Pomme non identifiée

greffer.net >> Pommier

Claude 61 a écrit le 06/11/2009 19:22
Bonjour,

Je possède en Normandie un verger avec notamment un pommier ancien haute tige, qui donne des pommes des pommes vertes, dures, qui jaunissent en mûrissant. Je les cueille en novembre/décembre. Elles peuvent se consommer tout de suite en compote savoureuse, pratiquement sans sucre. Il faut attendre le milieu de l'hiver, alors qu'elles commencent à jaunir, pour pouvoir les consommer au couteau, jusqu'en juillet, sans problème. Elles sont alors très agréables, légèrement acidulées, très croquantes, assez juteuses et très parfumées.

Ne sachant pas de quelle espèce il s'agit, pouvez vous me donner des indications sur son nom. J'hésite entre une pomme de fer, ou une rénette du mans.

Merci de me donner quelques pistes.
Ferréol a écrit le 06/11/2009 19:34
Bonjour, au vu de la description j'allais lancer la piste reinette du Mans mais je vois que c'est déjà envisagé.
Claude 61 a écrit le 06/11/2009 20:40
Merci de votre réponse,
D'autre part, pour reproduire cette espèce y a-t-il un moyen ?
L' arbre existant ne semble pas avoir de zone de greffe en haut de son tronc haute tige.
Ferréol a écrit le 06/11/2009 21:23
La seule manière de reproduire fidèlement tous les pommiers est le greffage. Ce n'est plus vraiment la saison de greffer mais les greffe de printemps peuvent se préparer dès maintenant en cherchant des porte-greffe, en regardant sur l'arbre quelle branches pourront être prélevées pour les futures greffes, en gros en s'organisant pour ne pas être pris au dépourvu quand la saison des greffes reviendra.

Quelques rares variétés de pommiers se bouturent bien mais c'est loin d'être une généralité.
Claude 61 a écrit le 07/11/2009 19:25
J'habite dans l'Orne, la terre est un limon argileux assez lourd, mais sans cailloux, quel serait le porte greffe le plus adapté à cet environement ?
floyd a écrit le 07/11/2009 21:19
Salut Claude61
Il ne manque pas d'excellentes pépinières dans l'Orne.

Une section des croqueurs de pommes à la Ferté Macé…

Un peu plus haut mais guère loin, il y aura à Lisieux,
la FOIRE AUX ARBRES ET AUX PLANTES , du samedi 27 Février au Lundi 1er mars 2010

Voilà de quoi trouver le bon sujet porte-greffe selon que tu cherches à produire un arbre de plein-vent ou une modeste palmette; un franc dans le premier cas, un M106 classique dans le second.
papigilou a écrit le 08/08/2010 16:33
Le mieux serait de m'envoyer au moins 5 exemplaires de la variété avec si possible qq. feuilles
Donner aussi.
Age de l'arbre (aprox)
floraison
Gilles, Port.0683086836
klakos a écrit le 11/08/2010 08:09
On l'oublie encore, il existe d'autres caractères pomologiques que le fruit (OK, il est le plus parlant).
Le port de l'arbre ? Il me semble que celui de la Reinette du Mans est vraiment étalé. Non ?
floyd a écrit le 11/08/2010 10:48
L'observation du port naturel, c'est à dire en dehors de toute action de taille, de palissage ou d'arcure, permet de distinguer 4 classes fondées sur le rapport acrotonie/basitonie du mode de ramification.

Cela fait un descripteur possible, mais assez délicat à discerner, sauf pour quelques cas faciles:
De manière flagrante, Granny Smith se comporte très différemment d'une Reinette.
A voir dans l'ouvrage de Lespinasse et Leterme, par exemple.

Au verger associatif, Reinette du Mans pousse vigoureusement sur des sujets encore jeunes. Le port me semble encore bien trop érigé, sans doute la taille y est pour quelque-chose.
klakos a écrit le 11/08/2010 15:12
On ne cite effectivement pas son port comme étant particulier.
Par contre, c'est vrai que cette variété est vraiment "à la traine" par rapport aux autres, sa floraison est très tardive.
floyd a écrit le 11/08/2010 15:25
Acrotonie/basitonie sont des notions récentes. En toute logique on ne trouvera rien dans la bibliographie classique.

Pour renseigner une base de donnée il faudra un travail assidu, d'autant plus difficile qu'il faut examiner des sujets n'ayant pas connu la taille depuis au moins 3 ans au moins. Un délai nécessaire pour retrouver des coursonnes ayant évolué spontanément.
klakos a écrit le 11/08/2010 15:44
Le problème est qu'il en existe un nombre important de clones. Comme tous les fruits qui ont été très cultivés. Par exemple, cette pomme était la plus cultivée dans la région à la fin des années 40.
À mon avis, tout l'Ouest de la France a eu à sa "vague jaune"
La situation est assez inextricable.
Selon tes "compatriotes", la pomme "Reinette du Mans" et la pomme "De Jaune" sont différentes, quoiqu'on veuille bien le prétendre dans les salons parisiens, qu'il existe d'ailleurs pusieurs pommes "de Jaune", etc..
Bon courage !
mitschurin a écrit le 06/10/2014 13:06
Peut-être quelqu'un peut m'aider avec l'identification de cette pomme:
le cultivar a été porté à l'Autriche il ya environ 100 ans à partir de Paris. Les pommes sont assez petites, très savoureux maintenant en Octobre, très doux avec une chair fine, pas farineuse, et l'odeur très aromatique.
https://www.flickr.com/photos/frutticetu...
https://www.flickr.com/photos/frutticetu...
https://www.flickr.com/photos/frutticetu...
https://www.flickr.com/photos/frutticetu...
https://www.flickr.com/photos/frutticetu...

Merci pour toutes les réponses,
j

and again in english:

see pictures below:
Maybe someone can help me with the identification of this apple:
the cultivar was brought to Austria about 100 years ago from Paris. The apples are quite small, very tasty now in Oktober, quite sweet with a fine flesh, not mealy, and quite aromatic smell.

Thanks for any answers!
j


greffer.net >> Pommier