Traitement des arbres fruiters

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


BrotherS a écrit le 30/12/2009 17:08 (ref msg # 25465 )
Bonjour ou Bonsoir en fonction de votre heure de consultation,

Je recherche un ou des produits pour traiter mes pommiers et poirier (cf. mon poste sur ce sujet) en dehors des standards pour les particuliers.

Alors, j'ai recherché un peu et voir beaucoup sur Internet et sur le forum des traitements d'hiver et de printemps.

Et là, j'ai trouvé de tout et de rien. Bref, il y a de quoi se perdre........!

Mais dans mes recherches, je suis tombé sur ces articles intéressants :

    1. Le traitement en général (POUR DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES) : http://www.srpv-centre.com/ulf/SRPVcentr...

    2: Description de Oviphyt : chttp://www.amaroc-agro.com/produits/Details-produits/Presentations-produit/Oviphyt/Oviphyt-2005.ppt?bcsi_scan_724455964DA813B3=0&bcsi_scan_filename=Oviphyt-2005.ppt

Bon et pour le premier article, j'ai bien compris certain principe sauf l'histoire du positionnement (stade A-B etc...). Je pense que c'est le stade larvaire ? Bon, je ne suis pas sur......!

Bref, j'essaye de faire appel à votre expérience sur ce sujet. Si vous pouvez me conseiller ou guider vers un ou plusieurs produits (cf. le document 2 -> combinaison) pour le traitement d'hiver et de printemps.

Sauf s'il n'est pas nécessaire de traiter mes fruitiers. Je ne suis pas un fan du traitement. Mais, j'ai un doute d'après le document 1.

Voila,
Merci encore,
floyd a écrit le 30/12/2009 19:22 (ref msg # 25466 )
S'il est bon de s'informer, dans un domaine où les choses évoluent vite, c'est bien celui des pesticides.

Attention les spécialités proposées sur le site de ce fournisseur marocain ne sont pas toutes autorisées à la vente en France.

Quant au bulletin daté de 2004 du service de la protection des végétaux, une source professionnelle pour professionnels, c'est un peu comme lire un livre médical; inévitablement on se sent atteint des pires symptômes…

Retenir des mesures prophylactiques indiquées qu'il faut tenir son verger et ses arbres propres:
- en ôtant par la taille, le ramassage et l'élimination par le feu, tout ce qui fait penser à une branche malade, à des fruits ou des feuilles contaminés.
- en brossant les vieilles écorces
- en ratissant le sol après ces interventions.

En second, il faut confirmer par une identification précise, le problème sanitaire; une maladie, un insecte, un acarien, ou une autre cause.
Connaitre son "ennemi" ses forces, ses faiblesses. Evaluer l'impact lié à sa présence avant de sortir de l'arsenal, les solutions trop radicales.

Enfin, si le besoin est réel, rechercher spécialement toutes les solutions pour en évaluer les contraintes, les avantages, les répercussions.
Attention rien n'est plus risqué que de "taper" dans un bidon ancien ou de récupérer un "fond de cuve" d'un arboriculteur professionnel…

Les solutions miracles n'existent pas. Les firmes de pesticides mettent au goût du jour leur gamme.
Les rayons spécialisés des jardineries ont tous été "repeints en vert"… et c'est une bonne chose.
BrotherS a écrit le 30/12/2009 20:13 (ref msg # 25467 )
En conclusion et pour cette année, il n'y a rien à faire. Juste à regarder l'évolution des arbres?
claudeduvar a écrit le 30/12/2009 21:05 (ref msg # 25468 )
si il fait beau, sec et hors gel fait un traitement d'hivers à l'huile de paraffine sur tes arbres ensuite un traitement au cuivre 75g/l que tu renouvelles avant la floraison ( stade ou les bourgeons à fleur prennent de l'ampleur), si le temps est humides un dernier traitement avec un cuivre à action rapide type oxyclorure de cuivre 5g/l, aprés floraison un ou 2 traitement au soufre à faire avant les chaleurs pour les maladies fongiques. Dès l'arrivée des jeunes feuilles bouillie au savon noir ( autant que tu veux) efficace sur les insectes et même si il n'y en a pas ça protège. si il y a des pucerons ( avec un sol équilibré et un traitement d'hivers il ne devrait pas y en avoir) tu ajoutes un peu d'essence de térébenthine. un dernier traitement avant la chute des feuilles au cuivre.

c'est un parcours passe partout on est loin de l'arboriculture que je défends mais un début standart pour l'adapter à tes observations
floyd a écrit le 30/12/2009 22:18 (ref msg # 25469 )
Salut claudeduvar…
… qui me casse la baraque en deux coups de cuillère à pot!

Pour les palmettes de Brothers, récentes et fraichement plantées, oui, juste observer!

L'huile blanche pour détruire les formes hivernantes… en prévention et à condition qu'il y ait eu pucerons, cochenilles et autres larves visibles durant l'été 2009.

Le savon noir, pas vraiment sélectif, mais efficace et curatif sur puceron. Un jet d'eau suffit parfois à les balayer.

Le cuivre et le soufre pour stopper "les maladies" qui profitent généralement d'un printemps doux et humide et des pousses tendres pour s'exprimer. Redire que les feuilles de pêcher n'aime pas du tout le cuivre…

Toutes ces solutions sont largement détaillées sur maints forum et sur les guides de jardinage bio qui prolifèrent cette saison. Elles forment un arsenal à utiliser avec parcimonie.

Elles ne doivent être appliquées que sur un "ennemi" clairement identifié pour une réponse adaptée aux besoins quand toutes les mesures prophylactiques sont en place.
BrotherS a écrit le 31/12/2009 08:10 (ref msg # 25470 )
"floyd" a écrit :

L'huile blanche pour détruire les formes hivernantes… en prévention et à condition qu'il y ait eu pucerons, cochenilles et autres larves visibles durant l'été 2009.


J'ai une deux attaques sur la haie fleurie de chenille. Et encore, c'était limité à deux arbres. Donc, il n'y a rien de grave !

"floyd" a écrit :

Pour les palmettes de Brothers, récentes et fraichement plantées, oui, juste observer!


Donc, je vais garder le principe du "Wait and See".

PS 1 : J'ai posé la question sur le traitement. Car pratiquement tout le monde de mon entourage m'indiquait de traiter les arbres. Or comme je l'indiquais dans mon message d'origine. Je ne suis pas un fan du traitement. Maintenant, si il faut le faire....!

PS 2 : OVIPHYT (Numéro d'autorisation: 9300504) -> http://e-phy.agriculture.gouv.fr/spe/930... Mais bien sûr, il est interdit au particulier !
floyd a écrit le 31/12/2009 09:16 (ref msg # 25471 )
Quelques chenilles, sans doute un mal nécessaire pour le plaisir de voir des papillons autour des fleurs du buddléia, non?

Plus que jamais, l'exercice écologique du jardinage vise à ménager des zones refuge pour la faune utile (passereaux, coccinelles) comme le soulignait justement Féréol.

La haie fleurie joue ce rôle. L'asperger d'insecticide sera vain et coûteux.
BrotherS a écrit le 31/12/2009 09:34 (ref msg # 25472 )
"floyd" a écrit :
Quelques chenilles, sans doute un mal nécessaire pour le plaisir de voir des papillons autour des fleurs du buddléia, non?

Plus que jamais, l'exercice écologique du jardinage vise à ménager des zones refuge pour la faune utile (passereaux, coccinelles) comme le soulignait justement Féréol.

La haie fleurie joue ce rôle. L'asperger d'insecticide sera vain et coûteux.


Effectivement, la haie fleurie a cette objectif d'attirer les chenilles, papillons, oiseaux, rongeurs etc...

Mais là, ils se sont attaquer à deux arbres en particulier. Et surtout un (Le lila nain ou gênet rouge) ! D'ailleurs, il a du mal à remonter la pente. J'avais l'impression d'une attaque ciblée ou comando !

La seconde attaque était aussi des chenilles. Et elle s'amusait à former comme une toile d'araignée. Mais, cela a été plus simple à supprimer. Et il n'y a pas eu de dégat.

En sachant que je n'ai pas utilisé de produit juste mes petites mains. Mais, c'était long...très long....Et, j'ai eu le droit à des répliques
floyd a écrit le 31/12/2009 12:07 (ref msg # 25473 )
"BrotherS" a écrit :
J'avais l'impression d'une attaque ciblée


… et c'est tout l'intérêt d'une haie à multiples espèces. Imagine le désastre si la haie avait été composée de ce seul lilas nain?

Pour "clouer le bec" de visiteurs désobligeants, on peut utilement se reporter aux indications de Férréol sur les plantes hôtes des différents pucerons.

Plus subtile, la vraie "lutte biologique" voit s'ouvrir de réelles perspectives.
BrotherS a écrit le 31/12/2009 13:53 (ref msg # 25477 )
Comme quoi la diversité apporte un avantage... Cette année, j'ai pu noter une grande proportion de coccinelle. Bon signe .. ?
youcef a écrit le 31/12/2009 17:57 (ref msg # 25481 )
voici une vieille recette contre certaines maladies cryptogamique et parasite du pommier et poirier.
12 litres d'eau, 1kg de sulfate de fer et 0,2 litre d'acide sulfurique
qu'on pulverise sur les branches pendant l'hiver jusqu'à fin fevrier.
pour le melange il faut verser doucement l'acide dans l'eau.
floyd a écrit le 31/12/2009 18:21 (ref msg # 25483 )
Acide sulfurique et sulfate de fer: une recette qui a des propriétés désherbantes également, non?

En tout cas, voilà mon conseil: ne pas tenter cette dangereuse aventure.
hendy a écrit le 31/12/2009 20:26 (ref msg # 25485 )
Est ce une recette de sorcière venant de la période des rois maudits....0.2 litre d' acide sulfurique surtout dans 12 litres d' eau...on en fesait un rince bouche..


greffer.net >> Hors-sujet