Que greffer sur de la mirabelle rouge, vos avis

greffer.net >> Prunier

Pointeurdevide a écrit le 23/02/2010 22:50 (ref msg # 26305 )
Bonsoir !

Je prévois une greffe, vos avis sont bienvenus...

Le porte-greffe est un mirabellier sauvage, jeune grand beau et fort, qui donne tôt dans l'année des mirabelles rouges que les mauvaises langues disent acides . Il a poussé près de deux vieux bons mirabelliers de pépiniériste (donc greffés, si j'ai bien compris) dans un buisson, ce qui l'a sauvé de la tondeuse. Comme ce mirabellier me plaît, le buisson dit décoratif décore maintenant la benne, et je compte ajouter d'autres fruits à cet arbre, qui doit descendre du porte-greffe du vieux mirabellier.

En outre, j'ai sérieusement allégé (de moitié ?) ce mirabellier sauvage cette année, car il avait beaucoup trop de bois dans tous les diamètres, et vais encore enlever des petites branches et des rameaux.

Peut-il faire un bon porte-greffe ? Même après avoir perdu tant de bois en février ?

La première espèce que je pense greffer est de la prune, ronde et excellente, d'un arbre maintenant vieux et creux, où elles poussent conjointement avec des mirabelles jaunes et légèrement acides. J'ignore lequel des deux est le porte-greffe ; j'ai enlevé à l'automne la moitié des branches, qui étaient de la mirabelle ayant supplanté la prune. Commentaires ?

Quelques quetsches seraient bien aussi. Un voisin m'en a proposé la variété habituelle ici : oblongue, grosse, bleue cobalt à chair jaune - donc greffées, d'après le pépiniériste. Irait-elle bien sur la mirabelle rouge ?

J'ai aussi goûté dans un terrain à l'abandon quelque chose qui pourrait être une quetsche non greffée et ne m'a pas rendu malade : ronde et petite, à peau bleu nuit, chair rouge-violette, avec un goût de quetsche, de l'acidité en plus, et ajoutant un goût inattendu - quelque chose comme de la pâte d'amandes. Une idée sur cette chose, d'après une description tellement imprécise ? Que pourrait donner une greffe ?

Les deux vieux mirabelliers jaunes étant encore sains et produisant plus qu'on ne peut manger, je ne grefferai pas leurs rameaux sur le jeune. Avez-vous d'autres suggestions simples à réaliser ?

Sur le prunier, j'ai prélevé aussi des branches longues (0,25m) et déjà ramifiées mais que je crois dater de l'année parce que leur bois est rouge et lisse. Est-ce juste ? Si je les implante, aurai-je plus rapidement de la végétation, ou bien la soudure échouera-t-elle à cause des besoins excessifs de ces greffons ?

Comme je veux conserver des mirabelles rouges et ajouter plusieurs variétés, et parce que ma première greffe m'a semblé bien assez difficile, je pense tenter deux ou trois dizaines de greffes anglaises. Est-ce réaliste ?

Merci !
patrice a écrit le 24/02/2010 12:05 (ref msg # 26312 )
Bonjour.

Le sujet du mirabellier porte-greffe a déjà été évoqué ici :

https://www.greffer.net/forum/viewtopic....
Pointeurdevide a écrit le 24/02/2010 16:44 (ref msg # 26319 )
En effet, merci ! J'ai hâte de lire leurs observations, s'ils ont essayé.

La principale difficulté étant que je sais peu de choses sur ces arbres (ni sur les arbres en général, vous aurez remarqué...)

Le porte-greffe envisagé est-il un drageon ? Je suppose que non, parce que ses deux géniteurs possibles sont identiquement vigoureux. Après qu'ils eurent crû sans entretien pendant une décennie, j'ai dû les raccourcir de moitié, en coupant d'ex-gourmands devenus gros comme la cuisse. Et les deux produisent des mirabelles abondantes. De toutes manières, vue la taille atteinte par le descendant, même s'il est un drageon, celui-ci ne doit plus rien ponctionner maintenant.

Le prunier est une acquisition par mon père, qui a oublié irrémédiablement la marque et le modèle. En cette saison, je n'ai pas non plus de fruit sous la main. Je sais que ses fruits sont bons, que j'aimerais pérenniser et amplifier cette production, et que j'ai dû tailler cet arbre donc j'en ai conservé des greffons... Et comme le mirabellier sauvage produit plus de fruits que je n'en mange, je sens que je vais agir d'abord et réfléchir ensuite.

Cet arbre est peut-être surgreffé, donc je n'aurai pas les mêmes chances avec mon jeune mirabellier... Ses mirabelles jaunes-rosées précoces, d'une vieille branche et des nombreux gourmands, seraient une première greffe, sur laquelle les prunes ont été ajoutées. Opinions ?

Pour les pêchers: ils sont déjà trois dans le jardin, leur production surabondante, et ils me donnent bien assez de soucis.

Des abricots m'auraient plu... Mais les gelées printanières sont courantes ici, et je crains d'avoir un arbre aussi fragile que les pêchers. Dois-je regarder si j'en trouve dans le coin ? Greffer maintenant ? Wiki parle de fin juillet. Planter : il n'y a pas vraiment de place libre dans le jardin, et je n'ai pas cette patience.

Et les reine-Claude poussent déjà sur deux vieux arbres fatigués et un jeune que je viens de débarrasser du buisson décoratif où il s'était installé et vais tailler, donc je ne vois pas d'urgence à en ajouter dans le jardin.
Pointeurdevide a écrit le 24/02/2010 18:24 (ref msg # 26322 )
Abricot : la variété "pêche de Nancy", d'après une autre discussion ici. Resterait encore à en trouver un dans le coin, et dont le propriétaire soit compréhensif.
Pointeurdevide a écrit le 25/02/2010 18:19 (ref msg # 26345 )
Portrait en pied du candidat porte-greffe aujourd'hui :




L'un des géniteurs possibles est derrière à gauche.

L'arbuste pseudo-décoratif occupait la moitié du rayon sans gazon, il en reste la touffe bien séparée derrière le mirabellier. Cela explique le manque de branches basses.

Ce mirabellier avait fait du bois sans mesure. J'ai enlevé la moitié des troncs et grosses branches : le tas à droite arrive à hauteur des yeux. La moitié des petites branches et gourmands vont encore partir. En revanche, je compte garder les nombreux troncs que j'ai laissés et les incliner pour combler les trous du feuillage. Commentaires ?

Quel effet aura cette opération lourde sur la greffe ? PG trop fatigué ? Ou au contraire, réserves surabondantes lors du débourrement, aidant les greffons ?
Pointeurdevide a écrit le 02/03/2010 04:12 (ref msg # 26385 )
Aujourd'hui j'ai pu prélever des greffons de quetsche. Comme d'habitude, je ne sais pas vous dire la variété ; c'est celle courante ici en vallée du Rhin.

Après avoir observé à nouveau le porte-greffe, ses rameaux croissent de 25 à 60cm par an... Du coup, j'ai prélevé les greffons tout au sommet du vieux quetscher (peut-être planté par mon grand-père), au bout de jeunes branches destinées à être enlevées.

Lesdits greffons ont la même croissance annuelle que le porte-greffe, ce qui les classerait aisément dans les gourmands. J'espère ainsi que le PG ne les noiera pas dans sa croissance. Mais donneront-ils des fruits un jour ?

Comme une soudure ne peut tenir un greffon de 30cm, je compte garder les 10cm du bout des greffons et les implanter à la place des derniers 10cm des rameaux du PG (déterminé en premier lieu par le diamètre). Commentaires ?

Si cela vous paraît plus raisonnable, je prélèverai à nouveau des greffons du prunier, cette fois-ci au sommet et de taille XXL, pour aller avec le PG de mirabellier rouge.
patrice a écrit le 02/03/2010 09:25 (ref msg # 26387 )
Greffe à rameau : greffon prélevé sur l'extrémité (le bois dit "d'un an", bref, ce qui a poussé l'an dernier), et on conserve sur le greffon en général que 3 yeux.
Pointeurdevide a écrit le 19/03/2010 21:31 (ref msg # 26587 )
Ca y est ? Il a assez débourré ? Je peux récolter ?
Je veux dire : je peux greffer ?




Ou j'attends plutôt que les embryons de feuilles aient surgi et que leurs pointes soient séparées ?
floyd a écrit le 20/03/2010 14:10 (ref msg # 26594 )
Ce sont des boutons à fleurs que l'on aperçoit en quantité sur le cliché.
Les rameaux ne sont donc pas de l'année et ne peuvent convenir pour un greffage.
patrice a écrit le 21/03/2010 06:37 (ref msg # 26597 )
Si la photo concerne des greffons, c'est trop tard, c'est débourré.
Si la photo concerne le porte-greffe, quelle méthode envisagez vous?
Pointeurdevide a écrit le 25/03/2010 13:57 (ref msg # 26645 )
Les greffons - de quetsche et de prune - sont encore au frais.

Photo du candidat porte-greffe aujourd'hui :



je greffe maintenant, ou j'attends encore que tous les boutons soient ouverts ?

La méthode... Greffe anglaise sur de nombreux rameaux, et en comptant fermement sur la chance du débutant.
youcef a écrit le 25/03/2010 15:17 (ref msg # 26646 )
normalement tu peux greffer le porte greffe est bien debourré.
JM a écrit le 25/03/2010 18:43 (ref msg # 26651 )
Essaye dès maintenant, tu verras ce que ça donne.
Moi, je préfère greffer les fruitiers à noyau beaucoup plus tôt en février, ou encore mieux mi-septembre.
Pointeurdevide a écrit le 01/04/2010 01:35 (ref msg # 26720 )
Et quel âge doivent avoir les bouts de branches du pote-greffe que je remplace par les greffons ?

Les greffons de quetscher (et de prunier) sont largement plus trapus que les rameaux de l'an dernier de ce mirabellier porte-greffe.

Du coup, au moins vers le bas de l'arbre, j'ai implanté les greffons à la place de branches déjà ramifiées une fois. Tout faux?

En haut du porte-greffe, j'ai des rameaux d'un an plus qui sont longs et en conséquence plus gros, que je remplacerai par les greffons. Mais avoir des quetsches et prunes aussi en bas de l'arbre serait commode.
floyd a écrit le 01/04/2010 22:08 (ref msg # 26731 )
L'âge du rameau PG est moins important pour la réussite du greffage que l'adéquation des diamètres.
Donc good luck! (greffe à l'anglaise)
Pointeurdevide a écrit le 03/04/2010 03:45 (ref msg # 26742 )
Voilà, j'ai mis des rameaux de prune et de quetsche sur ce mirabellier. 15 ou 20 en deux demi-après-midi, je ne sais pas trop.

Le plus long est de déplacer l'échelle, sur cet arbre haut.

Choisir les branches porteuses n'est pas immédiat non plus, sur cet arbre qui a déjà quelques années. Au contraire de mon merisier, ce mirabellier avait déjà des branches mortes (car trop nombreuses, c'était un fouillis avant que je ne taille) et des diamètres très variés.

J'avais commencé avec des greffes anglaises simples, mais suis passé à l'anglaise compliquée, beaucoup plus facile à ligaturer, surtout depuis le sommet d'une échelle.

J'attends, observe, et vous raconte en images.


greffer.net >> Prunier