a écrit le 23/02/2013 14:11
La microgreffe sur agrumes est très facile en milieu saturé en chaleur et en humidité avec Pg en sève.
patrice a écrit le 23/02/2013 15:15
Oui il y a tout un tas de démos sur http://www.agrumes-passion.com/
abricotier a écrit le 23/02/2013 19:22
Tu as tout à fait raison Alias, c’est comme cela que je procède.

Pour répondre à Liogoog 34, c’est la cata. A l’automne, à mon retour de la région parisienne toutes mes boutures et greffes étaient mortes ou mourantes, l’Aliette ne m’a pas permis d’en sauver. Le Phytophtora, et peut-être aussi l’excès de soleil et la pluie ont tout ratiboisé. Le désastre !

J’ai vu sur agrumes passion que beaucoup avaient eu aussi des attaques de ce genre, ça ne me console pas, mais je pense que les conditions atmosphériques, comme il l’a été évoqués, ont une bonne part de responsabilité dans cette hécatombe.

Je repars donc à Zéro, à l’automne dernier, j’ai semé des pépins de P.T., que j’avais laissés dehors en Vendée. Je viens de les rentrer et il y en a deux qui ont commencé à germer. Il va falloir que j’attende l’automne maintenant pour faire de nouvelles microgreffes.
Bouladou a écrit le 11/05/2013 23:13
Abricotier, désolé pour toi. Depuis 3 ans, ce qui m'a tué le plus d'agrumes de moins de 1an c'est le plein soleil du midi et récemment l’excès d'engrais sur 200 poncirus (4.5gr d'ammonitrate 33%). Pour les autres c'est le phyto qui sévit beaucoup chez moi surtout avec certains poncirus... Mon absence en semaine ne me permet pas toujours d'agir rapidement, mais bien que je sois partisan du bio et de l'organique; l'aliette sur les racines et la BB sur branches et feuilles fonctionne beaucoup avec les pluies nombreuses.
Un lien qui doit t'intéresser: réussite des greffes en vert
abricotier a écrit le 20/05/2013 11:38
Je vois Bouladou, que tous les agrumophiles, qu’ils soient expérimentés comme toi ou amateurs comme moi ont le même genre de problèmes. J’ai été également confronté aux dégâts des brulures solaires.
Je crois que la principale difficulté provient aussi du fait que les différents paramètres, qui interviennent pour la culture des agrumes, ne sont pas indépendants, et c’est l’appréciation de leurs degrès de dépendence qui complique sérieusement la tâche.
En ce qui concerne les références que tu m’indiques sur agrume passion, je procède de la même façon avec les microgreffes et avec les boutures dans des bouteilles pastiques sur lesquelles je ne remets pas le bouchon. Cela évite des pourritures tout en conservant une saturation de vapeur d’eau suffisante pour la reprise. A mon retour de voyage la semaine dernière, j’ai retrouvé les boutures, ainsi conditionnées, en parfait état après 15 jours sans aucun soin.
Bouladou a écrit le 20/05/2013 14:38
Ou là Abricotier, je n'ai pas tant que ça d'expérience , beaucoup de connaissances acquises sur agrumes passion et greffer.net. La bouteille plastique est effectivement très bien pour les greffes en vert et les boutures. Avec le temps pourri de ce mois de Mai, même chez moi c'est la bagarre avec le phyto.


greffer.net >> Agrumes