hormone pour les racines????

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

gibus 50 a écrit le 30/11/2010 17:03
bonjour a tous, je me présente, seb 28 ans de normandie, je m'interesse un peu a tout et depuis quelque mois je m'interesse de pres au technique de greffage (prunier pour le moment), j'éspére aquérire une maison courrant 2011, donc pour l'instant je suis en phase d'apprentissage "théorique" dans ce domaine .une question me turpine depuis plusieur année, et je profite de m'etre inscrit sur votre forum pour vous la posée : l'utilisation d'hormone pour provoqué l'apparition de racine sur une branche de taille a t'elle une influence sur le futur fruit ?( je veux dire sur la commestibilitée, ou tout autre paramétre négatif (a l'homme ou l'envirronement)).
Merci a vous
floyd a écrit le 30/11/2010 18:10
Bonjour gibus50, bienvenu sur le forum

D'abord te rassurer. Les hormones de bouturage ne s'utilisent qu'à des doses infimes qui se trouvent diluées largement.

D'un point de vue moléculaire, ce sont des produits de synthèse très proches des hormones naturelles. Elles n'ont pas de toxicité particulière
http://e-phy.agriculture.gouv.fr/usa/140...

Ceci dit, je suis bien en peine de dire le devenir de ces molécules dans la plante. Probablement recyclée…
gibus 50 a écrit le 30/11/2010 20:39
merci de votre réponse... il est vrais que je suis particuliérement mefiant, car dans bien des domaine, l'homme joue a l'apprentis sorcier sans savoir ce qu'en serra les conséquence a long therme... seul l'appat du gain prime c'est tellement plus facile de mettre des hormones que de faire une greffe, je me demandé si il n'y avait pas une "anguille sous roche"
gibus 50 a écrit le 30/11/2010 20:43
sur le lien donné, c'est une partie ou bien la totalitée des hormones autorisée en france?
floyd a écrit le 30/11/2010 21:19
e.phy est un site officiel du ministère de l'Agriculture français.

En le parcourant on voit que nombre d'intrans ne sont plus autorisés, et logiquement ceux qui posaient problème.
… Et ceux dont la firme a demandé l'abandon comme par exemple:
http://e-phy.agriculture.gouv.fr/spe/740...

En cas de doute, le plus simple consiste à entrer le nom de la molécule dans la base de donnée, pour obtenir une réponse claire.

Une spécialité de cire à greffer comprenait un peu d'hormone;
http://e-phy.agriculture.gouv.fr/spe/970...
L'autorisation n'est pas accordée faute à la firme de ne pas avoir fourni à l'INRA ainsi qu'à la DGAL la composition intégrale actualisée.

L'appât du gain? Les poudres et gel de bouturage, vu le faible volume employé ne représentent pas un enjeu financier majeur.

En matière de clônage, les enjeux sont ailleurs… dans les labos de culture in vitro en particulier.
gibus 50 a écrit le 30/11/2010 21:22
pour l'appat du gain je généralisé bien entendue, car pour les hormones de bouturage ca n'est pas le cas efféctivement...5 /6 euros en jardinerie il me semble
Ferréol a écrit le 01/12/2010 10:32
Et encore, ça c'est le prix 'grande distribution'.

Le prix chez les fournisseurs de matériel horticole est encore plus dérisoire ~10€ les 100g avec lesquels on peut déjà faire un bon paquet de plantes (~1000)...
gibus 50 a écrit le 01/12/2010 17:55
effectivement 100 gr pour une dizaine d'euros ca fait de la plantation pour peu de frais! merci a vous deux pour vos réponse


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations