Pucerons du pommier : help !

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


a écrit le 22/06/2010 12:50 (ref msg # 27548 )
Bonjour j'aurais une question sur l'entretien du pommier .
Il se trouve que ca fait plus d'1 an qu'il est infesté de pucerons blancs floconneux , qui ont fait tomber les 3/4 de mes débuts de fruits.
Je n'arrive pas à m'en débarasser .
J'ai essayer l'alcool a bruler , leau + savon , le polysect mais rien n'y fait.
Le lendemain du traitement je retrouve le pommier tout autant infesté.
Comment faire?
Merci
André a écrit le 22/06/2010 15:12 (ref msg # 27551 )
Des solutions de traitement contre le puceron lanigère ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Puceron_lan...
a écrit le 22/06/2010 15:27 (ref msg # 27552 )
comment faire pour attirer des coccinelles sur mon pommier ? parce que souvent je retrouve une guepe ou 2 et quelques coccinelles mais visiblement ca ne suffit pas
Ferréol a écrit le 22/06/2010 15:39 (ref msg # 27553 )
Il s'agit comme l'a dit André du puceron lanigère.

A l'heure actuelle en exploitation, seul le pyrimicarbe (Pirimor G) est homologué. Il est fortement recommandé de l'associer a un produit mouillant (savon noir, détergent, saponines ou autres) car sinon son efficacité sur le puceron lanigère est très limitée.

Des anciens produits qui peuvent trainer dans les réserves sont aussi très efficaces, il y avait notamment le vamidothion (Kilval), le malathion où le parathion, de manière générale, les organophosphorés fonctionnent pas mal dessus mais sont interdits et très toxiques pour l'environnement comme pour le pyrimicarbe, il faut associer le produit avec un produit mouillant.

Les forficules (perce-oreilles) semblent être de bon auxiliaires dans la lutte contre ce puceron, il faut donc veiller à ne pas les détruire, voire même à entretenir ses colonies de perce-oreilles en évitant d'avoir un verger "trop propre". Par ailleurs les forficules permettent de lutter contre les autres pucerons.
klakos a écrit le 22/06/2010 17:26 (ref msg # 27554 )
Il faut absolument "passer la barrière de la laine".
Il n'y a guère qu'une action manuelle, mécanique pour l'oter au maximum.
Ce qui fait que ce puceron est particulièrement difficile à combattre.

Je rejoins l'avis de Ferreol d'ajouter un additif pour augmenter le pouvoir mouillant du traitement.
Le meusien a écrit le 22/06/2010 19:56 (ref msg # 27555 )
Une observation du tronc pendant une minute ou deux permet de voir generalement le va et vient des fourmis.
Enrouler le tronc de glue est trés efficace, c'est magique, plus de fourmis et donc plus de pucerons...
Ferréol a écrit le 22/06/2010 20:54 (ref msg # 27556 )
Contrairement à ce qu'on voit fleurir partout sur internet, je ne suis pas sur du tout que les fourmis aient de quelconques relations avec le puceron lanigère, celui-ci produisant peu de miellat et étant probablement très malpratique à "traire" pour les fourmis. J'essaierai de confirmer ou d'infirmer l'info.

Par ailleurs, il est souvent dit que les fourmis déplacent des pucerons d'un endroit à l'autre, je n'ai jamais observé de fourmi portant un puceron alors que je travaille quand même sur ces bestioles là. Mon supérieur, maître de conférences en entomologie agricole, est lui aussi très sceptique sur cette info qui tient plus de la rumeur qu'autre chose.
Le principal rôle que la fourmi tient pour aider les colonies de pucerons, c'est de les défendre contre les agresseurs.
floyd a écrit le 22/06/2010 22:41 (ref msg # 27557 )
Merci Ferréol pour ces infos précieuses.
La "laine" des pucerons n'en étant pas… quelle est la nature chimique de cette protection? une sorte de cire, non?
D'en déduire le solvant efficace…
Ferréol a écrit le 22/06/2010 22:59 (ref msg # 27558 )
Il s'agit bien d'un cire, d'où l'intérêt d'utiliser un produit mouillant de type savon.

L'alcool permet aussi de plus ou moins dissoudre cette protection.
Je me demande aussi si le badigeonnage des grosses colonies de pucerons à l'huile, type vaseline ou une autre huile végétale n'aurait pas son intérêt...
a écrit le 23/06/2010 16:53 (ref msg # 27561 )
Merci pour toutes ses infos !
Mais étant étudiant en pharmacie , mes cours de toxicologie me montant à la tete , je suis un peu parano quand à l'utilisation de tout insecticides . ( Quand vous apprendrez les risques encourus sur plusieurs dizaines de pages , vous y réfléchirez à 2 fois lol )
Bref , y a t-il un moyen d'attirer des coccinelles qui sont parait-il plutôt efficaces de par leur voracité pour éliminer une colonie de puceron?
MERCI ENCORE
André a écrit le 23/06/2010 17:40 (ref msg # 27562 )
Je ne sais pas comment attirer des coccinelles (mis à part l'achat de larves sur Internet mais cela coute cher et je ne suis pas sur qu'elles restent longtemps sur place).

En revanche, je viens de tester la carbonisation au chalumeau et ça marche très bien !

La "laine" fond instantanément en grillant les pucerons en dessous. Le temps de passage du chalumeau sur le rameau ne semble pas du tout gênant pour l'arbre car extrêmement court. Une fois la "grillade" terminée, un coup de jet d'eau permet de faire place propre.

Mais cette solution ne peut être appliquée que lorsqu'on a peu d'arbres à traiter et sur des arbres pas trop grands car il faut procéder rameau par rameau.
a écrit le 23/06/2010 18:40 (ref msg # 27563 )
mais cela ne brule pas le bois ?? j'ai peur que ca prenne feu lol !
André a écrit le 23/06/2010 18:51 (ref msg # 27564 )
Non car tu ne restes pas plusieurs secondes au même endroit. Tu allumes ton chalumeau et fais un très rapide passage sur les zones blanches qui se consument en 1/4 de seconde. Le bois n'est même pas noirci (mais les pucerons oui).

Pour ceux qui n'ont pas de chalumeau, on peut aussi utiliser un simple briquet mais c'est moins pratique.
Domi Nick a écrit le 23/06/2010 20:11 (ref msg # 27565 )
Bonsoir à tous

J'avais un pommier Belle de boskoop qui en etait couvert, j'avais essayé divers solutions plus chimiques les unes que les autres sans resultats probants.Je m'étais meme fait refiller, avant son interdiction de vente du Gaucho sous un autre nom ..

Et puis j'ai essayé alcool à bruler + savon noir (environ 50/50) et je badigeonne les colonies au pinceau avec un grand plaisir depuis cela va bcp mieux , mais je crois que l'arbre est infecté et il en resort de temps en temps.

Son voisin, une variété inconnue, en était couvert, comme de la neige ! je l'ai coupé avant de savoir ce que c'était !

Bon courage mais le traitement sent bon. Dominique
a écrit le 23/06/2010 21:01 (ref msg # 27566 )
Ils sont extremement résistants ! c'est incroyable !
J'ai beau badigeonner de l'alcool à bruler , ils disparaissent de facon ephèmère puis réapparaissent 1-2jours plus tard.
En plus des débuts de pommes qui sont tombées , maintenant , les feuilles jaunissent et tombent .
Je crois que c'est irrécuperable.
Le polysect ne leur a strictement rien fait !!!
Ferréol a écrit le 23/06/2010 21:05 (ref msg # 27567 )
Attirer les coccinelles sera un réel plus dans la lutte contre les autres pucerons du pommier mais la plupart des coccinelles ne s'attaquent pas aux pucerons lanigères, trop bien protégés par leurs "perruques".

Pour attirer les coccinelles, le plus efficace est d'avoir des plantes hébergeant des pucerons qui ne risquent pas d'attaquer tes pommiers. Pour cela tu as plein de choix possibles, le semis de féveroles et de pois marche bien et les pucerons des féveroles et des pois sont incapables de se nourrir sur un pommier ou poirier (par contre ils ont en commun un puceron avec le pécher, le redoutable puceron vert du pêcher). Ca attire en plus d'autre prédateurs de pucerons, comme les syrphes ou des hyménoptères parasitoïdes.
Il faut aussi prendre garde si tu dois faire des traitement contre d'autre ravageurs que ces traitements n'affectent pas tes auxiliaires. Un seul traitement inapproprié peut ruiner le travail de plusieurs années de protection biologique.

Il faut aussi faire attention au fait que le puceron lanigère du pommier peut survivre sur les racines au niveau du collet ou il est difficilement accessible, ce qui crée un refuge d'ou il peut recoloniser l'arbre par la suite. Pour éviter ça, il vaut mieux utiliser des porte-greffes de la série des MI et des MM comme les MI 793, MM 104, MM106, MM109, MM111 et MM116. Mais une fois que l'arbre est planté, on y peut plus grand chose...

N.B.: Le gaucho, son principe actif se nomme imidaclopride, est encore commercialisé sous plein de nom et est parfaitement accessible au particulier. Il est très décrié car il est très toxique sur les hymenoptères et notamment les abeilles mais il est par contre peu toxique sur beaucoup d'auxiliaires comme les acariens prédateurs, les araignées prédatrices, les carabes et les coléoptères (dont les coccinelles). Il est très décrié mais à mon avis il n'est pas pire que d'autres produit et notamment certaines pyréthrines. Surtout si on traite uniquement après la floraison et qu'on fait attention de ne pas arroser tout le quartier avec...
a écrit le 23/06/2010 21:09 (ref msg # 27568 )
ok merci bcp !
Sinon n'y a t-il pas de nouritture qui puisse attirer plus particulièrement des coccinelles ?
Ferréol a écrit le 23/06/2010 21:32 (ref msg # 27569 )
Si, les pucerons ^^
vomito a écrit le 23/06/2010 22:05 (ref msg # 27570 )
Si tu as traité avec du "Polysect", c'est à dire de l'acetamipride, "insecticide non classé pour l’homme ni pour l’environnement" tes pucerons sont probablement morts. Pour les pucerons lanigères et les cochenilles à bouclier ça ne se voit pas car les bestioles restent en place.

C'est un insecticide systémique que j'utilise avec bonheur, uniquement sur les greffes ou les très jeunes plants pour éviter qu'ils ne soient ruinés.

A mon avis, ton problème est réglé.
a écrit le 23/06/2010 22:26 (ref msg # 27571 )
ca m'étonnerait qu'ils soient mort.
Les colonies augmentent de jours en jours ....
Pour les pucerons de mon laurier , ca avait été + simple , j'avais coupé les feuilles infestées et + rien ! ( c'etait des pucerons sous formes de taches noirs sur les feuilles)
Mais la l'arbre entier est infesté !!


greffer.net >> Hors-sujet