Phyllanthus emblica L.

greffer.net >> Autres fruits

plumesagilles a écrit le 27/11/2010 16:20 (ref msg # 28905 )
Phyllanthus emblica L.
Synonymes
Emblica officinalis Gaertn. (1790).
Famille
Euphorbiaceae (APG: Phyllanthaceae)
Phyllanthus emblica est indigène d’une vaste zone qui s’étend du Népal, de l’Inde et du Sri Lanka, jusqu’à l’Asie du Sud-Est et au sud de la Chine. Il est largement cultivé pour ses fruits dans toute son aire naturelle de répartition,
Les fruits sont comestibles mais rarement consommés crus en raison de leur astringence et de leur acidité. On en fait généralement de la confiture, de la gelée ou du sirop, ou bien on les incorpore à des plats cuisinés, ou encore on en fait des sucreries et des conserves au vinaigre
Le fruit est une source particulièrement riche d’acide ascorbique (vitamine C), 100 g de jus en contenant entre 600–1300 mg, parfois même plus. Le tanin du fruit prévient ou retarde l’oxydation de la vitamine, de sorte que les fruits peuvent être conservés dans une solution salée ou en poudre séchée, et conservent ainsi leur valeur antiscorbutique. Les fruits ont des activités diurétiques, laxatives et purgatives et montrent aussi des propriétés molluscicides et antimicrobiennes. Ils constituent une source riche en pectine. Les fruits sauvages pèsent approximativement 5,5 g, alors que les cultivés tournent autour de 28–50 g.
Arbre caducifolié de taille petite ou moyenne, atteignant parfois 25 m de haut mais généralement beaucoup moins grand, jusqu’à 7,5 m ; tronc souvent tortueux et noueux, jusqu’à 35 cm de diamètre 
Dans son aire de répartition naturelle, Phyllanthus emblica est une espèce exigeante en lumière, souvent commune dans les endroits herbeux, la brousse et les vergers de villages.
Auparavant, la multiplication de Phyllanthus emblica se faisait généralement par graines. Pour la production à grande échelle et pour la sélection, la multiplication végétative est nécessaire. On a signalé un pourcentage d’enracinement élevé (84%) sur boutures de bois semi-dur prélevées sur le milieu de pousses vigoureuses de jeunes arbres et ensuite plantées en pépinière à une température d’environ 33°C. L’écussonnage et la greffe de bois tendre peuvent également donner de bons résultats. Au cours des premiers stades de la croissance, un arrosage abondant en saison sèche ainsi qu’un désherbage sont nécessaires. L’arbre se conduit bien en recépage
La saison de fructification est exceptionnellement longue puisque les fruits mûrs peuvent rester sur l’arbre plusieurs mois sans rien perdre de leur qualité. On dispose ainsi d’une longue période pour ramasser les fruits propres à la consommation. Le rendement annuel moyen d’individus sauvages en Inde est d’environ 15 kg de fruits par arbre. Certains cultivars peuvent produire plus de 25 kg.
Si cet arbre pousse au Népal il devrait être acclimatable en France ?
Ferréol a écrit le 27/11/2010 17:27 (ref msg # 28907 )
Oui et non, il faut savoir à quelle altitude il pousse au Népal, le népal allant de 60m d'altitude à 8848m, ça donne une grande diversité de climats. S'il vient des fonds de vallées, le climat y est subtropical et ce Phyllanthus ne sera probablement pas acclimatable chez nous...


greffer.net >> Autres fruits