Greffon de greffon de greffon: quelle valeur ?

greffer.net >> Greffage

TheChti a écrit le 04/03/2011 08:28 (ref msg # 29704 )
Bonjour à tous,

J'ai fait il y a 3 ans une greffe de reine-claudier qui se porte bien et j'aimerais prendre un greffon sur cette belle branche. N'y-a-t-il pas de la "perte en ligne" à chaque fois ? La question peut sembler bête puisque finalement les arbres du commerce sont tous greffés mais bon ... je me la pose
youcef a écrit le 04/03/2011 10:01 (ref msg # 29705 )
une greffe ou une bouture, c'est du clonage. ça prend de l'age.
c'est comme doli.
patrice a écrit le 04/03/2011 10:43 (ref msg # 29706 )
il peut y avoir des chimères de greffage, mais c'est plus une exception qu'un phénomène courant. Ca dépend aussi des espèces (mutation de bourgeons sur agrumes ... )
TheChti a écrit le 04/03/2011 10:55 (ref msg # 29708 )
"youcef" a écrit :
une greffe ou une bouture, c'est du clonage. ça prend de l'age.
c'est comme doli.


Elle est morte (à 6 ans je crois) d'un problème pulmonaire que seuls les individus âgés ont. Est-ce à dire que ce sera la même chose avec une greffe ? Pourtant depuis qu'on greffe certaines variés anciennes, ça ne devrait déjà plus donner, non? N'y -a-t-il pas dans une certaine mesure un rajeunissement des tissus ?
floyd a écrit le 04/03/2011 22:53 (ref msg # 29711 )
Hormis les cas exceptionnels cités par Patrice, et le clone de brebis qui est un peu hors-sujet, aucune raison de craindre une perte génétique à chaque génération de greffon.

On peut évoquer le risque de propagation de virose ou de bactériose, toujours possible, mais il s'agit alors de pathologies qui sont la hantise des multiplicateurs. Les programmes d'indexation sont mis en œuvre afin de garantir les plants "virus free".
Ferréol a écrit le 05/03/2011 10:59 (ref msg # 29714 )
Effectivement, les végétaux ne vieillissent pas de la même manière que les animaux et on compte plusieurs milliers de végétaux dans le monde génétiquement nés il y a plus de 1000 ans (les records avoisinant même les 10 000ans).

Pour en revenir au sujet de départ, il y a des risques à procéder ainsi mais les risques sont avant tout sanitaires. L'autre grand risque de ne pas attendre et un risque de s'emmêler les pinceaux.
Si le greffon de départ n'était pas de la bonne variété et qu'on le diffuse avant d'avoir pu confirmer ou infirmer la variété, on risque de diffuser un erreur...


greffer.net >> Greffage