Horloge biologique, votre avis ?

greffer.net >> Pêcher et nectarinier

Bernard a écrit le 05/12/2010 19:24
Bonsoir à tous
Je possède un Nectarinier blanc issu d'un semi d'un noyau d'un fruit cueilli
un mois de Février en République Dominicaine; l'arbre a maintenant 7 ans et produit
depuis 3 ans de gros fuits MAIS que je ne peux pas manger car bien que je les cueille au dernier moment en novembre, avant les gelées, alors qu'ils ne sont pas encore mûrs; il leur manquerait 1 mois, voire 2 pour être murs;
les fruits recoltés s'affinent en décembre, mais insuffisamment; le fuit a conservé son horloge biologique; Avez vous déjà rencontré cette situation ?
il fleurit tardivement avril mai, soit un peu après les autres mais pas beaucoup plus.
C'est la 3ème année et j'hésite à le couper, voire le greffer avec de l'abricot (demi fente mars ?) ou Pêcher
Merci pour vos avis !
floyd a écrit le 05/12/2010 21:26
Sauf découverte récente, je n'ai jamais entendu parler de ce concept d'horloge biologique.
Plus couramment on calcule des "sommes de température" et des "degrés jours" qui permettent de classer espèces et variétés selon leur besoin en froid comme en chaleur. Un classement n'est pas une explication, toutefois.

Cette variété "exotique" aura donc de forts besoins en chaleur pour parvenir à maturité. C'est en quelque sorte inscrit dans sa génétique.

Il sera intéressant de voir le comportement de la fructification d'un greffon descendu dans le Sud en climat plus…adapté.
Bernard a écrit le 05/12/2010 21:52
Merci Floyd pour cet avis.
Effectivement il serait intéressant de tester cette variété dans le sud de la France; les fruits à l'origine était de bonne qualité; mais n'ayant pas mis cette variété dans la bourse, si quelqu'un veut tenter l'expérience ?
André a écrit le 06/12/2010 10:53
Effectivement il serait intéressant de rajouter ce paramètre dans les fiches de la bourse car il est valable pour de nombreux cultivars.

La Granny Smith par exemple nécessite au moins 180 jours d'ensoleillement pour arriver à maturité, ce qui limite son aire de culture potentielle.
kakou13 a écrit le 06/12/2010 18:52
bonsoir,

je veux bien essayer de greffer sur un de mes nectariniers quelques greffons pour voir

si vous pouvez m'envoyer 3ou 4 greffons en fevrier , je les mettrais au frigo pour les greffer debut mars
pour memo j'habite pres de marseille
kakou13 a écrit le 06/12/2010 18:59
rebonsoir BERNARD

est ce que vous connaissez la variete ?
par contre les greffons ne vont ils pas reprendre le cycle de l'hemisphere nord ................
interressant à voir
Bernard a écrit le 06/12/2010 22:05
Bonsoir à tous
Je ne connais hélas pas la variété
Ok je réserve quelques greffons pour youcef et vous kakou13
que j'enverrai en février; me contacter par message privé dans le forum
pour communiquer vos adresses
J'ai déjà hâte de connaître le résultat!!
kakou13 a écrit le 07/12/2010 08:45
bonjour,

merci pour les greffons ,
et nous allons baptisé cette variete " bernard " si cela ne vous derange pas
je vous comminque mes coordonnée par mp
Bernard a écrit le 07/12/2010 23:28
Je m'en vois très honoré
ou bien encore si ça marche, la baptiser La Dominique de Bernard
comme la Dominique désigne communément lIle de la République Dominicaine ou d'Haiti.
kakou13 a écrit le 08/12/2010 08:57
parfait nous la baptiserons " la dominique de bernard "
et nous essayerons de voir ces resultats et je vous enverrais des photos si cela reussit au fur et mesure de la croissance
JM a écrit le 08/12/2010 22:51
Ce n'est pas parce qu'une espèce vient de l'hémisphère sud que son cycle s'inverse.
Dans le cas du pêcher, son aire d'origine en Asie est très étendue et on utilise sous les tropiques des origines adaptées (appelées Ceylon peach il me semble) qui n'ont pas besoin de froid hivernal. En revanche, il est possible que ces variétés aient besoin d' une longue saison chaude qui les fait murir en hiver chez nous. Cf le livre de J Morton qu'on peut lire sur internet, je vais chercher la référence.
JM a écrit le 08/12/2010 22:55
Voilà la référence :
http://www.hort.purdue.edu/newcrop/morto...

Ce sont des variétés adaptées à des exigences tropicales.
Ferréol a écrit le 08/12/2010 23:53
D'ailleurs, au passage, juste comme ça mais l'île d'Hispaniola (partagée entre Haïti et la republique Dominicaine), comme toutes les antilles est dans l'hémisphère nord, l'équateur passant assez loin au sud (globalement et en très grande approximation, l'équateur est à peu près au niveau de la portion brésilienne de l'Amazone).
kakou13 a écrit le 09/12/2010 08:57
c'est sur et vous avez surement raison mais ce qui est interressant c'est de voir une plante de l'hemisphere sud comment va t elle s'adapter dans l'hemisphere nord
va t elle prendre et s'adapter au climat , comment va etre la croissance ?
c'est ce qui m'interresse dans l'arboriculture
comme j'ai une terre tres favorable au pecher ,nectarine et surtout abricotiers c'est pour cela que j'ai proposé à BERNARD d'essayer de greffer des greffons
Bernard a écrit le 09/12/2010 09:31
Bonjour à tous
Effectivement, cette île des caraïbes se situe dans l'hémisphère nord; mais toujours est-il qu'avec environ 30° toute l'année, la maturité locale de cette variété se situe pendant la période sèche en janvier-février
Mais la piste du nombre d'heures d'ensoleillement me paraît la plus juste
Nous verrons bien les résultats
En attendant, l'arbre est actuellement sous les 20cm de neige que nous avons dans les Yvelines
Ferréol a écrit le 09/12/2010 11:04
c'est sur et vous avez surement raison mais ce qui est interressant c'est de voir une plante de l'hemisphere sud comment va t elle s'adapter dans l'hemisphere nord
va t elle prendre et s'adapter au climat , comment va etre la croissance ?
c'est ce qui m'interresse dans l'arboriculture
comme j'ai une terre tres favorable au pecher ,nectarine et surtout abricotiers c'est pour cela que j'ai proposé à BERNARD d'essayer de greffer des greffons


Pour ce qui est du transfert des plantes hémisphère sud -> hémisphère nord, la meilleure technique je pense est de prendre des greffons à l'état dormant à la fin de l'hiver austral (mois d'aout) de les conserver un maximum en chambre froide (conditions froides et suffisamment humides pour que le greffon ne sèche pas), de les greffer pendant l'hiver sur des porte greffe qu'on force (en serre par exemple).
La plante greffée se développera alors de manière forcée pendant l'hiver ici en serre.
Par la suite quand les conditions météo seront bonnes (mai/juin) on peut sortir le plant greffé qui se recalera tout seul, poussera pendant la saison favorable puis se préparera tout naturellement à l'automne et à l'hiver au cours de l'été.

Le plus difficile est de garder les greffons le plus longtemps possible sans qu'il s'abiment et de forcer les porte greffe au bon moment pour la greffe.
kakou13 a écrit le 11/12/2010 17:23
pour le nectarinier de BERNARD il nous dit que cela fait 7ans qu'il le possede
actuellement je ne sais pas comment il est , les photos seraient bienvenues pour savoir à quelle stade de vegetation il est
mais comme dit FERREOL ,je pense que son idée est bonne , le probleme est la conservation du greffon

je NE pense PAS pouvoir greffer des greffons en hiver , en general je fais l'operation de greffage en mars des la montée de la seve à l'anglaise , c'est ce que l'on m'a appris
en suivant ces conseils , les operations de greffage ont été un succes à 90%
kakou13 a écrit le 05/04/2011 17:58
salut bernard ,

finalement j'ai fais un essai de tes greffons "la dominique " sur des pg GF 305 , greffe anglaise simple vers la fin de fevrier
en date d'aujourd'hui le 5 avril les greffons demarrent vigoureusement
encore un peu de patience pour en etre sur que ce ne soit pas le greffons ................
mais cela va sur le bon chemin
Bernard a écrit le 05/04/2011 20:04
Bonsoir Kakou13

Donc croisons les doigts, je suis impatient d'être l'an prochain pour voir le résultat !
Quant à l'arbre lui même, après avoir coupé les charpentières de 6 cm je l'ai "sacrément greffé" début mars des variétés envoyées à l'anglaise compliquée plus quelques greffons d'abricotiers à moi en incrustation; en laissant des tires sèves un peu partout qui sont d'ailleurs bien en fleurs; hélas malgré le soleil, nous avons eu de fortes gélées matinales (-4°) et tes greffons n'ont pas aimé du tout passer du département 13 à chez moi; sur 10 greffes , il en reste 1 , la seule que je n'ai pas étiquettée qui (semble) avoir pris car enrobée complétement de film plastique alimentaire ; j'avais fait un test et je regrette de ne pas l'avoir fait aux autres.
J'ai greffé nectarines et brugnons sur d'autres arbres une 15n mais pour le moment , 0 reprises ops:

Il faut que je pense aux photos ce w-e pour le forum


greffer.net >> Pêcher et nectarinier