Greffer le Houblon

greffer.net >> Plantes ornementales

triskell a écrit le 21/01/2010 19:03
Bonjour à tous,
Je viens de commencer à m'intéresser à la botanique, au greffes en particulier. J'ai cru comprendre que la greffe s'adressait avant tout aux arbres, fruitiers ou ornementaux. Pour ma part, je cherche plutôt à trouver un porte greffe pour le houblon... Je me demandais si quelqu'un avait déjà tenter l'expérience, sinon ce que vous aviez à suggérer pour maximiser les chances de réussite...
patrice a écrit le 21/01/2010 19:12
Bonsoir.

La greffe concerne les dicotylédones, dont fait partie le houblon.

Généralement, les personnes interessées cherchent à greffer le canabis sur houblon, mais, pour des raisons évidentes, cela n'est pas documenté ici même. Il y a des tutoriels photographiques sur les sites spécialisés, au cas où vous auriez néanmoins un cultivar remarquable de houblon à sauvegarder, donc vous pourrez vous inspirer ; la greffe du houblon n'étant pas documentée dans les ouvrages traditionnels.
triskell a écrit le 21/01/2010 19:17
Ok, Merci!
Je ne tiens pas à greffer du canabis sur du houblon mais plutôt greffer du houblon sur une vigne, par exemple... Ou sur un arbre quelconque. Mon but ultime est de parvenir à greffer plusieurs variétés de houblon sur le mème arbre...
patrice a écrit le 21/01/2010 19:28
En matière de greffage, pour espérer une affinité, sauf cas exceptionnel, il faut oeuvrer sur des espèces de la même famille botanique ; donc il faut rester dans la famille des Cannabacées / Cannabinacées, famille peu nombreuse : canabis, houblon.

Le houblon est vivace, le canabis annuel. Donc, dans un pays où ca n'est pas prohibé, le canabis est à bannir en tant que porte-greffe du houblon.

Mais pourquoi ne pas greffer vos multiples cultivars de houblon sur un unique pied de houblon?
triskell a écrit le 21/01/2010 19:32
À vrai dire, je tenais à produire du houblon qui serait moins difficile à cueillir... Je voulais essayer de limiter sa course et le maintenir à portée de bras... Je me suis dit que ça pouvait peut-être se faire en touvant un porte greffe moins vigoureux...
patrice a écrit le 21/01/2010 19:35
Il existe des variétés naines : http://www.wikignole.be/wiki/Houblon
triskell a écrit le 21/01/2010 20:04
ok, merci beaucoup, je vais essayer de me procurer ces dites espèces, mais je ne sais pas si celà affectera le goût ou bien les propriétés antiseptiques des espèces nobles...
Alex a écrit le 23/01/2010 11:11
Bonjour,

Intéressante discussion que voilà... Originale aussi...
Tu cherches de nouveaux lecteurs , Patrice ?

Je suis très surpris, je ne pensais pas que la greffe Cannabis sativae sur Humulus lupulus (ou vice versa) était documentée...
Je ne saisis pas bien l'intérêt; mais bon...
De toutes façons, je n'imagine pas qu'on puisse rendre vivace une plante annuelle par la greffe ? (sans parler des effets que peut avoir le PG sur le goût des fruits).


Sinon, pour revenir au sujet de départ....
Dans le cas d'un "cultivar remarquable à sauvegarder", le marcottage / bouturage me semble de toutes façons plus adapté vu la propension du houblon à le faire naturellement.


Quoi qu'il en soit, j'ai fait l'erreur de planter deux pieds de houblon "sauvages" dans mon jardin il y a quelques années (1 mâle + 1 femelle). C'est vrai que la floraison des femelles est magnifique et cache très bien les murs disgracieux... Et je suis donc certain que -comme dans les houblonnières- il faut rabattre les plants au sol tous les ans pour profiter de ces floraisons... Pour pouvoir greffer "en arbre" (par exemple, si c'est possible, greffe en tête sur un pied de houblon dirigé en un tronc unique), je suppose donc qu'une taille annuelle très stricte serait nécessaire.


Inutile d'essayer de greffer du houblon sur une vigne, comme expliqué; même si cette image m'a aidé à comprendre ce que vous recherchiez.
Avec un seul cultivar de houblon recépé au ras du sol tous les automnes; j'ai vu cultiver du houblon à la manière d'un cordon de pommier/poirier (6-8 fils horizontaux). Les rejets annuels excédentaires étaient éliminés... Mais cette expérience prenait énormément de place, car les lianes de houblons sont très très longues...
Je ne sais pas s'il serait possible de greffer 6-8 yeux de houblon différents sur un "tronc de PG unique" afin de les cultiver horizontalement comme un cordon de fruitier ? (sans parler du mode de taille !?).


Je me suis un peu moqué au départ; mais en fait je suis intéressé par cette discussion. J'ai des amis brasseurs qui désirent se créer une collection de cultivars de houblon. Non pas pour les utiliser (le houblon coûte très cher; mais vu les petites quantités mises en jeu dans la fabrication de la bière et la qualité/fiabilité impérative du produit ; il serait peu prudent d'utiliser les récoltes de leur "verger de houblon"); mais pour le côté amusant de la chose... Si d'aventure vous connaissiez des fournisseurs ou des possesseurs de cultivars destinés au brassage; n'hésitez pas à me le faire savoir.

Alex

Ps : Merci pour le lien WikiGNOLE (:mrgreen, Patrice, c'est très intéressant
patrice a écrit le 23/01/2010 11:37
Mon but ultime est de parvenir à greffer plusieurs variétés de houblon sur le mème arbre...


Je me suis dit que ça pouvait peut-être se faire en touvant un porte greffe moins vigoureux...


Multi greffes sur porte-greffe nain, ca n'est pas très raisonnable.
Déjà pour du multigreffes, il faut choisir des greffons de variétés de vigueur assez identiques.

Tu cherches de nouveaux lecteurs

Non, nous sommes déjà beaucoup trop.

je n'imagine pas qu'on puisse rendre vivace une plante annuelle par la greffe

Je me suis aussi posé cette question et ne connait pas de cas équivalent sur d'autres espèces. Sur les sites "spécialisés", certains emploient le qualificatif "mythique" pour la greffe du canabis sur houblon.
triskell a écrit le 23/01/2010 15:46
Merci pour vos conseils. Pour ce qui est du houblon de brassage, il est possible de commander des rhizomes des états-unis, ils sont cependant dépourvu d'inventaire en ce moment(probablement hors saison). Je me suis informé auprès de certains de ces sites ''spécialisés''et pour ma part, ce n'est pas très encourageant. Il parraît qu'il est possible de greffer du houblon sur du cannabis, mais celui-ci contiendra du thc(ce dernier se formant dans les racines, semblerait-il) et deviendrait annuel. L'inverse serait également possible, mais pas intéressant pour eux car pas de cocottes produites et faible taux de thc(pas bon pour moi non-plus, ce que je veux, c'est du houblon...).
hendy a écrit le 23/01/2010 15:58
Je possède deux sortes de houblon..
Un plant de houblon vert foncé ..mâle
et un plant de houblon doré ..femelle

Il faut surveiller la dominance du houblon vert
Je recherche un plant de houblon panaché.. déja observé chez un ami..
Ferréol a écrit le 23/01/2010 16:19
Il existe aussi deux autres espèces de houblon:

Humulus japonicus, le houblon du japon qui est annuel et dont un cultivar panaché est très joli et se reproduit fidèlement par semis.

Il y a aussi Humulus yunnanensis, un houblon chinois sur lequel je n'arrive pas à trouver d'informations. Si il a une faible végétation, il pourrait te servir de porte-greffe...
triskell a écrit le 23/01/2010 16:20
Reste encore à savoir de quelle variété il s'agit, tout dépend aussi de l'utilisation/application recherchée. S'il s'agit d'une plante strictement ornementale, il faut tenter de reproduire l'aspect recherché, mais s'il s'agit au contraire d'une application de brassage, il est préférable de se concentrer sur le taux de d'acide alpha/beta contenu dans les fleurs, ce dernier étant diretement conséquent des propriétés amérissantes du dit houblon...
triskell a écrit le 23/01/2010 16:24
Il existe aussi deux autres espèces de houblon:

Humulus japonicus, le houblon du japon qui est annuel et dont un cultivar panaché est très joli et se reproduit fidèlement par semis.

Il y a aussi Humulus yunnanensis, un houblon chinois sur lequel je n'arrive pas à trouver d'informations. Si il a une faible végétation, il pourrait te servir de porte-greffe...


Je serais intéressé par le houbon Japonais s'il est facile à reproduire par semis, il pourrait alors servir de porte-greffe au brewers gold...
triskell a écrit le 23/01/2010 16:28
Reste encore à savoir de quelle variété il s'agit, tout dépend aussi de l'utilisation/application recherchée. S'il s'agit d'une plante strictement ornementale, il faut tenter de reproduire l'aspect recherché, mais s'il s'agit au contraire d'une application de brassage, il est préférable de se concentrer sur le taux de d'acide alpha/beta contenu dans les fleurs, ce dernier étant diretement conséquent des propriétés amérissantes du dit houblon...

Désolé, je voulais dire responsable et non conséquent...
hendy a écrit le 23/01/2010 19:07
Il y a surement possibilité de tenter une contamination virale par du feuillage du houblon panaché (annuel)sur des semis de houblon vert vivace..

Une contamination virale du feuillage cela fonctionne pour les semis de
l' héliopsis Lorraine Sunshine..

On n' essait pas suffisamment ses techniques de contamination..
triskell a écrit le 24/01/2010 09:14
En quoi consiste la contamination virale exactement?
floyd a écrit le 24/01/2010 11:01
Les viroses végétales ou phytoviroses sont une des plaies qui sévissent dans les cultures.
Accroitre les connaissances et tester des moyens de luttes sont notament les missions d'un centre de recherche INRA à Montpellier

Quelques viroses à caractère ornemental ont un intérêt commercial relatif. Quelques amateurs en font un hobby non dénué des risques liés à la diffusion d'organismes viraux.
hendy a écrit le 24/01/2010 14:44
Floyd..
C' est vrai ce que tu mentionnes.. Mais j' ai au delà d' une centaine de plantes avec des traits de panaché..Si on les trouve sur le marché c' est
qu' il y a eu vérification de la dangeorosité.. Toutes les plantes sont vérifiées avant d' être mise sur le marché.

J' essai à partir de ses plants un transfert vers d' autres plants..et ce
n' est pas facile...Mais j' ai commencé à obtenir des observations intéressantes.. virose complète pour certains transferts trop sélectif.. partiel non ordonné et non persistant.. virose non intéressante.. couleur en profil décevant.. etc..
Les viroses sur l' aubépine sont à proscrire car ils en cachent d' autres problématiques plus virulentes..( feu bactérien ).. Pourtant j' ai observé des semis d' aubépine très intéressant mais ...attention 6 jours et tout disparait..
La période de contamination, le site de contamination, le milieu bioloque,
et combien d' autres facteurs sont à évaluer pour obtenir quelques plantes panachés..

J'essais une normalisation de la technique de transfert...Si je peux obtenir
10 % et plus d' observation pour certains plantes je pourrai penser que cela vaut vraiment la peine..


greffer.net >> Plantes ornementales