moniliose de l'arbricotier

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


zogron a écrit le 23/04/2009 11:18 (ref msg # 22595 )
Bonjour Patrice .
ce message ne s'appliquent pas directement à la greffe , .Je vous joints 2 photos de l'abricotier qui a un problème .Celui -ci a débourré en février a fait une floraison abondante mais depuis 2 /3 semaines de nombreux rameaux sont en train de se déssécher pour mourir .De nombreux bourgeons sont en train de débourrer en remplacement de ceux-ci ;avez vous une idée de ce problème ?merci
ps : les chip budding réalisés sur mirobolan pêcher et prunier n'ont pas pris




floyd a écrit le 23/04/2009 19:08 (ref msg # 22600 )
Des gelées tardives sur Lorient?
zogron a écrit le 23/04/2009 20:41 (ref msg # 22601 )
je ne pense pas que ce soit lié au gel ,peut etre un exces d'eau ,mais je n'en sais rien !
alias a écrit le 23/04/2009 21:06 (ref msg # 22603 )
C'est une maladie sur abricotier assez frequente avec les pluie de ces derniers temps.
vomito a écrit le 23/04/2009 21:17 (ref msg # 22605 )
Une petite moniliose ? Ou une autre attaque, fongique très probablement.
claudeduvar a écrit le 23/04/2009 21:37 (ref msg # 22606 )
c'est le déperissement de l'abricotier, en général l'arbre est vigoureux, il demarre normalement, fleurit mais les feuilles restent petites, se courbent on dirait que l'arbre souffre d'un manque d'eau puis se dessèchent. rien à faire. le travail du sol favorise se phénomène.
vomito a écrit le 23/04/2009 21:46 (ref msg # 22607 )
Tu sais quelle en est la cause, Claudeduvar ? J'ai un phénomène assez semblabe certaines années sur mon abricotier (pas cette année, ça s'annonce très bien de ce côté).
zogron a écrit le 24/04/2009 07:48 (ref msg # 22608 )
"claudeduvar" a écrit :
c'est le déperissement de l'abricotier, en général l'arbre est vigoureux, il demarre normalement, fleurit mais les feuilles restent petites, se courbent on dirait que l'arbre souffre d'un manque d'eau puis se dessèchent. rien à faire. le travail du sol favorise se phénomène.

Le sol ,n'est pas travaillé, juste un apport de compost organique en hiver .les petites branches à mon avis ne peuvent avoir subi de gelées car elles étaient tt à fait toniques et non desséchée au coeur de l'hiver ,D'autre part , le développement des feuilles encore en place est normal .J'insiste sur le fait que de nouveaux bourgeons se forment en remplacement des premiers .Une douzaine d'abricots ont déjà pu se nouer .
alias a écrit le 24/04/2009 08:08 (ref msg # 22609 )
Je vais essayer de vous trouver le nom de cette maladie sur abricotier du a un exces d'humidité et la presence du champignon.
zogron a écrit le 24/04/2009 08:17 (ref msg # 22610 )
"alias" a écrit :
Je vais essayer de vous trouver le nom de cette maladie sur abricotier du a un exces d'humidité et la presence du champignon.

d'Accord , je veux bien .s' il y a une possibilité de traitement pour l'année prochaine ,ce peut etre intéressant .je crois que l'idéal par chez nous serait un abricotiet polonais qui débourre plus tard .avez vous en tete leur floraison ?
JM a écrit le 24/04/2009 11:55 (ref msg # 22615 )
J'appelle ça moniliose (sans être sûr que ce soit ça), j'ai ça aussi sur pêcher et amandier tous les ans. j'en avais marre de perdre tous mes fruits, je traite cette année avec du fongicide tous les 10 jours (comme c'est préconisé sur la boîte, avec arrêt plusieurs semaines avant la récolte des fruits).
zogron a écrit le 24/04/2009 15:34 (ref msg # 22620 )
"JM" a écrit :
J'appelle ça moniliose (sans être sûr que ce soit ça), j'ai ça aussi sur pêcher et amandier tous les ans. j'en avais marre de perdre tous mes fruits, je traite cette année avec du fongicide tous les 10 jours (comme c'est préconisé sur la boîte, avec arrêt plusieurs semaines avant la récolte des fruits).

D'accord, mais quel type de fongicide ?bouillie bordelaise ou autre?
floyd a écrit le 26/04/2009 08:29 (ref msg # 22645 )
G. Morvan1, J. Souty2 et R. Bernhard2

(1) 
Station centrale de Pathologie végétale, Versailles

(2) 
Station d'Arboriculture fruitière, Pont de la Maye (Gironde)

Conclusion  Le dépérissement de l'Abricotier qui sévit d'une facon alarmante dans les principales régions de culture de l'Abricotier de France semble, bien que nos essais et observations ne soient pas encore suffisants, être une maladie complexe du type maladie à virus.
Si les essais de transmission de la maladie à un greffon ou à un arbre sain sont encore trop partiels, il apparait un fait net. Le greffon issu d'arbre malade donne naissance à une pousse qui, après un depart généralement normal, présente les symptômes de la maladie.
Divers essais jusqu'alors négatifs ont été faits sur un certain nombre de prunus et d'hybrides interspécifiques de prunus en vue de rechercher une plante test.
Les observations en foyer suggèrent une transmission naturelle d'arbres malades à leurs voisins immédiats (peut être, par greffage naturel des racines) et avec une moindre fréquence à plus grande, distance.


http://www.springerlink.com/content/tx64...

Une info pas très rassurante, j'en conviens. Dans ce genre de cas, peut-être soumettre pour examen, sous poche plastique, un échantillon frais aux services de la Protection des Végétaux, sinon aux chercheurs de l'INRA ou de l'agrocampus ouest.
klakos a écrit le 26/04/2009 10:12 (ref msg # 22649 )
"alias" a écrit :
Je vais essayer de vous trouver le nom de cette maladie sur abricotier du a un exces d'humidité et la presence du champignon.


Je vais exactement dans le sens d'Alias. Très très certainement de la simple (?) moniliose (celle des branches, suivra sans doute celle des fruits).
L'arbre de Zogron est un copier-coller de celui du voisin.
La situation va en empirant chaque année.
Sans doute que les conditions climatiques de ces dernières années jouent.
Un pépiniériste anglais (donc assez spécialiste du temps pluvieux ) m'affirmait qu'on n'y peu pas grand chose avec des moyens naturels. Toutefois les conditions culturales ont une réelle incidence sur la maladie.
Donc, à mon avis, il faudra engraisser, fumer cet abricotier. BB et tout le tintouin... et le cierge qui va avec. Sans doute l'hiver prochain ?
Même pb constaté sur un pêcher.
kakou13 a écrit le 26/04/2009 23:15 (ref msg # 22658 )
j'ai observé le meme symptome sur les abricotiers car j'ai un abricotier
un rouge du roussillon depuis quelques années , c'est un arbre que j'ai recuperé de chez mes parents dans le var , il etait malade
il demarrait bien au printemps puis les bouts de branches secondaires se dessechaient , je pense que c'etait la moniliose
je l'ai replanté chez moi et je l'ai traité avec un produit contre la moniliose vendu dans les jardinerie pendant l'ete et l'hiver je le bleuissait avec de la bouillie bordelaise tous les 10-15 jours , ensuite je l'ai taillé severement , il a repercé , cela fait 4 ans que je lui inflige ce traitement , et aujourd'hui cela va pas trop mal mais je le le traite encore
d'autre part j'ai d'autres abricotiers qui sont proche de lui et qui ont attrapé la maladie car ils sont espacés de 3 m je ne sais pas comment cela se propage la maladie de la moniliose par contre la fumure augmente la vivacité de la maladie alors peut etre que les conditions climatiques jouent certainement car je n'ai jamais eu la cloque et cette année mes pechers ont la cloque dues je pense au temps tres pluvieux cette année donc tres humide, chose que l'on jamais eu
alias a écrit le 27/04/2009 07:30 (ref msg # 22661 )
Les miens c'est pareil , pas traiter et plein de cloque.
On en voit meme sur amandier!
claudeduvar a écrit le 27/04/2009 12:49 (ref msg # 22665 )
la moniliose affecte souvent l'extrémité de rameaux parfois une branche entière et ensuite les fruits mais s'il s'agit du dépérissement c'est souvent au minimum une charpentière.c'est pas nouveau mais la recherche stagne. tout ce qui tend à favoriser la vigueur est à proscrire: fumure travail du sol, couverture. aucun traitement connu. c'est la cata.
kakou13 a écrit le 27/04/2009 15:28 (ref msg # 22666 )
pour la cloque cela se passe de commentaire :






kakou13 a écrit le 27/04/2009 15:32 (ref msg # 22667 )
pour la moniliose c'est le resultat de quatre ans mais sous surveill

ance
kakou13 a écrit le 27/04/2009 15:45 (ref msg # 22668 )
comme dit claude du var , il est vrai et je l'ai observé aussi c'est une cata
et je pense qu'il faut entreprendre un traitement de choc pour les sauver
c'est loin d'etre facile , les resultats obtenus sont loin d'etre evident car c'est dans la durée que l'on peut connaitre les resultats peu probants
je pense qu'il faudrait demander à l'inra ou autre organisme de protection des vegetaux s'il ont experimentées des solutions ou meme les aider à essayer de trouver des solutions avec notre experience de neophite pour ma part


greffer.net >> Hors-sujet