attaque champignons sur fruitiers

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


chico-do-brasil a écrit le 02/04/2010 17:11 (ref msg # 26734 )
Voilà juste quelques mots pour m'éclaircir un peu mieux sur ce sujet...
j'ai certains de mes fruitiers qui sont attaqués par ddes champignons (abricotier légèrement criblé, pecher cloque) je traite souvent à la bouillie bordelaise au repos de la végétation (fin novembre et debut mars) alors j ai bien sur qu'on peut traiter en plerine végétation au dythane, mais bon c'est des produit un peu... pas très bon pour les organismes je dirais, je m'amuse à faire du purin d'ortie est ce que ceci pourrai combattre ces champignons? ou bien pour vraiment les combattre dois je m'en remettre au dythane si pas d'autres solution?
floyd a écrit le 02/04/2010 17:38 (ref msg # 26736 )
Dithane est le nom commercial du mancozèbe, molécule fongicide "généraliste" utilisée depuis assez longtemps, que certaines firmes ont décidé de ne plus produire, mais qu'on trouve encore autorisée sur le marché.
Pour chaque maladie, préférer une matière active plus spécifique.

Quant au purin d'ortie, paré de nombreuses vertus, ce qu'il apporte (molécules azotées, silice?) fortifie sans doute le végétal, mais parier sur un effet fongicide contre la cloque ou la maladie criblée me parait osé.
autrevie a écrit le 07/04/2010 22:45 (ref msg # 26833 )
ca à un effet sur le chancre floyd?
j'ai un pommier nationale qui était en parfaite santé,et il a été soudainement criblé de trou (pas des plombs de chasses,mais des insectes (larve je suppose)
puis un méga champignon pousse à la base de son tronc....donc condamné...
je suis vert...
j'ai entrer trop profondément certains arbres et il choppent comme des vergetures,l'écorce se craquelle à partir de longues cicatrices qui apparaissent sur le tronc...
malgré mes effort de drainage du terrain cela semble insuffisant,pour moi,c'est du à un manque d'oxygène,trop d'eau,ces sensibilitées bigrement accrus surement au fait que j'ai enterré trop profond,c'est bizzard,certaines variétés supportent à merveille et une autre même enterrée à l'aide de bouteilles plastiques qui protègent le tronc des rongeurs (donc au dessus de sol)que je remplis de terre,ca à fait claquer un arbre greffé sur semi direct!
je commence à être méfiant de l'affranchissement,moi qui le prônais grassement!
autre fait étrange il ya deux ans un lapin me cerna tout une base de pommier (agé de 5 ans),l'arbre vécu malgré tout,fleurit,fructifia,puis au printemps dernier ne reprit point.
floyd a écrit le 08/04/2010 08:40 (ref msg # 26837 )
Salut autrevie,
Trous en plombs de chasse, c'est la "maladie criblée", donc une maladie heureusement pas trop nuisante habituellement, sauf l'esthétique…

Le collet des plantes est un tronçon dont l'anatomie et la physiologie sont très particulières. Je connais peu… je n'ai même pas à communiquer de source qui donnent des informations utiles.

Peux-tu nous rappeler les caractéristiques du profil pédologique du sol de tes parcelles?

… bah c'est si mignon un petit lapin
autrevie a écrit le 08/04/2010 13:53 (ref msg # 26845 )
c'est un Sol "vieux" typique des montagnes,l'argile est en profondeur (lessivé) et une sorte de terre limoneuse d'apparence l'hiver et totalement poussiéreuse en été en surface...pas cailloux,pas de sable...c'est tout de même plus structuré que de la farine,l'eau fini par pénétrer,mais c'est tresss lent.
le contraste hydrique est tres important,de même que les températures,le sol est acide,les tourbières ne sont pas rares...
la roche mère est fait de granite qui se décompose en une forme argileuse jaune orange,nommé "cran" par ici.
les profondeurs de sol sont tres changeant,passant de 15cm de terre par endroit à plus de 7 mètres de profondeur dans la même parcelle...
d'ailleur presque sur la crête d'une colline un puit à été creusé et l'eau y stagne toute l'année.
il y a des argiles grises,et bleu et orange
la parcelles à "maladie" est extremement profonde je n'ai jamais réussit à toucher le fond,j'ai même creusé une "mine carrière" d'argile qui descend à plus de 5 mètres,j'y ai quand meme trouvé quelques pierres mais pas beaucoup!
Merci pour les info Floyd.
floyd a écrit le 08/04/2010 19:36 (ref msg # 26852 )
http://svt.ac-dijon.fr/schemassvt/IMG/mo...
http://svt.ac-dijon.fr/schemassvt/IMG/mouille_morvan-545x400.jpg

La mouille morvandelle… tout un programme qui correspond bien à ce que tu as décrit, autrevie. Un contexte géologique et pédologique de qualité variable, pour le moins.

Amendement humique et chaulage très progressif pour ton sol. Comme pour celui d'André. Argile et arène granitique (sable plutôt que limon) restent difficiles à améliorer.

La gestion de l'eau dans le sol est un problème si l'argile est proche ou si c'est l'arène qui domine.
- Dans le premier cas, la plantation profonde en vue d'affranchissement futur n'est pas la bonne idée car c'est mettre les racines dans un sol asphyxiant.
- Dans le second cas, la sécheresse estivale ne peut se résoudre que par apport d'eau.

Toutes tes cultures de consoudes, engrais verts et autres couvre-sol sont à poursuivre.
chico-do-brasil a écrit le 08/04/2010 21:49 (ref msg # 26854 )
oui, c'est bien la, tu a toucher le probleme, mon terrain est super argileux! malgré que je l'ai améliorer avec de la terre lègere, et un chaulage de temps a autre, mon terrain est aussi tres plat alors avec tous ça l'eau stagne facilement, et c'est très propice à nimporte quel champignon....
mais je te remercie je vais reflechir a ton procédé!
autrevie a écrit le 09/04/2010 09:18 (ref msg # 26861 )
Merci Beaucoup Floyd,sur doc que tu as trouvé la,en effet,c'est exactement se qui se passe.
oui la consoude arrangent grandement la situation les aulnes aussi.
je vais continuer,Merci.


greffer.net >> Hors-sujet