Taille des groseilliers & cassissiers

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


-wLz- a écrit le 11/12/2009 18:26 (ref msg # 25247 )
Bonjour, je me pose donc la question de la taille des groseilliers, Floyd me disait dans un autre post :

C'est une taille simple sur un cycle de trois ans:
- pousse du rameau
- fructification
- coupe


Sur le site de Daniel Duret (pépiniériste spécialisé petits fruits) il dit que le groseillier se bonifie avec le temps, et conseille par contre de tenir les cassissiers plus jeunes :
"son bois ne produit guère au-delà de trois ou quatre années, il vaut mieux donc le garder jeune et le tailler plus souvent. Le conduire en buisson plus
facile à retailler tous les ans, permet de conserver un fort potentiel de production."

Je me pose aussi la question de la période idéale pour réaliser la taille.

Merci pour votre expérience.
floyd a écrit le 11/12/2009 20:21 (ref msg # 25249 )
Ces fruitiers débourrent tôt en saison et les bourgeons supportent mal les frottements inévitables lorsque l'on taille; intervenir en priorité dès que le temps le permet. Pour mémoire, les rameaux d'un an font d'excellentes boutures que je réussis à faire prendre, plantées en pleine terre à Noël.


Partant sur un cycle de trois années, cela conduit logiquement à supprimer chaque année 1/3 des rameaux pour ouvrir la place à de nouvelles pousses.

Dans la pratique on se contente de supprimer à ras les rameaux les plus anciens, mal placés, abimés, trop ramifiés.

Les rameaux de deux ans ayant produits peuvent au besoin être rabattus sur les premières ramifications.

Les rameaux d'un an vigoureux et prometteurs sont laissés intacts.

On gardera en mémoire que ces fruitiers sont des arbustes "basitones". Ils ont l'aptitude à repercer de souche à condition de les garder "jeunes" comme le suggère D. Duret.

Il faut s'imposer de faire de la place au cœur de la touffe.
Une touffe vieillissante et trop dense ne produit plus que quelques rejets grêles qui peinent à traverser le buisson à la recherche de la lumière.
-wLz- a écrit le 14/12/2009 12:48 (ref msg # 25285 )
Merci pour ces conseils

"floyd" a écrit :
Ces fruitiers débourrent tôt en saison et les bourgeons supportent mal les frottements inévitables lorsque l'on taille; intervenir en priorité dès que le temps le permet.


Le fait de tailler tôt, ne risque t-il pas de provoquer le démarrage trop précoce des plants?

Lorsque tu fais des boutures à noël c'est donc une opération "à part", je veux dire que tu ne profites pas de la taille pour prélever les boutures?
floyd a écrit le 14/12/2009 15:48 (ref msg # 25291 )
Le fait de tailler n'a pas d'incidence sur la date de débourrement.
Tout au plus, remarque-t-on un retard lorsqu'une taille très courte ne laisse que des bourgeons très peu visibles à la base du rameau.

Mes boutures de Noël; oui plusieurs fois j'avais préparé des jeunes plants de cassis et de groseilles pour faire de petits cadeaux. Donc arrachage un peu avant le 25/12 et habillage léger du plant. J'avais pris l'habitude de repiquer immédiatement le stock de rameaux ainsi récupérés… et ça marche.

Tout cela pour dire qu'on peut tailler à la Noël, s'il ne gèle pas, et en profiter pour bouturer.
Ced80 a écrit le 09/04/2014 18:29 (ref msg # 43758 )
J'ai fait la mauvaise expérience l'année dernière de tailler en octobre novembre, alors que les feuilles finissaient de tomber. Je ne suis plus près de retailler à cette époque... j'ai eu, ce printemps, un nombre conciderable de rameau n'ayant pas démarré, probablement morts, que j'ai du couper. La taille trop hâtive a-t-elle enlever "trop de sève" vu que celle ci n'était pas descendue en totalité ? Les autres années, en taillant en janvier je n'ai jamais eu aucun problème...
klakos a écrit le 10/04/2014 05:48 (ref msg # 43762 )
Pour ajouter au débat, je privilégerais la taille "en vert", sans doute juste après la fructication.
Il parait que la taille en plein hiver favovise trop la pousse "à bois".
floyd a écrit le 10/04/2014 19:23 (ref msg # 43767 )
Le meilleur de la récolte des cassis et groseilles est sur bois de 2 et 3 ans.
Une touffe doit donc être renouvelée très régulièrement, pas la suppression complète de rameaux dès leur 4ème année.
Il est a la fois souhaitable et normal que de beaux et vigoureux rameaux apparaissent dans les éclaircies ainsi pratiquées.

La taille en vert, estivale, contrecarre la photosynthèse; elle ne permet donc pas à la plante d'emmagasiner les réserves nécessaires à la croissance et à la récolte suivante.
La taille en vert, épuise… une plante qui pourrait avoir un développement et donc une production très supérieure.
C'est donc une fausse bonne idée.


greffer.net >> Hors-sujet