Porte-greffe et campagnol

greffer.net >> Pommier

lescrets a écrit le 18/08/2010 07:35 (ref msg # 28019 )
Quelqu'un a-t-il expérimenté avec succès des porte-greffes que le campagnol n'attaque pas ?
Domi Nick a écrit le 21/08/2010 19:09 (ref msg # 28056 )
Bonsoir

Moi aussi j'aimerais bien trouver un porte greffe pas trop puissant pour avoir rapidement des pommes mais resistant au campagnol (en Bretagne Pitymys subterraneus je crois).
Il est difficile en etant un peu loin de les chasser avec succès, j'expérimente divers pieges avec plus ou moins de succes !

Mes PG sont je crois des M106 les plus appréciés !

Bon Dimanche Dominique
patrice a écrit le 21/08/2010 19:19 (ref msg # 28058 )
Selon le CTIFL ("Les porte-greffe pommier, poirier et nashi"):

il y a deux races de campagnols

- Le campagnol terrestre (Arvicola terrestries). Ils citent le porte-greffe "Novole", sélection de la station Geneva (NY) aux USA, qui a un goût de bois très particulier et qui n'attirerait pas les campagnols.

- Le campagnol provencal (Pitymys duodecimcostatus) : seule parade connue : des pommes empoisonées à la chrolophacinone.
patrice a écrit le 21/08/2010 19:27 (ref msg # 28059 )
De la même source,

Porte-greffe Novole (n° d'étude PI 286613). Sélectionné en 1982.
Issu de semences de Sibérie qui appartiendraient à Malus prunifolia (croisé par Malus sieboldii?) ou Malus x sublotata.
Vigoureux.
Sélectionne en raison de sa résistance aux campagnols américains (goût particulier du bois).
Il serait également peu sensible aux lapins, au Phytophthora, au feu bactérien, à la tavelure, à l'oidium, au puceron lanigère, mais sensible aux virus sauf Tomato Ring spot.
Aptitude au bouturage : bonne.
Aptitude au marcottage : mauvaise.
Peu sensible à l'apparition des broussin.
Assez sensible au froid (équivalent à M26).
Domi Nick a écrit le 21/08/2010 20:09 (ref msg # 28060 )
Bonsoir cher Webmaster

Pour les campagnols, je crois qu'il y en a bcp plus :
Un site tres interessant d'un suisse qui a fait un piege super (mais j'ai pris une belette avec !
http://www.topcat.ch/Description-1_1.htm...

Sur ce site un lien vers un site en allemand avec des pieges pour tout : rat taupe , souris, campagnol terrestre et autres, à visiter absolument..

http://www.hausmaus.at/

Par contre du poison, tres peu pour moi, tu empoisonnes toutes la chaine...

Bonne soirée , on pourrait faire un fil sur le campagnols ses ennemis, à part nous et les moyens de lutte, leur efficacité....

Dominique
TheChti a écrit le 23/08/2010 09:44 (ref msg # 28079 )
Vos campagnols ont-ils leurs prédateurs dans votre zone ? Sur mon terrain, Il y a un épervier fort actif, ainsi qu'un couple de buses variables et je suppose qu'ils jouent un rôle actif puisque je ne suis pas trop ennuyé par ces petites bêtes là. Je le suis plus par les lapins par contre ...
Domi Nick a écrit le 23/08/2010 17:21 (ref msg # 28082 )
Bonjour

Mes campagnols doivent etre ou devaient etre assez tranquilles, car ils étaient nombreux et m'ont bouffé quelques arbres, enfin leurs racines.
Cela va mieux cette année: capture , des traces de blaireau ? Pour les rapaces , je vois parfois un Faucon crècerelle ?(celui qui fait le saint esprit) et bcp plus rarement des buses.
Je dois mettre un poteau à rapaces, mais c'est en projet !

Bonne soirée à tous Dominique
Michel_Alpes a écrit le 23/08/2010 17:44 (ref msg # 28083 )
Bonjour,
J'ai eu deux rangées de Pajam (nbre 50) "dévorés" en un an.
Je n'avais pas (ou peu) de mulots et campagnols avant que je pose une clôture pour empêcher le chien de sortir et les chevreuils de rentrer. Depuis ce moment là les renards n'ont plus pu venir "muloter" la nuit et c'est le désastre.Tout le terrain est infesté car il n'y a plus de prédateur pour les réguler .Pas de rapace car trop près des habitations.
Par contre les pommiers greffés sur francs de semis ne sont pas attaqués. Sydo , cognassiers ,myrobollans indemnes. Il s'agit bien de consommation de racines et non pas de coupures de racines pour passer la galerie.
On dirait que les Pajams ont été étudiés pour l'alimentation de ces rongeurs !
klakos a écrit le 24/08/2010 06:03 (ref msg # 28090 )
Il est d'usage de clore un endroit en enterrant en partie le grillage (genre plastifié à petites maillles ("à poules")).
Un grillage de 2m - 0,5 m en terre et 1,5 m en "aérien" (chevreuli).
Le système est-il efficace ?
TheChti a écrit le 24/08/2010 14:47 (ref msg # 28093 )
C'est ce que j'ai fait sur du grillage métallique avec des mailles de 1cm environ de section ... pour empêcher les lapins d'accéder au potager. C'est efficace à 100%. Le grillage est en forme de L, les 50 cm "sous-terrains" étant enfoncés à 10 ou 15 cm de profondeur. Je pense que pour le campagnol (rongeur lui aussi) un grillage avec des mailles de plus petite section sera nécessaire, mais ça doit aussi être plus difficile à trouver je pense. S'il est aussi enfoncé à un bonne profondeur (en I en non en L puisqu'il s'agit ici de galeries), je pense que l'efficacité sera la même.

La question n'est pas tellement de savoir si l'animal pourra ou non ronger le grillage (il le pourra toujours en fait) mais plutôt de lui rendre l'opération suffisamment difficile pour qu'il préfère tenter sa chance ailleurs (c'est comme pour les voleurs en fait ). Mais bon, faire ça pour un arbre ou deux passe encore, mais pour toute une ligne .. à voir ...
lescrets a écrit le 27/08/2010 10:36 (ref msg # 28139 )
"patrice" a écrit :
De la même source,

Aptitude au bouturage : bonne.
Aptitude au marcottage : mauvaise.

Oui ! Le novole ne se marcotte pas.
Non ! le novole ne se bouture pas.
Y'en a qu'on essayé, ils ont eu des problèmes.

Qui peut citer une expérience de bouturage réussi avec le novole ??
On aimerait savoir comment faire.

Merci de vos expériences
patrice a écrit le 27/08/2010 14:34 (ref msg # 28147 )
"lescrets" a écrit :

Non ! le novole ne se bouture pas.
Y'en a qu'on essayé, ils ont eu des problèmes.


Il y a la "recette" ici :

http://www.freepatentsonline.com/4516353...
"Rooted cuttings of "Novole" (PI 286613) are planted in a nursery in early spring. In February, shoots 8 to 12 inches long are cut and treated with a rooting chemical, i.e. indolebutyric acid (IBA), packed in damp peat moss, and the bases warmed at about 70° F. for about three weeks. By about April 1, the rooted and rooting cuttings are planted in a nursery as liners (upper 2 or 3 inches exposed) in a standard nursery operation. "

N'ayant pas un tel porte-greffe, je n'ai pas pu tester.
floyd a écrit le 27/08/2010 17:43 (ref msg # 28149 )
La pratique citée en anglais est classique, voire standard, en pépinière de multiplication. Elle recourt aux hormones pour induire l'émission de racines.

Se garder de traduire les appréciations de "bonne" ou "mauvaise" par des oui ou des non catégoriques. La logique binaire n'est pas celle de la biologie ni du jardinage arboricole.

Une aptitude est jugée mauvaise seulement par comparaison. Ne disait-on pas il y a 60 ans que les orchidées étaient impossibles à multiplier. Aujourd'hui elles débordent dans la moindre superette.

Un obtenteur ou un multiplicateur professionnels peuvent être tentés de "désinformer" pour conserver plus longtemps l'exclusivité de leur produits nouveaux.
lescrets a écrit le 28/08/2010 09:05 (ref msg # 28152 )
Il y a quelques années, un verger de production de golden a été araché.
Le porte greffe a fait des rejets en pagaille depuis les racines.
J'ai récupéré ces rejets pour les greffer.
J'ai eu la curieuse surprise de constater que les campagnols ne l'aimaient pas.
Depuis le champ voisin, Ils passent au travers de la rangée de ce PG pour aller manger les M106, PI 80 et autres P16 et n'en rien laisser.

Je ne sais quel est ce PG. Quelqu'un a-t-il une idée ?
voici des photos et même des fruits du pg.

Merci de vos réponses

. [img]https://www.greffer.net/forum/images/uploads/lescrets/1282978824-portegreffex_1.JPG


[img]https://www.greffer.net/forum/images/uploads/lescrets/1282978872-portegreffex_2.JPG">
[/img]
youcef a écrit le 28/08/2010 14:33 (ref msg # 28161 )
peut etre le M109, c'est pas sur.
patrice a écrit le 28/08/2010 15:33 (ref msg # 28165 )
As-tu accès aux deux tomes de "sélections de porte greffes", de la fédération antionale des producteurs de l'horticulture et des pépinières françaises? C'est très détaillé comme description des porte-greffe de l'époque. Il y a des tableaux comparatif très renseignés, et un système de clefs de détermination. Ca traite les EM I à EM XVI et une grande partie des MM.
lescrets a écrit le 29/08/2010 08:53 (ref msg # 28176 )
J'ai omis de préciser que les fruits sont petits (très petits) comme ne le
montre pas la photo et qu'ils sont amers et âpres (mais parfumés).
Mais une fois dans la bouche, on a envie de recracher.
sans doute idem pour les racines et le campagnol.
patrices a écrit le 10/09/2010 23:12 (ref msg # 28267 )
Il y existait un moyen simple et très efficace de dissuader les campagnols de s'attaquer aux racines d'un arbre. Cela consistait, en période de temps sec (juillet - août) de poser au pied de chaque arbre une boule de naphtaline (anti-mites). Les campagnols n'en supportent pas l'odeur et quittaient les lieux.

Ce moyen de lutte n'est pas très écologique, mais redoutablement efficace. Malheureusement il n'est plus possible d'acheter de naphtaline aujourd'hui et je ne suis pas sûr que les produits de substitution aient le même effet.

Il semblerait que le fumier ait également un rôle repoussant, mais je n'ai pas de retour d'expérience.
patrice a écrit le 11/09/2010 06:40 (ref msg # 28269 )
Le sujet de discussion est les possibles porte-greffe résistants au campagnols, pas les diverses méthodes anti campagnol. Merci de rester centré sur ce sujet.
André a écrit le 06/02/2011 23:49 (ref msg # 29456 )
Pour les diverses méthodes anti campagnol, voir ici : http://greffer.net/forum/viewtopic.php?t...


greffer.net >> Pommier