poiriers et rouille

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


oidium a écrit le 05/10/2009 10:51 (ref msg # 24460 )
Bonjour,

Je me suis inscrite sur ce forum pour poser quelques questions sur l'arboriculture car je ne trouve pas toujours de réponses précises sur d'autres forums de jardinage.J'ai posté une question sur les poiriers et la rouille il y a 2 jours,mais je vois qu'elle a disparu.Y aurait-il eu un bug?

Alors je résume:j'ai une haie fruitière de 10 poiriers en croisillons(forme de V)plantée depuis environ 10 ans et atteinte de rouille
Pas de genévriers chez moi
Essayé Dithane M45;Impala et dilutions homéo sans succès

Quel autre traitement utiliser?
Quelqu'un a-t-il essayé l'extrait de pépins de pamplemousses,quelq résultats?
Pensez vous qu'il faille se résoudre à l'arrachage?
Peut on utiliser des greffons pris sur ces poiriers?
Si arrachage,quel délai respecter avant de remettre des pommiers?

Merci
argos31 a écrit le 14/10/2009 14:44 (ref msg # 24568 )
Bonjour oidium - je vois que personne connait (y compris moi ) j'ai un vieux traité d'arboriculture "1955" de j. Vercier , qui préconise pour la dite "rouille" (outre la destruction des genevriers Sabine du voisinage ) :Une bouillie Bordelaise anthracénique en Février ,et bouillie bordelaise simple avant débourrement Pour la bouillie H. C. H bouillie bordelaise normale + huile d'antracéne 6 à 10 centilitres /litre de b.b ( A n'utiliser que seulement que du 1er Decembre à fin Février) L'huile d'antracéne dérivée du pétrole sert actuellement contre l'érinose ( acarien de la vigne) ce doit être une vraie "saleté " Il prévient que s'il y a des légumes dessous bien isoler avec des bâches - Question s'en servir comme greffon :Mieux vaut l'éviter
youcef a écrit le 14/10/2009 17:41 (ref msg # 24570 )
bonjour tout le monde
pour la rouille j'ai entendu parler de l'eau javelisée.
je n'ai pas essayé, mais j'ai l'intention de l'utiliser,
j'aimerai bien savoir si il ya quelqu'un qui a essayé.
Ferréol a écrit le 14/10/2009 19:31 (ref msg # 24575 )
Bonjour, cette rouille, la rouille grillagée du poirier est une maladie due au champignon Gymnosporangium fuscum = Gymnosporangium sabinae qui a été décrit sous plein de noms différents.

C'est une rouille dite hétéroïque, ce qui signifie qu'elle a besoin de deux hôtes différents pour effectuer son cycle complet. A savoir un hôte primaire, le genévrier (surtout Juniperus sabina mais d'autre Juniperus y sont aussi sensible) et un hôte secondaire, le poirier.

Au printemps (avril,mai) les genevriers atteints émettent des téleutospores qui infectent le poirier. Les premiers symptômes sur poirier se développent durant l'été et sont constitués de taches de couleur rouille de moins d'1 cm contenant des pustules noires. Par la suite, a la face inférieure des feuilles se développent des boursouflures desquelles sortent de petits "pinceaux" fibreux.

Ces pinceaux produisent des écidiospores capables d'infecter uniquement les Juniperus et la boucle est bouclée.

Ce champignon n'est pas capable d'hiberner sur poirier la meilleure lutte est donc de se débarasser du maximum de genevriers dans les alentours et éventuellement des traitements préventifs en avril/mai date a laquelle le champignon infecte les poiriers...

L'arrachage des poiriers est donc inutile. Des greffons dormants peuvent très bien être prélevés sur le poirier (je pense toutefois qu'il est bon d'attendre que l'hiver fasse son effet sur le champignon).

Je pense que comme beaucoup de rouilles, les traitements curatifs sont inappropriés pour plusieurs raisons:

- souvent les symptômes apparaissent alors que la plante est déjà bien atteinte
- les fruits sont rarement atteints et il suffit de trier les fruits atteints des fruits sains
- cette maladie disparait totalement de l'arbre chaque hiver
- le remède et parfois plus violent que le mal, notamment quand j'entends parler d'huile d'anthracène (DL50 pour la souris de 430mg/kg, si on extrapole a l'homme, la dose mortelle est donc d'à peu près 35g, de plus suspecté d'être cancérogène), pour une maladie qui met rarement en danger la vie de l'arbre.
oidium a écrit le 14/10/2009 23:11 (ref msg # 24580 )
Merci pour ces réponses;c'est intéressant pour les greffons,car ce sont des variétés anciennes qui peuvent intéresser des gens,surtout depuis que les vergers départementaux qui ont une collection ne pratiquent plus la greffe pour les particuliers.

A part ça la rouille finit quand même par bien affaiblir les arbres,il y avait de vieux poiriers dans mon potager il y a environ 40 ans,et quand le voisin a ramené des genévriers récupérés je ne sais où ils sont tous devenus malades et ont mis 15 à 20 ans pour crever,mais ils y sont tous passés à la longue.Je croyais qu'au verger ils en réchapperaient,mais il doit aussi y avoir des genévriers dans les propriétés voisines.
manu486 a écrit le 19/10/2009 09:40 (ref msg # 24625 )
Salut à tous,

Effectivement, après quelques recherche sur le net, ce produit n'a plus d'autorisation de vente depuis 1993 !! et est interdit en France.

http://e-phy.agriculture.gouv.fr/spe/620...

@+ Manu.


greffer.net >> Hors-sujet