Contre les moisissures ?

greffer.net >> Multiplication végétative

Gyyydu57 a écrit le 14/03/2011 16:45 (ref msg # 29790 )
Comment lutter contre les moisissures qui apparaissent sur mes boutures sous cloche malgré tous mes bons soins ?? (Désinfection des boutures dans de l’eau javellisée au moment du repiquage et aération plusieurs heures par jour).

Pour l’instant, la seule solution qui fait disparaitre pendant deux jours ces moisissures et une petite pulvérisation d’alcool a bruler. Quelqu’un a une solution plus efficace ??

Merci
François du Perche a écrit le 14/03/2011 18:22 (ref msg # 29792 )
quelques possibilités (pas d'expérience pour ce cas précis) :
- pulvérisation de bicarbonate de soude dilué à 1% (risque de brûlures au delà)
- pulvérisation de bicarbonate de potasse à 2%, plus efficace.
- pulvérisation de purin de prêle dilué à 10% (ou décoction)
Il y a surement des fongicides chimiques adaptés car il n'y a pas de risque de contamination, et certainement des membres qui ont été confrontés au même problème.
floyd a écrit le 14/03/2011 23:18 (ref msg # 29794 )
Après désinfection javelisée on peut considérer les boutures comme propres… D'où viennent les spores de la recontamination: Du substrat, de l'air, de l'environnement? C'est l'enquête qu'il faut mener.
Gyyydu57 a écrit le 15/03/2011 00:55 (ref msg # 29795 )
Ca doit venir du substrat, un sac de sable tamisé acheté en grande surface de bricolage, j'avais pensé le faire chauffer et bouillir un moment... mais je suis toujours trop pressé...
floyd a écrit le 15/03/2011 12:29 (ref msg # 29806 )
Ca peut… mais les substances inertes comme la silice sont rarement polluée. Les sables de Loire, qui furent abondamment utilisés par l'horticulture angevine, comportaient par contre une flore adventice spécifique. Elle fut l'objet d'études suivies par l'abbé Grelon, mon prof de botanique.

C'est plutôt les terreaux qui portent des germes divers.
Je ne doute pas que ta serre de culture soit très propre, Gyyydu57, mais il suffit parfois d'un simple courant d'air pour transporter des germes depuis une remise ou depuis un tas de compost oublié…

Dans ce cas, des aérations régulières peuvent s'avérer néfastes. Un comble!
Gyyydu57 a écrit le 17/03/2011 00:15 (ref msg # 29825 )
En fait c'est toujours les quatre-cinq même boutures qui s'infectent, merci François pour vos diverses méthodes, c'est bon à savoir.
L'alcool à bruler passé au pinceau donne aussi un bon résultat...

Ferréol a écrit le 17/03/2011 08:06 (ref msg # 29827 )
Bonjour, pour le bouturage, j'utilise de plus en plus un substrat totalement inerte et exempt de germes, soit de la perlite, soit de la vermiculite. Le sable peut être utilisé mais il doit être lavé et stérilisé (à l'autoclave ou à la cocote minute car le bouillir à 100°C ne suffit pas).

Sinon, si apparition de maladies fongiques sur des boutures, en pas bio et chimique, il y a le Botryl.

En traitement préventif sur les substrats, tu as le cryptonol. Mais encore une fois, vu que ça tue presque tout, si un germe d'un pathogène arrive, il a le champ libre. Il vaut parfois mieux accepter de ne pas avoir 100% de réussite (surtout quand comme nous, nous ne sommes que amateurs et n'avons pas d'impératifs de production derrière).
TheChti a écrit le 03/11/2011 09:02 (ref msg # 31984 )
J'ai récupérer un vieux micro onde en parfait état de marche mais dont le plateau en verre est brisé. Je me suis souvent demandé si ça aurait un intérêt de passer le sable/terreau de bouture quelques minutes aux micro-ondes, sachant que ça détruira certes les moisissures mais aussi le biotope. Quelle balance avantages / inconvénients ?
Ferréol a écrit le 03/11/2011 10:44 (ref msg # 31985 )
Passer le sable peut être intéressant, encore qu'il contient rarement des germes, sauf s'il est stocké dans des lieux eux-mêmes contaminés.

Pour ce qui est des terreaux, le traitement thermique est compliqué car au delà d'une certaine chaleur, on modifie sa composition et il me semble que les acides humiques ainsi que les tanins sont modifiés et du coup le terreau devient impropre à la culture.
Je ne suis pas certain mais il me semble que les terreaux ne devraient pas être portés à une température supérieure à 80°C et dans ce cas là pour obtenir une bonne stérilisation, c'est la durée du traitement qu'il faut augmenter...
floyd a écrit le 03/11/2011 11:25 (ref msg # 31987 )
L'alternative aux produits phyto était et est encore la vapeur.
Elle permet de porter l'épaisseur du sol cultivé aux alentours de 60, 70°C.
Je confirme les précautions indiquées par Ferréol; avec le micro-onde ne pas cuire les matières organiques du sol, ne pas risquer de le dessécher.

Pour un amateur, et en comparaison avec les systèmes pro, s'il s'agit de stériliser une terrine de terreau on pourrait utiliser la plaque à décoller le papier peint branchée sur une cocotte à vapeur.

Encore plus écologique, placer le terreau dans un four solaire, surveiller à l'aide d'un thermomètre…
Bruno a écrit le 03/11/2011 15:41 (ref msg # 31989 )
Je l’ai fait de mettre du terreau au four à microondes dans un sac en plastique. Je n’ai pas eu de problèmes avec mes boutures à l’étouffée. Ceci dit il n’est pas sur que les 100°C aient été atteints. Mais à 80°C, on peut dire que 99% des bactéries, champignons, virus sont détruit surtout si on le laisse un moment à cette température. C’est plus qu’une pasteurisation qui se fait à une température inférieure. Théoriquement le four à microondes est un mauvais stérilisateur car toutes les parties de la matière qui sont chauffées ne le sont pas de façon égale. Il peut y avoir des zones qui sont moins chauffées et qui peuvent être encore porteuses de germes.
floyd a écrit le 03/11/2011 15:59 (ref msg # 31990 )
Quelques soient les méthodes employées, et elles ont toutes leur limite, la garantie 100% n'existe pas.

Pour un petit volume, l'effet des ondes micrométriques suppose que l'humidité du terreau soit élevée. On peut le placer dans un sac plat fermé et doté de quelques perforations pour l'évacuation de la vapeur.

L'opération peut également être réitérée après un brassage et un complément d'eau.

Pour la mesure de la température, mettre un thermomètre à alcool gradué au moins jusqu'à 100°, en verre, dans un verre d'eau.
Et surveiller…
Bruno a écrit le 03/11/2011 16:32 (ref msg # 31992 )
Oui le terreau était humide. C'est l'eau qui est chauffée par les microondes.
patrice a écrit le 07/11/2011 08:54 (ref msg # 32044 )
J'ai tenté sur une bouture qui commencait à avoir des moisissures dessus une pulvérisation d'eau avec un peu de bicarbonate de soude dilué... (astuce entendue), ca a été radical. Plante en parfait état et moisissures dégagées.
Ferréol a écrit le 07/11/2011 17:00 (ref msg # 32054 )
Il faut se méfier du bicarbonate. S'il contrôle en partie les champignons, il a tendance à favoriser les bactéries.

J'avais fait un test comme ça (qui n'a rien a voir avec le bouturage ni même le greffage) sur des haricots mis à imbiber.
Je fais toujours tremper me haricots avant de les semer, j'ai testé avec de l'eau du robinet et de l'eau avec un peu de bicarbonate sur les conseils d'un ami. Les haricots avaient aussi bien regonflé dans les deux mais le lot dans l'eau contenant le bicarbonate avait une odeur pestilentielle comme peuvent avoir des haricots en train de pourrir...
patrice a écrit le 08/11/2011 06:00 (ref msg # 32064 )
Merci pour l'info. Pour l'instant le plant se porte bien. Nous verrons bien.
argos31 a écrit le 08/11/2011 16:32 (ref msg # 32073 )
Pour le compost faut parait-il laisser 15 minutes au micro ondes. Mais que pensez-vous du charbon de bois (pour barbecue ) C'est un anti-bactérien recommandé contre la fonte des semis ! je l'utilise et n'ai pas trop de pourritures ;Mais de là à être formel ??
patrice a écrit le 08/11/2011 16:37 (ref msg # 32074 )
La poudre de charbon de bois est très efficace en préventif sur la fonte des semis.
Par contre, quant à pulvériser de poudre de charbon une bouture, aucune idée.
floyd a écrit le 08/11/2011 20:15 (ref msg # 32081 )
L'astuce est connue et pratiquée, mais… comment ça marche?
Par combustion, le charbon de bois est stérile et inorganique. Il n'apporte ni germe ni éléments fertilisants.

On peut donc penser qu'une couche de charbon de bois pilé va empêcher les spores de se propager et isoler le mycélium éventuel du contact avec la bouture ou la plantule.

Plutôt un anti-fongique (fonte des semis) qu'un anti-bactérien… mais on ne saurait lui attribuer des propriétés curatives propres sauf en remarquant qu'il est un support neutre capable d'héberger une micro-flore variée, elle-même nécessaire à l'équilibre biologique d'un substrat.
Bruno a écrit le 08/11/2011 20:49 (ref msg # 32084 )
Le charbon de bois absorbe les toxines. Il est possible qu’il absorbe les toxines du champignon de la fonte du semis et annihile donc sa toxicité.


greffer.net >> Multiplication végétative