Greffage : importance de la dureté du bois

greffer.net >> Pommier

patrice a écrit le 16/06/2010 10:33 (ref msg # 27529 )
Bonjour.

En lisant un bulletin technique des croqueurs de pommes, je suis tombé sur cette information que je n'ai pu retrouver ailleurs.
Dans le cadre du greffage, (ici ils parlent du pommier à cidre), la dureté du bois du PG et de la variété à greffer aurait une importance.
Une variété à bois tendre greffé sur un porte-greffe à bois dur, ou inversement, entrainerait pousse chétive, chancre, mort.

(pour déterminer la dureté du bois, ils procèdent à des flexions de rameaux, pour voir à quel moment il se casse)
cortina a écrit le 16/06/2010 10:40 (ref msg # 27531 )
Bonjour Patrice

Je pense que l'origine de cette pratique par les croqueurs de pommes est issue de Warcollier dans son ouvrage "LE POMMIER A CIDRE" il avait rédigé tout un chapitre sur le sujet, expliquant méme sa méthode de détermination avec des croquis.


Cortina
André a écrit le 22/06/2010 14:46 (ref msg # 27550 )
La preuve !
Le livre datant de 1926, il est tombé dans le domaine public et je peux donc publier les pages ci-dessous sans problème de droits d'auteur.





patrice a écrit le 23/06/2010 11:39 (ref msg # 27560 )
Ce sont bien ces croquis qui sont repris sur le bulletin technique des croqueurs de pommes.
André a écrit le 07/11/2011 21:56 (ref msg # 32059 )
Pour ceux que ça intéressent, j'ai scanné l'ensemble de ce livre assez intéressant. Pour obtenir le lien vers ce pdf de 55 mo, me contacter en mp.
Bruno a écrit le 08/11/2011 08:12 (ref msg # 32065 )
"patrice" a écrit :
Bonjour.

En lisant un bulletin technique des croqueurs de pommes, je suis tombé sur cette information que je n'ai pu retrouver ailleurs.
Dans le cadre du greffage, (ici ils parlent du pommier à cidre), la dureté du bois du PG et de la variété à greffer aurait une importance.
Une variété à bois tendre greffé sur un porte-greffe à bois dur, ou inversement, entrainerait pousse chétive, chancre, mort.

(pour déterminer la dureté du bois, ils procèdent à des flexions de rameaux, pour voir à quel moment il se casse)


Je me demande si c’est vrai. Quand on greffe un arbre dont le bois est dense avec un greffon dont le bois est peu dense, il se produit plus tard un changement du diamètre du tronc au niveau de la greffe. Le tronc est étroit en bas et devient brutalement plus large. Inversement quand on fait l’inverse. Il ne me semble pas que ces arbres soient plus malades que les autres.
Ferréol a écrit le 08/11/2011 08:46 (ref msg # 32067 )
J'avais vu un peu le même genre d'infos sur le cerisier. C'est toujours des sources assez anciennes et on trouve rien de ce genre dans des sources plus modernes.

Les anciens n'étaient pas toujours dans l'erreur mais il ne faut pas oublier aussi que la recherche actuelle teste aussi les vieilles infos de ce genre. Si on en entend plus parler à l'heure actuelle c'est, à mon avis, que si il y a quelque chose de ce genre là c'est très difficile à mettre en évidence.


greffer.net >> Pommier