butia capitata

greffer.net >> Autres fruits

plumesagilles a écrit le 20/04/2011 08:38
Le palmier abricot (butia capitata )Il résiste jusqu'à moins 12 degrés en dessous de zéro
Il donne des fruits comestibles qui rappellent l'abricot,mais certain peuvent donner de tout petits fruit
Comme on ne peut le reproduire que par semi ; il est impossible de savoir quelle sera la taille des fruits
J'en ai issu de semis et replanté en pleine terre dans le rhone depuis trois ans , mais la croissance est lente
viaggiatore971 a écrit le 01/02/2012 13:50
http://i43.tinypic.com/2akgxg9.jpg
Fruits de Butia capitata

Le goût et l'arôme de ses dates est fantastique!

Tout d'abord, n'est pas un palmier rare.
La Butia capitata est autogame et tentes, aussi, s'hybrider avec d'autres paumes, je vous suggère, par conséquent, ne pas l'acheter au hasard, mais de se déplacer en Octobre dans les pépinières qui la vendent et déguster les fruits si sachant exactement ce que vous achetez et surtout le goût et la taille du fruit qu'il produit.

Si vous avez très, très, chanceux, vous pouvez trouver la variété rare de Butia capitata var. pulposa qui a de fruits gros comme les mandarines
viaggiatore971 a écrit le 01/02/2012 14:01
Les fruits de Butia capitata mûrissent en Octobre et, ceux de cette photo, a été recueillie par moi il ya quelques jours, dans Lodéve (France), donc ils sont assez déshydraté, mais ils sont mêmes fantastiques!

http://i43.tinypic.com/2akgxg9.jpg
Ferréol a écrit le 01/02/2012 19:04
Jamais goûté mais j'ai juste une petite remarque sur la rusticitédes palmiers. Pour Butia, -12°C, c'est vraiment des gelées très brèves, sur plantes très bien installées et avec un sol sec, protégé du vent...
Ici à Angers ou les températures descendent très rarement en dessous de -10°C et ou il ne gèle pas très souvent, on est en limite pour Jubaea chilensis qui est pourtant souvent annoncé comme rustique à -15°C et je ne me rapelle pas avoir vu de beau Butia.

Pour ces deux espèces Jubaea chilensis et Butia capitata, il vaut mieux les considérer comme 8b en zones USDA, c'est à dire rustique entre -6°C et -10°C.
viaggiatore971 a écrit le 01/02/2012 20:50
Il ya 2 Butia capitata, une à Hyères et l'autre à Cannes qui sont de la très rare variété "pulposa" qui ont le fruits de la taille d'une mandarine.


Serait intéressant les multiplier in vitro...


Exemple intéressant de la diversité des fruits:
http://www.coplfr.org/photoshorsarticles...

http://www.coplfr.org/fructification.htm...
André a écrit le 02/02/2012 01:16
As-tu l'adresse de celui de Cannes ? Je pourrai peut etre y passer récupérer des graines.

Pour le semis, j'ai trouvé ça ici:

Trempage des graines pendant 10 jours dans eau puis semis soit en miniserre chauffante, soit en serre chaude (20°C nuit, 30°C jour), soit chaleur de fond (au-dessus d'une source de chaleur tiède).
viaggiatore971 a écrit le 02/02/2012 06:01
As-tu l'adresse de celui de Cannes ? Je pourrai peut etre y passer récupérer des graines.

Pour le semis, j'ai trouvé ça ici:

Trempage des graines pendant 10 jours dans eau puis semis soit en miniserre chauffante, soit en serre chaude (20°C nuit, 30°C jour), soit chaleur de fond (au-dessus d'une source de chaleur tiède).



Est inutile multiplie par la graine, vous n'avez pas les mêmes caractéristiques !

Il est étrange que vous ne le connaissez pas dans un site web de la greffe...

Perdre 5 ou 10 années pour jouere à la plantation des semences n'est pas dans mon intérêt !

Ces jeux sont bons pour les enfants, mais j'ai 40 ans et je n'ai pas le temps pour des expériences
Bruno a écrit le 02/02/2012 08:55
J’en avais vu un à Hyères au Jardin Olbius Riquier, il était plein de fruits. A l’époque ne sachant pas ce que c’était, je n’avais pas osé en gouter. Cet arbre a été arraché depuis mais dans cette ville il y a beaucoup de palmiers de cette espèce qui ont été plantés dans les plates bandes (par exemple le long de la voie Olbia) et qui sont encore petits. Je pense qu’il y a des professionnels qui doivent reproduire ce palmier par culture cellulaire comme la jardinerie du « Gros Pin » car je sais que celle-ci produit d’autres espèces de palmiers par ce moyen et les exportent dans le monde entier comme par exemple l’Arabie Saoudite. Par culture cellulaire, on obtient exactement le bon cultivar.
André a écrit le 02/02/2012 09:33
Est inutile multiplie par la graine, vous n'avez pas les mêmes caractéristiques !

Il est étrange que vous ne le connaissez pas dans un site web de la greffe...

Perdre 5 ou 10 années pour jouere à la plantation des semences n'est pas dans mon intérêt !

Ces jeux sont bons pour les enfants, mais j'ai 40 ans et je n'ai pas le temps pour des expériences

Bien sur, le semis ne transmet pas les caractéristiques de la plante mère mais le jardinage est un travail de patience et il est toujours intéressant de faire des expériences. On peut parfois avoir de bonnes surprises.
François du Perche a écrit le 02/02/2012 10:13
viaggiatore971 affirme
Ces jeux sont bons pour les enfants, mais j'ai 40 ans et je n'ai pas le temps pour des expériences

C'est souvent grâce aux gens qui font des "expériences" que les meilleurs cultivars ont été découverts et que la science a progressé. Il faut respecter ces gens là. On a une espérance de vie de + en +longue, à 40 ans, vous pouvez espérer encore 50 ans de service, le temps de faire pas mal d'expériences. Voyez ce que fait Lescrets à la rubrique pommiers topic "incroyable" avec des pépins de pommes.
Merci en tout cas pour toutes les infos. inédites que vous nous donnez.
Pour Ferreol qui dit que les cocotiers du Chili (Jubaee chilensis) ne doivent pas être exposés au dessous de -10°, j'en ai 3 dans le Perche qui se sont pris -13° l'an dernier et qui n'ont pas bronché bien qu'ils soient encore jeunes (3 -4ans). Ces jours-ci vont être un nouveau test, peut être fatal !
Bruno a écrit le 02/02/2012 10:24
Il existe aussi d’autres variétés de butia notamment le butia riospatha (palmier à vin) dont les fruits orangers mesurent 2,5 à 3 cm qui macérés dans l’alcool servent à faire le vin de palmier. Le butia yatay, le butia odorata ont aussi des fruits comestibles.
viaggiatore971 a écrit le 02/02/2012 10:40
viaggiatore971 affirme
Ces jeux sont bons pour les enfants, mais j'ai 40 ans et je n'ai pas le temps pour des expériences

C'est souvent grâce aux gens qui font des "expériences" que les meilleurs cultivars ont été découverts et que la science a progressé. Il faut respecter ces gens là. On a une espérance de vie de + en +longue, à 40 ans, vous pouvez espérer encore 50 ans de service, le temps de faire pas mal d'expériences. Voyez ce que fait Lescrets à la rubrique pommiers topic "incroyable" avec des pépins de pommes.
Merci en tout cas pour toutes les infos. inédites que vous nous donnez.
Pour Ferreol qui dit que les cocotiers du Chili (Jubaee chilensis) ne doivent pas être exposés au dessous de -10°, j'en ai 3 dans le Perche qui se sont pris -13° l'an dernier et qui n'ont pas bronché bien qu'ils soient encore jeunes (3 -4ans). Ces jours-ci vont être un nouveau test, peut être fatal !


Vous avez raison!
Tout le monde peut faire ce qu'il veut, mais nous devons connaître les temps de recueillir (peut-être) les fruits.

En ce qui concerne la Jubaea chilensis
Il prend aussi longtemps aussi 60 ans pour récolter les fruits!
Regardez cette recherche:
http://www.coplfr.org/fructification.htm...
André a écrit le 02/02/2012 10:40
Pour Ferreol qui dit que les cocotiers du Chili (Jubaee chilensis) ne doivent pas être exposés au dessous de -10°, j'en ai 3 dans le Perche qui se sont pris -13°

On parle de -15°C ici http://www.france-palmier.com/especes-ru...

Les plus rustiques des palmiers semblent être les Nannorrhops et les Trachycarpus qui vont jusqu'à -18 et -20°C
viaggiatore971 a écrit le 02/02/2012 10:43
Il existe aussi d’autres variétés de butia notamment le butia riospatha (palmier à vin) dont les fruits orangers mesurent 2,5 à 3 cm qui macérés dans l’alcool servent à faire le vin de palmier. Le butia yatay, le butia odorata ont aussi des fruits comestibles.


Le Butia yatay produit des fruits comestibles, mais pas bon!

Lire la description suivante:
http://www.coplfr.org/fructification.htm...
palmierbret a écrit le 02/02/2012 20:01
Le butia capitata (qui s'appelle aujourd'hui B. odorata) a un fruit délicieux. La pulpe est bonne fraiche mais aussi en confiture. Celle du Jubaea n'est pas très savoureuse, par contre l'amande qui se trouve à l'intérieur de la graine à la saveur de la noix de coco. Et c'est vrai car j'en mange de temps en temps.
Il existe aussi un hybride rarissime entre le Jubaea et le Butia appelé Xjubutia. Pour l'avoir goûtée, la pulpe du fruit est aussi bonne.

Fred
viaggiatore971 a écrit le 02/02/2012 21:49
Le butia capitata (qui s'appelle aujourd'hui B. odorata) a un fruit délicieux. La pulpe est bonne fraiche mais aussi en confiture. Celle du Jubaea n'est pas très savoureuse, par contre l'amande qui se trouve à l'intérieur de la graine à la saveur de la noix de coco. Et c'est vrai car j'en mange de temps en temps.
Il existe aussi un hybride rarissime entre le Jubaea et le Butia appelé Xjubutia. Pour l'avoir goûtée, la pulpe du fruit est aussi bonne.

Fred


Merci pour l'information est très intéressante et originale!
vous avez cet hybride Xjubutia?
Bruno a écrit le 02/02/2012 23:21
Il est en vente là : http://achat-vente-palmiers.com/hybrides...
palmierbret a écrit le 03/02/2012 06:02
Bonjour,

Voici quelques photos de l'hybride

http://img212.imageshack.us/img212/4974/...

http://img85.imageshack.us/img85/1666/xj...

L'infrutescence est impressionnante : on dirait une grappe de raisin géante ! Non je ne le possède pas. J'avais récolté des graines, mais aucune n'a germée.
Pour ceux qui s'intéressent aux palmiers et à leur histoire, je ne peux que conseiller la lecture de mon livre "l'épopée des palmiers" ( http://www.tela-botanica.org/actu/articl... ).

Fred
viaggiatore971 a écrit le 03/02/2012 09:00
Très intéressantes les nouvelles que vous proposez.

Nous savons que le Jubaea chilensis fruits prend même de 60 ans...,
et cet hybride JUBUTIA F1 prend de nombreuses années à porter leurs fruits?
palmierbret a écrit le 03/02/2012 09:51
L'intérêt du Xjubutia est qu'il fructifie plus "vite" qu'un Jubaea.
L'exemplaire que j'ai photographié a été semé en 1989 et il a fructifié pour la première fois en 2007. Il se trouve à Menton.


greffer.net >> Autres fruits