Greffe de coté

greffer.net >> Greffage

klakos a écrit le 20/12/2010 12:17
... à l'anglaise compliquée
Pouvez-vous me dire à quoi correspond cette greffe SVP ?
Illustration ?
Je pense que ce doit etre la technique que beaucoup emploit ici.
Simple, rapide, prend très bien mais évidemment au résultat "pas très beau" (qui s'estompe après 2-3 ans).
On fait une entaille sur le coté du PG, le greffon est taillé en biseau, on complique pour éviter que ça glisse et voilà...
argos31 a écrit le 20/12/2010 15:21
Salut Klakos Pour cela =Le site est trés bien fait .tu cliques :Articles ;puis techniques de multiplications et là :tu choisis le type de greffe ..J'ai l'impression que tu confonds : Anglaise compliquée et Cadillac Pour ma part les deux sont supers mais l'anglaise compliquée demande P G et Greffon d'un même diamétre (Depuis que j'ai du buddy tape je ne mets plus de raphia) .Moi je trouve que c'est avec que l'on a le plus beau raccord de point de greffe
klakos a écrit le 20/12/2010 16:19
Non, c'est un mix, merci. Je me suis mal expliqué, rien ne vaut un dessin (même très imparfait )
À partir d'une image récupérée, grossièrement modifiée pour la circonstance :



Les gros traits noirs sont sensés figurer des entailles.
Alors "greffe de coté à l'anglaise compliquée" ?
argos31 a écrit le 20/12/2010 17:11
Ah O K C'est moi " qui saigne à côté du tampax "Non connaissais pas .Donc pas d'avis Par contre je vais 'èssayer dès ce printemps .Doit falloir un P G assez gros vu que l'entaille le fragilise et faire des essais à blanc pour voir ou il faut entailler .Te donnerai mes impressions (Pour moi c'est la greffe Klakos)
klakos a écrit le 20/12/2010 18:06
À y regarder à nouveau, on ne fait pas l'entaille du PG si profonde. Le PG est assez ainsi assez préservé en cas de ratée.
Je ne sais pas trop l'évaluer : 1/5 du diamètre ? On n'entame jamais trop le bois sous l'écorce.
argos31 a écrit le 23/12/2010 15:38
Klakos tu as parfaitement raison j'ai trouvé sur un bouquin =arboriculture fruitière de j Vercier (1955) la greffe que tu as décrit sous le nom de :Greffe Anglaise au galop . Pour le moment mon imprimante veut pas numériser .Dés que je l'aurai dépannée... Si quelqu'un à ce bouquin merci d'avance
hendy a écrit le 23/12/2010 18:16
klacos..
tes coupes sont mal situées.. Sur le porte greffe la coupe se fait dans le tier supérieur et sur le greffon sur le tier inférieur..

Prend une tige.. et un greffon et vérifie ce que je te mentionne des deux facons..

La grosseur des greffons peut varier en autant qu' un des cotés soit aligné avec l'écorce..ref.. xylème ..
On ne peut toujours avoir des greffons de même grosseur..
Mais regarde ceci
http://extension.missouri.edu/publicatio...

Eux procède de la manière que tu mentionnes mais en réalité il y a une différence avec un greffon...
patrice a écrit le 27/12/2010 09:12
Klakos tu as parfaitement raison j'ai trouvé sur un bouquin =arboriculture fruitière de j Vercier (1955) la greffe que tu as décrit sous le nom de :Greffe Anglaise au galop . Pour le moment mon imprimante veut pas numériser .Dés que je l'aurai dépannée... Si quelqu'un à ce bouquin merci d'avance






La greffe anglaise au galop est aussi décrite ici : https://www.greffer.net/?p=644
klakos a écrit le 27/12/2010 09:32
Ce n'est pas cela (j'avais effectivement déjà regardé ce qu'est une greffe anglaise au galop).
On ne touche guère au porte-greffe. Seulement "épluché" d'un coté (presque à l'économiseur ).
Il n'est pas violemment cisaillé comme ceci !
argos31 a écrit le 27/12/2010 11:31
Donc : C'est une variante de la greffe par approche en placage ? Est-ce que tu l'utilises ? .Pour les fruits à pépins O K mais les prunus !!! ??
klakos a écrit le 27/12/2010 14:53
Une greffe par approche "laisse les deux morceaux entiers" ?
Ce n'est donc pas cela.

Dans ce cas, le greffon est taillé en biseau, en conservant ~2 yeux(bout de bois de 10-15 cm).
Cette méthode est très largement utilisée ici pour les fruits à pépins (mars-avril). À un moment, j'avais cru la voir représentée dans un vieux livre de +100 ans sur les pommes à cidre. Je ne le retrouve pas. J'ai mal vu, rêvé...
argos31 a écrit le 27/12/2010 16:12
Oui tout à fait . Il est évident que si elle est répandue c'est vu sa réussite. L'extrémité du P G tu le laisse en tire-sève ou le décapites ?? (je compte faire l' essai sur amandier , suis pas très heureux par écussonnage )
klakos a écrit le 27/12/2010 17:07
On n'y touche pas tout pendant que le greffon n'est pas réellement pris, a franchement démarré et poussé. Pas avant l'été, c'est sûr.

Tout ceci est encore une fois un peu comme on le sent :
Si le PG désavantage réellement le greffon => couic du PG (peut-être en gardant un petit tire-sève)
Si le tout se traine pour on ne sait pas trop quoi => pas touche
Si le greffon pousse à fond, les deux yeux démarrent, fourche, etc => couic de la branche la plus faible ou la plus haute du greffon
Après, c'est un peu comme on le sent. En tout cas pas avant juillet.
Et encore ! si tout se passe bien, on n'intervient pas avant l'hiver.
argos31 a écrit le 27/12/2010 19:08
Merci Klakos . Si ça marche pour moi t'en avertirai
klakos a écrit le 28/12/2010 06:21
Évidemment, ligature et masticage.
Je me rappelle maintenant aussi qu'on le fait sur le prunier.
Quant à l'amandier ?
Il faudrait nous tenir au courant (le PG "n'en sort pas ammoché" de toute façon).
Le résultat m'intéresse.

Cette méthode a un défaut majeur : le résultat est assez laid les premières années.
vomito a écrit le 28/12/2010 09:55
C'est tout simplement une anglaise compliquée, mais sans décapiter le porte-greffe ? Du coup le greffon est moins dans l'axe (greffe moche), mais on peut espérer un effet de tire-sève important.

Sûr que ça doit fonctionner, maintenant à y trouver avantage...
klakos a écrit le 29/12/2010 06:10
Mon avis est que cette greffe s'apprentrait sous certain rapport au chip-budding.
Elle serait à tester au débourrement des amandiers :
http://www.yspuniversity.ac.in/pom/pom-r...
(pas très loin de New-Dehli, déjà dans l'Himalaya donc au climat ?)


greffer.net >> Greffage